• Les poissons est le signe de l'hirondelle, qui a volé la jarre en verseau contenant le sperme divin Amrita (donnera le mot amour), et de la baleine, c'est donc l'union de 2 contraires, l'élément air spatial et l'élément eau des profondeurs, féminins. Pour le vol de la jarre, assimilé par les sumériens aux ME, les lois divines essentielles, l'hirondelle est poursuivie, elle s'allie alors à la baleine pour protéger cette jarre.

    Dans la mythologie grecque, Héra, mécontente que Zeus ait osé faire un enfant sans mère (Athéna, évoquée dans l'article bélier au taureau), invoque Gaïa et Cronos, pour qu'elle enfante aussi un enfant seule, le fameux Typhon, plus puissant que tous les dieux de l'Olympe. Face à lui, tous les dieux prennent peur et désertent l'Olympe, pour se changer en oiseaux et en poissons ou animaux (fameux polymorphisme, Héra se change en vache, Aphrodite en poisson, Artémis en chatte, Léto en musaraigne, Apollon en corbeau, Arès en sanglier, Dionysos en bouc, Héphaïstos en bœuf, Hermès en ibis, Héraclès en faon), mais ils sont tous tués. Zeus et Athéna ont plus de courage, ils restent en Olympe, mais Zeus et sa fille se font tuer et Zeus se fait couper en morceau. C'est Hermès/Mercure, symbole du bélier, de l'enfant prodige, qui parvient à se faire remettre par la ruse le cadavre de Zeus pour le recoudre (même idée que chez Babylone pour le mythe de Tiamat et chez les égyptiens pour le mythe d'Osiris, vengés par leur fils, plus puissant qu'eux) et ils battent ensemble Typhon.

    Les poissons, signe de la mort, est bien sur celui de la mort des dieux, de la fin du cycle. Mais les dieux réussissent avant de mourir au 360ème degré à concevoir l’œuf, l'enfant plein de promesse, résultat de l'amrita vénusien, qui est exalté à 357d, sur Andromède, le sacrifice des protecteurs pour défendre l'enfant qui doit tout changer. Cet œuf grandit en début bélier, et éclot sur l'étoile Messiah (2d59). Messiah comme messie, il est celui qui doit réparer la mort, reconstruire, faire différemment. Nous aurons l'occasion sur le blog de voir de beaux exemples d’œufs "messie".

    Si les poissons sont la mort des parents, le bélier est le signe des bébés qui viennent de naitre, et de leurs premières années, ce sont les années du "je", il n'y a pas de différence entre lui et le monde, ce pourquoi on assimile ce signe à l'égo. "Je suis le monde", dit le bélier. On passe de la fatalité poissons des parents face à la mort, qui tentent de sauver ce qui peut l’être, fin d'un cycle, à l'espoir que constitue la naissance de l'enfant. Chaque enfant qui nait est ainsi pour ses parents son messie. Le messie n'est pas un homme, c'est une étoile, comme dit dans l'apocalypse 22:16 le "Jésus" de la fin des temps, Pantocrator, dit de lui même "Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin" ou chez Isaie 14:12 "Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations !".

    Poissons au bélier

    Le Jésus Pantocrator de la fin des temps attend justement dans une sorte d’œuf, une mandorle (amande sacrée sortie d'un amandier qui a poussé du sexe d'Aaron rangé dans l'arche d'alliance, me demandez pas comment un amandier peut pousser d'un sexe, et dans une boite, et comment un sauveur pourrait sortir d'une amande). Toute ressemblance entre cette amande et un vagin est manifeste, d'autant plus que les chrétiens l'ont appelé "vesica pisces", soit la vessie des poissons.

    Le principe de sexe et de sperme caché dans une forme de boite ou derrière un voile, se révélant à la fin des temps, c'est justement le sens de l'apocalypse, enlèvement du voile mis symboliquement par Adam et Eve dès qu'ils croquent la pomme de la connaissance du bien et du mal, ils voilent la vérité. Dans toutes les initiations aux mystères, il y a un sexe derrière le voile. Ce symbole sexuel (qui a dit perdu ? Uranus se fait couper le sexe par Saturne, Osiris ne retrouve pas son sexe, mangé par un poisson, quel hasard) caché doit resurgir, les religieux ont imaginé le tétramorphe pour signifier le signe céleste de son apparition, ici sur l'image l'axe Aldébaran (taureau)/Antarès-Aigle (forme future du scorpion) et Régulus (lion)/Fomalaut (l'ange verseau). Ce qui hélas ne fonctionne pas, s'il y a bien une opposition Aldébaran/Antarès, il n'y en pas pour les autres étoiles.

