• Poissons au bélier

    Les poissons est le signe de l'hirondelle, qui a volé la jarre en verseau contenant le sperme divin Amrita (donnera le mot amour), et de la baleine, c'est donc l'union de 2 contraires, l'élément air spatial et l'élément eau des profondeurs, féminins. Pour le vol de la jarre, assimilé par les sumériens aux ME, les lois divines essentielles, l'hirondelle est poursuivie, elle s'allie alors à la baleine pour protéger cette jarre.

    Dans la mythologie grecque, Héra, mécontente que Zeus ait osé faire un enfant sans mère (Athéna, évoquée dans l'article bélier au taureau), invoque Gaïa et Cronos, pour qu'elle enfante aussi un enfant seule, le fameux Typhon, plus puissant que tous les dieux de l'Olympe. Face à lui, tous les dieux prennent peur et désertent l'Olympe, pour se changer en oiseaux et en poissons ou animaux (fameux polymorphisme, Héra se change en vache, Aphrodite en poisson, Artémis en chatte, Léto en musaraigne, Apollon en corbeau, Arès en sanglier, Dionysos en bouc, Héphaïstos en bœuf, Hermès en ibis, Héraclès en faon), mais ils sont tous tués. Zeus et Athéna ont plus de courage, ils restent en Olympe, mais Zeus et sa fille se font tuer et Zeus se fait couper en morceau. C'est Hermès/Mercure, symbole du bélier, de l'enfant prodige, qui parvient à se faire remettre par la ruse le cadavre de Zeus pour le recoudre (même idée que chez Babylone pour le mythe de Tiamat et chez les égyptiens pour le mythe d'Osiris, vengés par leur fils, plus puissant qu'eux) et ils battent ensemble Typhon.

    Les poissons, signe de la mort, est bien sur celui de la mort des dieux, de la fin du cycle. Mais les dieux réussissent avant de mourir au 360ème degré à concevoir l’œuf, l'enfant plein de promesse, résultat de l'amrita vénusien, qui est exalté à 357d, sur Andromède, le sacrifice des protecteurs pour défendre l'enfant qui doit tout changer. Cet œuf grandit en début bélier, et éclot sur l'étoile Messiah (2d59). Messiah comme messie, il est celui qui doit réparer la mort, reconstruire, faire différemment. Nous aurons l'occasion sur le blog de voir de beaux exemples d’œufs "messie".

    Si les poissons sont la mort des parents, le bélier est le signe des bébés qui viennent de naitre, et de leurs premières années, ce sont les années du "je", il n'y a pas de différence entre lui et le monde, ce pourquoi on assimile ce signe à l'égo. "Je suis le monde", dit le bélier. On passe de la fatalité poissons des parents face à la mort, qui tentent de sauver ce qui peut l’être, fin d'un cycle, à l'espoir que constitue la naissance de l'enfant. Chaque enfant qui nait est ainsi pour ses parents son messie. Le messie n'est pas un homme, c'est une étoile, comme dit dans l'apocalypse 22:16 le "Jésus" de la fin des temps, Pantocrator, dit de lui même "Je suis le rejeton et la postérité de David, l'étoile brillante du matin" ou chez Isaie 14:12 "Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore ! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations !".

    Poissons au bélier

    Le Jésus Pantocrator de la fin des temps attend justement dans une sorte d’œuf, une mandorle (amande sacrée sortie d'un amandier qui a poussé du sexe d'Aaron rangé dans l'arche d'alliance, me demandez pas comment un amandier peut pousser d'un sexe, et dans une boite, et comment un sauveur pourrait sortir d'une amande). Toute ressemblance entre cette amande et un vagin est manifeste, d'autant plus que les chrétiens l'ont appelé "vesica pisces", soit la vessie des poissons.

    Le principe de sexe et de sperme caché dans une forme de boite ou derrière un voile, se révélant à la fin des temps, c'est justement le sens de l'apocalypse, enlèvement du voile mis symboliquement par Adam et Eve dès qu'ils croquent la pomme de la connaissance du bien et du mal, ils voilent la vérité. Dans toutes les initiations aux mystères, il y a un sexe derrière le voile. Ce symbole sexuel (qui a dit perdu ? Uranus se fait couper le sexe par Saturne, Osiris ne retrouve pas son sexe, mangé par un poisson, quel hasard) caché doit resurgir, les religieux ont imaginé le tétramorphe pour signifier le signe céleste de son apparition, ici sur l'image l'axe Aldébaran (taureau)/Antarès-Aigle (forme future du scorpion) et Régulus (lion)/Fomalaut (l'ange verseau). Ce qui hélas ne fonctionne pas, s'il y a bien une opposition Aldébaran/Antarès, il n'y en pas pour les autres étoiles.

    Poissons au bélier

    La carte 21 du tarot reprend cette idée de l'enfant miracle, qui cache la vérité (sexe voilé), il attend l'apocalypse, au centre du tétramorphe. L'association des signes joviens taureau+lion montre une foi, la croyance en la vie, en la possibilité d'une révolution verseau, d'une alchimie scorpion, dépasser la mort. Je rappelle que sur la peinture du jugement dernier de Michel-Ange, il avait peint tous les personnages nus, Marie et Jésus compris, mais le pape, outré à la présentation finale, a demandé au peintre de mettre des voiles sur les sexes, du coup tout le sens de la peinture est perdu, le jugement dernier est un dévoilement, il ne peut pas y avoir de voile. J'aurai l'occasion de revenir là dessus.

    Les poissons, malgré son caractère de mort, montre un espoir, concernant ses enfants, sauveurs qui doivent arrêter la course mortelle que les parents avaient engagé. Puisque je vous considère comme lecteurs fidèles du blog, je pense que vous avez compris que cette union des contraires signifiait celle des humains terrestres et du robot uranien, dans le cyborg, qui transcendera la mort et les limitations. Puisque nos dieux polymorphes viennent, à l'image des dieux polymorphes grecs et autres, c'est alors que nous allons réussir cette mutation, battre Typhon, le pire des titans. Mercure/Hermès, la mutation alchimique, c'est bien sur la recherche sur l'ADN et le lien neuronal qui va le permettre, il vous suffit d'aller voir le sujet sur le blog pour avoir une idée, tiens donc, Nouvelle Lune avec Vénus en poissons et Mercure+Uranus, aller/muter vers le robot, sur fin poissons/début bélier de surcroit. Après je sais bien, cet espoir ne convient pas à beaucoup de monde (à moi non plus), mais le ciel n'a pas à nous convenir, les planètes tournent autour du Soleil sans se soucier de leurs effets.

    Poissons au bélier

    « Bélier (15 avril - 16 mai)Disclosure Project »

    Tags Tags : ,