• Vocabulaire

    Pour bien débuter en astrologie, il faut comprendre les termes et expressions :

    Astrologie :

    Astron logos, le discours des étoiles, qui dérive du mot

    Astron nemein, soit astronomie, nommer les étoiles.

    Astrologie sidérale :

    C'est un pléonasme, comme dire "monter en haut", si l'astrologie est le discours des étoiles elle est forcément sidérale. Essayez de gommer "sidéral", en ayant à l'esprit que l'astrologie est uniquement stellaire. L'usage du mot est hélas souvent nécessaire à cause de ceux qui ne respectent pas les étoiles mais interprètent un ciel imaginaire, décalé de 25 degrés.

    Astrologie dite "tropicale" :

    Puisque le tropical ne respecte pas les étoiles (astron), il faut absolument gommer cette expression. Vous jouez le jeu des faux astrologues en leur donnant un titre qu'ils ne méritent pas. Ne dit on pas "être né sous une bonne étoile" ? Qui dit étoile dit sidéral.

    Tropicalisme/saisonnologie :

    Selon que vous êtes né sous le tropique du cancer (hémisphère nord) ou le tropique du capricorne (hémisphère sud), vous n'aurez pas le même signe sur une journée, ainsi en naissant verseau à Paris, vous naitrez lion à Rio. Pour eux les signes sont calqués sur les débuts des saisons, le bélier commençant le printemps, le cancer l'été, la balance l'automne et le capricorne l'hiver. De cette décision, il convient si vous devez accoucher à Paris dans un des 3 signes d'hiver de prévoir de prendre l'avion pour accoucher à Rio, dans le bon signe du roi lion, là bas c'est l'été (bons signes), ici l'hiver (mauvais signes). Ne naissez pas une journée pluvieuse pour le tropical, votre vie sera pluvieuse !

    Signes :

    Coupures arbitraires des constellations de l'écliptique (14 constellations) en 12 signes d'égales distances (30 degrés). Ainsi, les pinces du scorpion sont en balance, la queue du scorpion en sagittaire, et Orion se retrouve coincé entre taureau et gémeaux, et quand au serpentaire, il a un pied au milieu du scorpion et un pied entre le scorpion et sagittaire. Ce mot devrait être supprimé au profit de "constellation" pour éviter la confusion inventée par les tropicalistes.

    Écliptique :

    Ligne qui constitue le trajet apparent depuis la Terre du Soleil dans l'année. J'ai bien dit en apparence, ce n'est pas le Soleil qui bouge, mais la Terre qui se déplace.

    Précession des équinoxes :

    Le trajet de la Terre autour du Soleil faisant un tout petit peu plus qu'une année (nous fêtons chaque année l'année 22 minutes trop "tôt"), il se fait qu'il y a un décalage à date égale, chaque année, du Soleil sur l'écliptique. Pour simplifier à 71 ans il vous faudrait fêter votre anniversaire le lendemain pour respecter la position du Soleil, à cause de notre année qui ne correspond pas tout à fait à une révolution terrienne autour du Soleil.

    Grande année :

    C'est une année précessionnelle de 25 776 ans, le temps que met le Soleil pour parcourir en apparence depuis la Terre les 12 signes du zodiaque, à date égale. Mais attention, l'apparence sera rétrograde (à l'inverse de la course visible du Soleil dans l'année). Et comme précédemment, ce n'est pas le Soleil qui se déplace, mais la Terre. La grande année est composée de 4 ages :

    Age d'or, le printemps, composé des ères du verseau, du capricorne, du sagittaire

    Age d'argent, l'été composé des ères du scorpion, de la balance, de la vierge

    Age d'airain, l'automne, composé des ères du lion, du cancer et des gémeaux

    Age de fer, l'hiver, composé de l’ère du taureau, du bélier et des poissons.

    Nous sommes actuellement à l’ère des poissons. Qu'est ce qu'une ère ?

    C'est l'époque marquée par le signe dans lequel le Soleil se lève à l’équinoxe de printemps (dans les poissons actuellement et jusqu'en 2370). Comme sur un calendrier, une ère est un des 12 mois de la grande année.

    Conjonction :

    2 astres sont conjoints quand ils sont à 1,5 degré de distance ou moins dans une constellation.

    Opposition :

    Deux astres sont opposés si sur l'horloge du ciel, l'un est par ex à 24 degrés du lion, et l'autre à 24 degrés du verseau. En face, en constellation et en degré, c'est une opposition.

    Jupiter en poissons, Saturne en cancer :

    Jupiter n'est pas dans un banc de poissons, et Saturne n'a pas le cancer. "en" c'est à dire que l'astre en question est dans la constellation citée. On pourra aussi utiliser le terme Jupiter/poissons.

    Thème natal :

    C'est la situation du ciel à votre naissance, le point de départ. Ce thème montre votre caractère mais surtout permet de déterminer les bons et mauvais cycles, et donc votre avenir. On dira de ce thème, pour résumer, bien souvent "au natal".

    Retour au natal :

    Un astre, dans le ciel, revient à sa position par rapport à la position qu'il avait sur votre thème natal. On appellera ceci un retour au natal. Un astre peut aussi revenir sur une autre planète au natal, comme Mars qu'on dira "sur le Vénus natal"

    Opposition au natal :

    Si vous comprenez le principe, un astre qui sera dans la constellation en face de celle de son natal et à plus ou moins 1,5 sera dite en opposition par rapport au natal

    Micro zodiaque :

    Une conjonction micro zodiaque est à degré égal (ou 1,5 maxi). Ex Mars à 25 degré bélier, Vénus à 24 taureau et Mercure 26 degrés gémeaux sont donc conjoints en micro zodiaque (prendre le degré des 12 signes).

    Synastrie :

    Superposition de 2 thèmes pour voir ce qui unit deux personnes ou états énergétiquement.

    Mélothésie :

    Prendre les constellations et les planètes du thème comme les parties du corps humain et appliquer l'astrologie à la santé (ce que faisait Paracelse, mais lui en tropical, ce qui a induit de graves erreurs de diagnostic)

    « Montées des eaux, crues, tsunamis2045, l'ère du téléchargement »