    Poissons au bélier

    La carte 21 du tarot reprend cette idée de l'enfant miracle, qui cache la vérité (sexe voilé), il attend l'apocalypse, au centre du tétramorphe. L'association des signes joviens taureau+lion montre une foi, la croyance en la vie, en la possibilité d'une révolution verseau, d'une alchimie scorpion, dépasser la mort. Je rappelle que sur la peinture du jugement dernier de Michel-Ange, il avait peint tous les personnages nus, Marie et Jésus compris, mais le pape, outré à la présentation finale, a demandé au peintre de mettre des voiles sur les sexes, du coup tout le sens de la peinture est perdu, le jugement dernier est un dévoilement, il ne peut pas y avoir de voile. J'aurai l'occasion de revenir là dessus.

    Les poissons, malgré son caractère de mort, montre un espoir, concernant ses enfants, sauveurs qui doivent arrêter la course mortelle que les parents avaient engagé. Puisque je vous considère comme lecteurs fidèles du blog, je pense que vous avez compris que cette union des contraires signifiait celle des humains terrestres et du robot uranien, dans le cyborg, qui transcendera la mort et les limitations. Puisque nos dieux polymorphes viennent, à l'image des dieux polymorphes grecs et autres, c'est alors que nous allons réussir cette mutation, battre Typhon, le pire des titans. Mercure/Hermès, la mutation alchimique, c'est bien sur la recherche sur l'ADN et le lien neuronal qui va le permettre, il vous suffit d'aller voir le sujet sur le blog pour avoir une idée, tiens donc, Nouvelle Lune avec Vénus en poissons et Mercure+Uranus, aller/muter vers le robot, sur fin poissons/début bélier de surcroit. Après je sais bien, cet espoir ne convient pas à beaucoup de monde (à moi non plus), mais le ciel n'a pas à nous convenir, les planètes tournent autour du Soleil sans se soucier de leurs effets.

    Poissons au bélier


  • Maitrises : Mercure - Mars diurne.

    Exaltation : Soleil. Exil de Saturne.

    Signes amis : gémeaux - lion - scorpion - capricorne.

    Signes ennemis : taureau - cancer - vierge - balance - sagittaire - poissons.

    Le bélier est le signe qui démarre le zodiaque. C'est le signe du 1, de la tete, du cerveau, donc siège de l'ego, et contenant l'exaltation du Soleil, c'est le signe de l'égo martial qui veut devenir (Mercure) le Soleil. Mars, l'astre rouge, c'est par le sang, donc la guerre, la loi du plus fort, que le bélier veut accomplir son dessein, celui de devenir le "Dieu" solaire, de par l'aspect diurne, le début de la journée astrale.

    C'est le signe des conquetes, le natif prend le monde comme un terrain à conquérir, à apprivoiser, à vaincre. Le berger/pasteur Dumuzi est le plus ancien archétype de ce signe, il dirige les moutons du peuple, il est en compétition avec Emkidu, archétype de la balance, signe de l'agriculture, pour la main d'Innana, archétype de la Vénus du matin. S'il gagne sa main et l'épouse, il subit le meme sort que les précédents maris, tous trahis, et quand elle doit remonter des enfers et choisir un etre vivant pour y rester à sa place, c'est évidement lui qu'elle choisit. Il faudra l'intervention de la soeur pour que la peine soit adoucie, il ne devra plus que passer 6 mois de l'année, ceux de la Mars nocturne, en enfer, les 6 autres c'est sa soeur qui le remplace.

    Enkidu était l'archétype babylonien, dans l'épopée de Gilgamesh, il nait dans la 1ère tablette, de type bélier, c'est un personnage sauvage, à la conscience animale, qui se contente de tuer, détruire. Il est adouci en tablette 2, taureau, par une femme, symbole de Vénus. C'est là qu'il devient un homme civilisé, qu'il sort du piège de l'égo, qui fait qu'un autre archétype, Narcisse, aime tellement son image qu'il se noie. Le bélier ne peut sauver ses mauvaises tendances qu'en forçant sa nature égoiste, en allant vers l'autre. Les films traitant de "Conan le barbare" ne sont qu'illustrations de ce personnage babylonien martial, qui connait des évolutions dans les signes suivants, que j'aborderai dans les articles des signes associés.

    Le bélier est le symbole de la petite enfance, le bébé se croit "Dieu", et Mars diurne la marque de l'adolescence, quand le natif se rebelle, par Mars, contre les règles, il affirme sa personnalité, il rentre en conflit pour avoir un boulot, un diplome, un crédit, une femme, avec l'accomplissement jovien, le crime réalisé en signe suivant, le taureau. Mars est l'astre de la victoire par le sang, elle gère les hommes avant tout, ce pourquoi ce signe est plus favorable aux hommes qu'aux femmes, mais on trouve des béliers martiales étonnantes, telles Margareth Thatcher ou encore Marion-Maréchal Le Pen, des femmes au caractère masculin. Et que dire de Calamity Jane, femme cow-boy, qui a incarné Dumuzi et Enkidu de belle manière.

    Ascension et chute sont la constante des destins béliers : Hitler monte au sommet, et perd la tete, chute. Robespierre fait couper astralement des tetes, mais finit par la perdre, mentalement puis physiquement. Lénine, autre martial qui fait couler le sang, fait tuer des dizaines de millions de russes, est encore divinisé à Moscou au delà de la mort. En bon exemple, il y a bien sur Che Guevara, qui l'a payé cher son thème natal, assassiné.

    L'archétype le plus connu du bélier est celui d'Icare : il descend dans les profondeurs tuer le minotaure, symbole du taureau. Mais il ne sait pas s'arreter, il conçoit des ailes pour espérer rejoindre le Dieu solaire, et il se les brule, la chute est proportionnelle à la montée.

    Ainsi, le bélier est le signe de l'intelligence, comme Icare qui sait ne pas se perdre dans le labyrinthe, des guerriers, car il faut vaincre le taureau, des inventeurs, comme les ailes. Comment ne pas citer le génial Léonard de Vinci, symbole de celui qui voit (Mercure) et transmet ces visions de l'avenir, via des prophéties cryptées et des inventions, bien entendu avant tout militaires (80% de ses inventions sont de cette nature, des armes), mais comme par hasard, il aura inventé le premier avion, qui certes ne volait pas, mais l'idée était là (vous pouvez le voir au musée des arts et métiers de Paris).

    Dans les "voyants" qui ont transmis l'avenir, vous pouvez vous référer au génial concepteur des cartes de jeu illuminati, Steve Jackson, que j'ai évoqué sur le blog. Il a vu l'avenir, et il l'a payé cher, maintenant il parle de tout sauf de conspiration, il a été obligé de censurer certaines cartes pour ne pas etre suicidé.

    George Lucas, voyant réalisateur, vous a transmis plusieurs réalités astrales dans ses films, mais tout en ayant un thème relativement délirant (que devraient dire Hitler et Robespierre ?), il a bien figuré le bélier dans le personnage d'Anakin, qui connait une ascension pour chuter et connaitre une rédemption à la fin.

    Signe du "je", il est strictement opposé à la balance, comme le disait les sumériens, signe du conjoint, du moi et les autres, des contrats, des unions/mariages. La tendance de beaucoup de natifs à tout ramener à eux peut donc passer pour dictatoriale. Ils ont un combat à mener, et rien ne peut les détourner de cette route.

    Le bélier étant l'opposé du poissons signe des pieds, il l'écrasera de son intelligence, ce signe sera sa cible prioritaire à écraser. Et il visera souvent le taureau, signe vénusien, comme le guerrier Persée qui va aller couper la tete de la Méduse. Mais cette réaction ne lui est pas permise, il est trop soumis à sa tete pour couper celle du monstre. Robespierre n'assumait pas de faire tuer des milliers de gens par ses amis, il était dans une dépression profonde, ainsi que d'autres natifs qui n'assument pas le sang versé, dont il pensent que cela va nettoyer l'humanité de son mal (principe mercurien). Le monde doit etre comme eux, ce qui est différent = à nettoyer, par la guerre souvent, ou une compétition de type martiale, pour décider du Soleil/Dieu.

    Belier (15 avril - 15 mai) - Maison 1/Ascendant

    Signe du 1, de la maison 1, celle de l'ascendant, autre nom pour l'égo, celle du crane, du cerveau, et qui décide de la santé, de la force mentale de la personne. Elle veut devenir "Dieu"(c'est la maison du Je, du moi), d’où le nom de "Ra" accolé à Amon, le dieu à tête de bélier, comme il est l'exaltation du Soleil, il se proclame le Soleil, ce qui est totalement faux ("Amon" veut dire caché, son vrai visage n'est pas le bélier).

    L’ère du bélier est symbolisé de façon claire par Mithra, le dieu qui tue le taureau, archétype de l’ère qui lui a précédé. C'est donc logiquement un guerrier, un tueur, qui porte un bonnet rouge, comme la couleur de Mars.

    Vous voyez cette ère personnifiée ici entourée des 12 signes du zodiaque, le bélier est au sommet, se croyant le boss, ce qu'on appelle le "milieu du ciel", la place traditionnelle du capricorne...sauf que pour le malheureux Mithra, après il y a les poissons, symbolisés par Jésus, qui l'a détrôné de son rôle de "roi".

    Belier (15 avril - 15 mai) - Maison 1/Ascendant

    Pour en savoir plus sur le bélier, lire l'article sur l'ère du bélier sur cette page.


  • La constellation finit "tôt" dans le signe, à 17d, avec un drame chez les "dieux" et "démons", un démon a volé la jarre de sperme ! Rappel des faits mythologiques :

    Shiva Linga-Yoni (Phallus-Vagin) a jailli du vide et a joui de l'amrita, du sperme divin, duquel sont sortis tous les "dieux" et "démons". Ces dieux et démons avaient un gros souci, ils étaient mortels, et la bite divine pouvant jouir du sperme avait disparu, est retournée dans sa dimension. C'est la que le miracle se produit, les démons s'unissent aux dieux pour élaborer ensemble artificiellement de l'amrita, car qui le boit devient immortel. S'ensuit une phase alchimique (de type scorpion, signe de la relation sexuelle et de la rupture, le sacrifice de soi pour une cause, lire article "scorpion"), au terme de laquelle la jarre est remplie du liquide d'immortalité, l'amour bien visqueux. Happy end ?

    Le poissons signifie la cassure entre le ciel (Nord et uranien) et la terre (Sud et plutonienne), mais qui restent liés par un danger, celui de la mort, qui les force à s'unir dans le but soit de dépasser cette mort, soit de concevoir une espèce permettant que quelque chose survive à leur mort. Ainsi, le vol de l'objet sacré, que ce soit dans les mythes ou les films, cela se passe rarement bien, en général dans 99% le héros va devoir s'en séparer, ou un pseudo ami va mal s'en servir. Comme pour le démon Rahu, rebelle à l'ordre divin et l'accord, parvient à voler la jarre, s'ensuit une course poursuite et des batailles cosmiques entre les dieux et les démons protégeant Rahu. Il finit par réussir de boire tout le contenu de la jarre, avant de se faire couper la tête. Les dieux prennent part dans la tête du démon Rahu, devenu le nœud nord, gouvernant le verseau, et les démons s'installent dans le corps sans tête, mais ayant le sexe, devenu le nœud sud, gouvernant les poissons.

    Chez les égyptiens, Nout (ciel) et Geb (Terre) voulaient faire l'amour, mais étant mère et fils, cela choque la famille, qui les empêche de le faire toute l'année, qui durait 360 jours. Nout a alors l'idée de jouer aux dés la possibilité de gagner 5 jours de plus. Évidement elle gagne, et elle peut faire l'amour à son fils, faisant naitre un dieu "interdit" à chaque jour supplémentaire : Horus l'ancien (Horsemsou) - Osiris - Seth - Isis - Nepthys. Ce drame des dieux qui n'auraient pas du exister est équivalent à celui qui fait la création de "dimensions" dans lesquelles les enfants sont immortels (Sud pour démons, Nord pour dieux). Toute ressemblance entre le passage cosmique d'une année de 360 à 365 jours est bien sur manifeste, je rappelle qu'il est commun à toutes les civilisations de considérer ces 5 jours "épagomènes" (supplémentaires) comme néfastes, qui ne devraient pas être là.

    Même souci chez les babyloniens, Kingu fricotte avec sa mère divine Tiamat, ce qui choque Marduk, fils se retrouvant du coup délaissé et face à une relation interdite. Il se vengera, dans un autre signe de cette relation, comme se vengent les dieux nouveaux Indra, Odin et ses frères. D'un autre coté, Marduk n'avait pas qu'à pas tuer son père Apsu, bouleversant l'ordre cosmique, et provoquant le rapprochement entre sa mère et son frère. Qui renverse, modifie l'ordre céleste doit subir les con-sèquences, c'est le sens de ce signe qui est à la fois uranien et neptunien, le choc entre des forces opposées forcées de se mêler jusqu'à la désunion des poissons, en fait une hirondelle et une baleine.

    Les dieux hindous immortels ne sont toutefois pas méchants envers les humains, tels Vishnu immortel qui jouit de l'amrita dans le Gange, quiconque le trouve et le boit dans le fleuve peut devenir immortel. Bien sur, on me taxera de gros dégueulasse, seulement la jarre verseau ne contient pas de l'eau, mais bien du sperme. C'est en faisant une fellation à Osiris et avalant le sperme que Nephtys peut concevoir Anubis, dieu des embaumements, ce qui déclenche la furie du mari trompé Seth, qui piège et coupe en morceau son frère Osiris. Paradoxalement, c'est Anubis, dieu qui ne devait pas exister non plus, qui permet la conservation des parties coupées du corps d'Osiris, qui reste hélas incomplet, le sexe a été mangé par un poisson, Osiris ne peut donc ressusciter entier, plein de sa force. Qui dit sexe dit Saturne, dit Sud, dit démons, dit l'acte sexuel empêché, vous aviez compris, alors que le verseau est le signe Nord, hélas ce signe n'est pas celui de la tête martiale diurne bélier, mais celui des jambes, d’où la course qui dure 12 années solaires, un cycle de Jupiter. Signe mercurien, de déplacement, de mutation, de changement, d'ordre qui devient chaos ou chaos qui devient nouvel ordre, c'est le signe ou tout commenceet recommence dans un principe d'éternel retour, dans le cycle des ères précessionnelles.

    Sur la 11ème tablette de l'épopée Gilgamesh, le roi arrive au terme de son voyage, à découvrir la plante d'immortalité. "The end" ? Fatigué du voyage et des combats menés, il s'endort d'épuisement, et pendant son sommeil, un serpent lui vole la plante et la mange, devenant immortel (ballot, quel nul). Après le choc, il finit par comprendre que l'important n'est pas l'objet de la quête, mais le chemin accompli pour l'obtenir, et les changements que ce chemin ont amené, ainsi il rentre en son royaume certes mortel, mais heureux, plus fort, plus noble et brave. Comme Indiana Jones, qui ne rentre ni avec l'arche d'alliance, ni avec le trésor aztec, ni avec le Shiva Linga (partir à la conquête du saint phallus pour le bien de la tribu), ni avec le Graal, ni avec le crane de cristal. Il lui faut 40 ans pour ramener la croix de Coronado prise une fois au début du 3ème film, c'est efficacité quasi zéro. Ce principe n'est qu'astro-logique, ce qui est volé en verseau doit être utilisé, soit pour échapper soi même à la mort, mais cela a un prix (les dieux doivent rester physiquement dans le Nord, les démons dans le Sud), comme le templier immortel coincé entre une grotte et une dalle scellée (wow, super), soit ce sperme divin et la "vessie des poissons" sert à la conception d'enfants "interdits", symbolisés par les 5 dieux égyptiens, équivalents de messies béliers chargés de mieux faire que les anciens dieux (devenant l'équivalent des titans), comme le fils d'Indiana dans le 4 parvient à faire mieux que son père. Les nouveaux prendront le pouvoir, mais ce sont d'autres signes, d'autres mythes symboliques du ciel.

    Du verseau aux poissons


  • Maitrises : Pluton, Nœud sud, Vénus nocturne.

    Exaltation de Vénus. Exil de Mercure.

    12ème et dernier signe du zodiaque, c'est le signe de la fin, signe double comme les gémeaux et les 2 balances. La mort "mrita" est symbolisée par cette constellation, avec Pluton, astre de la mort. Astre qui est aussi synonyme d'illusion, de matrice (qui a dit que la mort n'existait pas ?). Ce n'est pas un hasard si dans cette constellation on trouve le film Matrix 1 (classique de la propagande FM), de même que le rite inaugural des Skull and Bones (Soleil+Mars+Pluton en faux bélier, signe du crane), ceux qui invoquent les pseudos "morts" et démons.

    Plutôt que de parler de poissonS, il faudrait parler d'hirondelle et de baleine. La première partie est ainsi la céleste, l'hirondelle, qui a volé l’œuf aux dieux du Nord (étoile hirondelle en verseau, elle vole la cruche de sperme), les lois divines, et fuit le démon, figuré par les grecs comme Typhon. Elle est aidée par la baleine, seconde partie, non plus céleste mais d'eau, de ce signe. Cet œuf doit éclore en début bélier, la corde poissons, que retiennent l'oiseau et la baleine. Pour lui échapper, les dieux grecs se changent en poissons, en oiseau, en animal. Cela tombe bien, Pluton est la marque du polymorphisme, des fausses images, comme nos PAN "ET" qui s'amusent à jouer avec les croyances.

    Attribué à Jupiter par les grecs, qui ne connaissaient pas Pluton, c'est la mort du faux "Dieu", des fausses religions bidons, de la vénération de fausses images, dans des lieux "vampires", qui aspirent l'intelligence des fidèles. La fausse religion chrétienne issue d'un Jésus avec fausse date de naissance poissons est la marque de la religion majoritaire de notre ère des poissons. Ce n'est pas un hasard si le démon Dagon babylonien a une tête de poisson, tout comme Cybèle (Vénus du soir grecque), qui a inspiré le célibat des prêtres, ou encore le pape, qui porte la mitre, encore une tête de poissons (le poissons se prend pour le chef, le bélier). Les cathédrales anciennes et modernes ont ainsi toutes des aspects poissons de fausse croyance. Le natif étant dans le signe de la mort, il est conscient de cette fin, aussi fuit il dans des religions eschatologiques, des sectes, du new age.

    Signe des monastères, des asiles de fous, des tombes, des centrales nucléaires, du plutonium, des cimetières, des prisons, des hôpitaux, on ne s'étonnera pas de trouver des séries comme Buffy contre les vampires et son actrice, des films de vampires, ou des séries totalement idiotes comme Desperate Housewives. Signe des fous se croyant "Dieu", Napoléon, le Christ de mes fesses, ils s'amusent à arnaquer les faibles, car c'est le signe des pieds, soit on marche sur les autres (par le second signe), soit on se fait marcher dessus comme un vulgaire tapis d'entrée.

    Comme pour le cas des cancer et sagittaire confondus avec lions et capricorne, quelques poissons ont été confondus avec des béliers martiaux, signe de l'égo, alors que le poissons en est l'inverse. Comment ne pas citer Sarkozy, Lune en poissons, ou le faible Al Gore, qui ne s'est pas battu après l'élection 2000 truquée, s'illusionne dans son pseudo réchauffement climatique seulement d'origine humaine. Robert Badinter, poissons signe des morts, a combattu astro-logiquement la peine de mort.

    Signe du Sud et de Pluton, des démons, il s'oppose au verseau, signe du Nord et d'Uranus, des dieux. Le film "l'histoire sans fin" vous avait résumé ce principe des rêves uraniens, divins, et du néant plutonien démoniaque dans la fameuse scène de Gmork

    Maitrisé par la Vénus nocturne, soit Ereshkigal, la Vénus des enfers qui tue sa sœur Ishtar (Vénus du matin qui ressuscitera 3 jours après), soit Nephtys égyptienne, qui après la mort d'Osiris dont elle avait pris le sperme en 8 scorpion, a fait conserver le corps par les bandelettes d'Anubis (fils conçu à partir du sperme d'Osiris) et garde son tombeau, lui qui est censé "re-suce-iter" (un parmi d'autres). La plutonisée (astre qui marque l'idiocratie, la bêtise, la mollesse, l'arnaque) Lady Gaga est un cas d'école de Nephtys, elle change de tête sans cesse, polymorphe née, et elle vante l'élite noire démoniaque et plutonienne dans ses clips d'initiés, comme "Born this way" parlant de la précédente éclosion de l’œuf volé, ou ses clips "Intel", sur le cube qui garde le futur œuf.

    L'exaltation de Vénus, fixée sur l'étoile d'Andromède, celle qui se sacrifie pour sauver son peuple marque le don de soi qui caractérise beaucoup de natifs, qui se sacrifient pour autrui, pour rien ou quasi rien. C'est Edgar Cayce, donnant des ordonnances par centaines de milliers, sous hypnose, jusqu'à mourir de fatigue. Ce sont les bénévoles, les infirmiers, les médecins, qui aident les mourants, qui ne comptent pas leurs heures.

    C'est le signe du 12, signe de la perte, de la douleur, de la misère, de l'éloignement (beaucoup de natifs seuls, enfermés dans une prison mentale), de la privation de liberté. Opposée à la 6, celle de la Nature et des animaux, voir la mort de tout cela dégoute du monde, on préfère la solitude des lieux de réclusion, ou la fatigue dans une action utile, ou se perdre dans une fausse croyance, ou le tabac et l'alcool (comme Gainsbourg) pour oublier tout cela, mais on n'oublie pas de sauver ce qui peut l’être, ce fameux œuf en lequel chaque poissons tient : son(a) conjoint(e), ses enfants, les malades de son hôpital, les vieux de l'hospice, les fidèles de l'église, etc.

    Poissons (15 mars - 14 avril)

    C'est enfin le signe du secret, caché sous une fausse image matérielle. Derrière le faux masque, personne ne sait qui est derrière, comme l'avait bien dit la statue d'Isis évoquée sur le blog. Le 13 est ici, palpable, et pourtant non présent dans les signes, ce chiffre qui symbolise ce qui est dans les nœuds/l'ailleurs, cette énergie étrangère.

    Poissons (15 mars - 14 avril)


  • Maitrises : Uranus, Mars nocturne, Nœud nord, Saturne.

    Exaltation de Neptune.

    Gouverné par Uranus et Mars nocturne, c'est le domicile de ceux qui réalisent l'avenir, comme le capricorne, mais contrairement à l'ordre neptunien, Uranus est l'astre du désordre, de la destruction, de la révolution, ils veulent éveiller le monde, grâce à l'exaltation de Neptune, à une autre réalité. Signe des utopies, de l'inconscient, la plupart ne réaliseront jamais leurs idéaux, et dégoutés du monde réel, ils préféreront fuir dans des paradis artificiels (réalité virtuelle, internet) ou des communautés à tendance New age. Ils sont en avance sur les autres, et ont l'impression de ne pas faire partie du même monde, beaucoup de surdoués sont de ce signe.

    Verseau (14 février - 15 mars)

    Le verseau est un archétype d'ange, car Uranus est un dieu qui s'est fait couper le sexe par la faux de Saturne. Verseau, signe des robots, ceux qui n'ont pas de sexe. Il était appelé autrefois par les sumériens le géant, indiquant la nature de nos créateurs, car n'oubliez pas que la 1ère ère de l'age d'or est l'ère du verseau, tout commence donc par un robot, et finit par un robot, puisque l'ère du verseau est justement celle du verseau. Le commencement est la fin, la fin est un commencement.

    Comme son nom l'indique, il verse de l'eau, les marques du déluge dont ont survécu les sumériens (déluge 11 raconté dans l'épopée de Gilgamesh) est justement marqué par de puissantes conjonctions en verseau. Mais en fait d'eau, il faut appeler un chat un chat, c'est du sperme dans la cruche. Le début du signe est marqué par le géant jusqu'au 17ème, et ensuite c'est la coulée du sperme divin, qui permet la création de la vie. Dans la mythologie hindoue, les dieux ont peur de mourir, ils décident de faire artificiellement du sperme divin, nommé amrita (a donné le mot amour, ce qui signifie aussi non-mort), pour contrer la mrita (a donné le mot mort). Celui qui a le sperme est immortel, ce pourquoi la mythologie dit que celui qui trouve le sperme de Vishnu dans le Gange acquiert l'immortalité. Les dieux et démons (asuras) parviennent à un accord, se mettant ensemble pour concevoir le liquide. Shiva accepte de boire du poison pour passer l’œuvre au noir saturnienne, et tout dégénère quand ils parviennent à remplir l'outre : les démons font la guerre aux dieux, et l'un des démons parvient à boire la cruche, avant de se faire couper la tête. Les dieux deviennent alors immortels dans la tête du démon, et les démons vont dans la queue. Chef (tête) devenu le nœud nord, queue devenue le nœud sud. Les "uraniens" sont les "dieux" du Nord, les "plutoniens" sont les "démons" du Sud. Le verseau, 1ère ère du cycle, est maitrisé par le Nord, et le poissons, la dernière ère actuelle, est justement maitrisé par le Sud.

    Vous le voyez donc, nos "dieux" ont accompli quelque chose de pas naturel, ils se sont rebellés contre la loi de mrita (mort) pour accéder à des dimensions dans lesquelles ils sont immortels. Le verseau est justement le signe des révolutionnaires, des anarchistes, de ceux qui veulent faire évoluer le monde. Citons le révolutionnaire Camille Desmoulins, l'anarchiste Proudhon, Victor Hugo et ses États-Unis d'Europe, ou Georges Washington, qui a permis la libération des USA.

    Second signe des montagnes et hauteurs avec le capricorne, alors que le signe précédent regarde en bas en voulant sauver le monde depuis son niveau élevé, le verseau lui regarde vers le ciel, il veut s'élever vers son domicile, celui des dieux du Nord. On trouve ainsi un tas d'astronomes, comme Copernic, Galilée, qui ont eu pour point commun de détruire un dogme religieux. Signe de l'athéisme, le grand Einstein a tué "Dieu" par une éclipse solaire, qui a prouvé sa théorie relativiste.

    Signe de Ganymède, l'homme violé par Zeus (il tape dans tous les trous, même ceux des enfants, le violeur Jupiter), c'est donc, vous l'avez compris, un signe naturellement homo, ou marqué par des tendances "différentes" : transsexualité, drag queen, amour à 3, échangisme, sexualité débridée, ceux qui n'aiment pas la norme ont pour capitale le cap d'Agde et surtout Auroville, capitale mondiale de la baise, tellement qu'il faut montrer un test HIV négatif de moins d'un mois pour pouvoir y entrer.

    Comme tous les autres signes nocturnes, c'est un signe dépressif, le natif se sait pas comme les autres, il a besoin de créer un monde semblable à sa nature. Ainsi Steve Jobs, créateur de l'Iphone et l'Ipad et l'Imac plutoniens, il a crée l'avenir, et les gens adorent. Michael Jackson, Lune en verseau, et Prince, ont montré l'avenir en musique. Michel-Ange a montré l'apocalypse dans son jugement dernier, et Léonard de Vinci a vu les avions et tout un tas de machines militaires. Martin Luther King a fait un rêve, et a montré la voie vers un monde sans racisme.

    Signe adversaire du "roi lion", il fait tomber l'ordre jovien, ce pourquoi Louis 16 a souffert dans un cycle verseau et de la part d'hommes verseau. Il est symbolisé par la mère, l'oracle de Matrix, quand le père, l'architecte de Matrix, est lui l'ordre. L'un et l'autre sont nécessaires au monde, comme le démontre la théorie du chaos, seul du chaos nait un nouvel ordre. Nos élites l'ont bien compris, avec leur devise "ordo ab chao" sur leur aigle utilisé comme symbole du 33ème degré FM, la mutation finale du scorpion en aigle, à l'image de la constellation de l'aigle en capricorne, ils veulent attendre les cieux divins.

    Signe du 11, celui des enfants, de la descendance, il s'oppose à la 5, celle du père et ses enfants, ici le fils s'oppose à son père. C'est la maison des gains, grâce à l'évolution que l'on a permis, mais cela passe par une destruction 11, ce pourquoi toutes les actions de l'élite, dans sa volonté de faire évoluer l'humanité, sont marqués soit par le 11, soit le 13, la mort/mrita à contrer.

    Verseau (14 février - 15 mars),


  • Le capricorne est le signe de la chute, celle d'une humanité antérieure. Rappel des mythes : Les dieux sont de gros branleurs, incapables de faire quoi que ce soit de leurs 10 doigts. Aussi avaient ils crée des serviteurs, mais ces derniers se sont rebellés, appel à la grève, et nos dieux le cul avachi ne veulent pas se lever, aussi décident ils de créer l'humanité, pour pallier aux serviteurs en grève. Création foirée, Enki notre créateur était ivre quand il nous crée, et il est incapable de réparer sa bourde, de rendre cette humanité (nous) intelligente et sensée.

    Au départ, tout va bien, mais l'humanité fait un tas d'enfants, et elle fait beaucoup de fêtes, que ce soit le jour et la nuit. A tel point que les dieux dans le ciel n'arrivent plus à dormir, tapage nocturne et personne pour agir. Excédés par le boucan, ils décident en conseil divin de la mise à mort de cette humanité ratée. Enki appréciait néanmoins sa création, il décide alors de prévenir le dernier humain ayant un début d'intelligence de créer une boite géante et s'y enfermer avec sa femme pendant 7 jours. Le déluge a lieu, Ziusudra et sa femme survivent, s'étant conformés aux avertissements d'Enki. Mais ce qui devait arriver arrive, et Enlil découvre le couple échoué sur une ile jaillie des flots. Reconnaissant leur sagesse, il décide de leur donner l'immortalité, leurs enfants mortels pourront repeupler la Terre, mais les parents devront rester sur une terre loin des humains. Le prix de l'immortalité, en quelque sorte. Le cout symbolique pour Enki se verra dans les mythes babyloniens, qui en font un 1er "Satan", déifiant Enlil et faisant vivre le pauvre Enki dans les profondeurs, l'assimilant au noir Saturne.

    Ce sacrifice et une victoire pour un des humains symbolise bien l'exaltation de Mars en fin capricorne, seul un couple (un, marque de Mars) survit après un sacrifice sanglant, et accède à l'immortalité neptunienne, le statut "divin", avec le passage en verseau et l'exaltation de Neptune. Il n'est pas étonnant que la majorité des saintes qui voyaient des apocalypses ont leur Soleil et/ou leur Lune sur ce secteur, celui des sages avertis, qui essaient de prévenir. De cet ordre capricorne divin nait un désordre humain réglé avec l'exaltation martiale, nait un nouvel ordre avec l'exaltation neptunienne. Le chaos mène à l'ordre, et l'ordre mène au chaos, les 2 signes sont ainsi inverses, capricorne ordre et verseau chaos, ainsi les enfants du couple immortel, séparés de leurs parents, finissent par oublier et retomber dans leurs travers, se rebellent à l'image des serviteurs divins.

    La rébellion des enfants est marquée à l'entrée verseau par la peur de la mort (les enfants n'étant pas immortels comme leurs parents), l'humanité désire dépasser d'abord cette mort biologique, puis la mort de l'univers, les 2 peurs communes à toutes les civilisations et cultures. Ce n'est pas un hasard si le robonaute envoyé dans l'ISS a une puissante conjonction martiale sur l'exaltation de l'astre royal. Ce secteur verseau, signe du ciel, de l'espace, contient la jarre de sperme divin d'immortalité amrita, il faut soit la voler, soit créer de l'amrita soi même, à la manière des dieux hindous, nés mortels du sperme primordial, flipper de mourir pousse les dieux et démons à s'allier pour concevoir artificiellement la boisson d'immortalité. Tout comme les élites, derrière les guerres de face, s'entendent pour bosser sur les robots, sur l'IA, sur l'ISS et les missions scientifiques réalisées au sein de la station. Nous sommes des dieux en devenir, cherchant à atteindre le ciel, et pour cela, ça passe par la technologie, le robot, les fusées, l'IA, pour que quelque chose échappe au châtiment programmé dans le ciel et les cycles. Grace aux conseils de l'immortel Utnapistim, Gilgamesh, qui avait peur de mourir comme son ami/frère Enkidu, pour avoir aidé à tuer le gardien de la foret des dieux et le taureau des dieux, peut trouver la plante d'immortalité. Pour la perdre ensuite, et devoir mourir en poissons, mais il reste vivant au travers d'une nouvelle génération, ses enfants.

    Du capricorne au verseau





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique