• Être, ou ne pas être ?

    Ah, sacrée question, et on va le voir, astrale :

    Être, ou ne pas être ?

    Être, ou ne pas être ?

    Commençons doucement, par Joe Dassin, qui chantait "et si tu n'existais pas", on a un saturnien et exalté de Saturne qui sort une chanson exaltée Saturne, Lune/Soleil tout pile, poissons et saturnienne micro, et on a un retour de l'axe des nœuds, sans oublier un Mercure+Vénus, et le fait qu'il soit uranien et chante une œuvre uranienne ! Cette chanson était bien sur autobiographique, il racontait sa dépression saturnienne et poissons.

    Être, ou ne pas être ?

    La magie de la technique oblige, Hélène Ségara a fait un duo virtuel avec lui, dans une chanson uranienne comme l'originale, et Lune tout pile sur Lune...

    Être, ou ne pas être ?

    Saturnienne pour chanter avec un saturnien, et on retrouve ce Vénus, cet axe des nœuds et le Soleil opposé Uranus !

    Être, ou ne pas être ?

    La chanson est d'une logique "folle", dans le sens ou si on n'existait pas, la mort ne peut pas exister, le ciel confirme, avec ce secteur balance, un thème jovien, conjonction de la mort, contre une conjonction jovienne micro, la mort n'existe pas si on n'existe pas héhé.

    Être, ou ne pas être ?

    Délire ? "Je ne suis pas" est un film saturnien micro et exalté Saturne !

    Être, ou ne pas être ?

    "Je suis", vous dites ? Très belle NL saturnienne avec Mercure, soit l'apparence, ce n'est pour le ciel qu'un point de vue relatif à nos connaissances.

    Être, ou ne pas être ?

    Pour bien illustrer ça, quoi de mieux que "je sais" ? Nous sommes avec 2 thèmes saturnien avec Mercure direct et micro, et vénusiens, ce que nous savons n'est que le reflet de nos croyances, de ce que nous avons "décidé", de par ce Saturne+Mercure, notez les guillemets, cette décision est astrale, dépendant de votre Saturne et Mercure en signe et maisons. Pour le ciel, celui qui dit je sais, il est un "ignorant", concept aussi Saturne+Mercure, et l'apocalypse Saturne+Mercure retirera ce voile, cette œillère.

    Être, ou ne pas être ?

    Être, ou ne pas être ?

    "Je sais pas", toujours un thème saturnien, vierge et Mercure exaltée, c'est comme si le ciel nous disait que celui qui ne "savait rien" avait la connaissance mercurienne, une application sur thème du "je sais que je ne sais rien", pour avoir accès à ce qui es caché, saturnien, il faut commencer par avouer son "ignorance", c'est le commencement d'une quête...du "soi" ?

    Être, ou ne pas être ?

    L'égo et le "Soi" sont saturniens direct, mais sont surtout en secteur du "jeu", de l'illusion, chercher un "Soi", ce n'est qu'une quête d'un autre nom pour l'égo martial ou la force de vie jovienne contenue dans notre ADN. Sauf que vous n'en aurez qu'un semblant, un reflet, Vénus exaltée Jupiter.

    Être, ou ne pas être ?

    Ce "jeu" du Soi et de l'égo est lion, plutonien opposé et micro...

    Être, ou ne pas être ?

    2 œuvres en "jeu" sont sorties sur un cycle lion, tiens donc.

    Être, ou ne pas être ?

     

    Être, ou ne pas être ?

     

     

    Il apparait, au hasard, de nombreuses concordances sur le "joueur" astral que nous sommes : un égo ou soi qui joue aux jeux de la vie et de la mort, de la matrice jovienne, de l'amour jovien, dans un jeu reflet de son âme, de sa conception de la vérité et du monde. Je vous renvoie aux articles sur Jupiter ici et .

    Être, ou ne pas être ?

    La règle du "je" illusoire est évidement l'amour, mais comme vous avez lu les liens juste au dessus, c'est une vision limitée, je rappelle que "amour" vient d'amrita, la "non mort", 2 axes d'un principe jovien.

    Être, ou ne pas être ?

    Ici, sur ces thèmes joviens opposé et direct, le ciel répond à "j'existe ?", thème plutonien, par un thème d'existence plutonien même secteur. Encore une fois, nous avons comme "existence" qu'une croyance, que le reflet de nos idéaux, ce qui "existe", c'est cette pensée, cet égrégore (Descartes, sors de mon corps, au secours).

    Être, ou ne pas être ?

    Gros aspect que nous disent la chanson de Lemarchal et ce film : Nous croyons être en vie, mais c'est une croyance, il y a une autre partie de notre vie, cachée, c'est bien sur l'âme, qui n'est pas matérielle et encore moins localisée dans le cerveau. Malgré toutes les tentatives, jamais la science n'a pu démontrer l'existence de cette âme.

    Être, ou ne pas être ?

    Ces 2 films "Je" sont plutoniens direct et micro, en lion, le jeu/je. 2 thèmes puissants qui nous rappellent que ce "je" n'est que le reflet de notre égo/soi, de notre conception du monde, de la vérité.

    Être, ou ne pas être ?

    Être, ou ne pas être ?

    "I", si on prend des titres anglais, sont jovien direct et micro, plutonien direct et micro, toujours ces énergies, le je(u) des croyances sur la vie, l'amour, le monde, le soi.

    Être, ou ne pas être ?

    Le facteur premier du "jeu" lion, c'est qu'il y ait un "double", qui n'est qu'un reflet vénusien du "toi".

    Être, ou ne pas être ?

    L'autre n'est qu'un double/joueur dans ce film lion, un opposant martial qui n'est qu'un autre mot pour notre égo martial. Mais sans ce jovien reflet, pas d'amour, pas de vie, pas de matrice. L'autre, c'est moi, et cela donne des travers de possession, car on sait que tout est "'un" :

    Être, ou ne pas être ?

    Comme ce travers martial, abandonner son être et ses croyances à un autre, le laisser nous "gagner", être le maitre. Beaucoup de gens sont du coup possédés et disent cette phrase à leurs croyances, comme un "Dieu", un "président", un pays, une religion, une secte, un mode de vie, elle résume leur existence de merde, le besoin de trouver un sens dans un jeu totalement con, virtuel.

    Être, ou ne pas être ?

    Mais comment blâmer l'être humain, depuis "Adam et Ève" ? Nous sommes nés pour croire, créer des égrégores, des formes de pensées qui nous gouvernent ! L'égo martial qui fait notre humanité décide du principe de vie et de mort, d'amour et de haine, de mariage et divorce, de guerre et de paix.

    Être, ou ne pas être ?

    L'humain, cf cette autre série, suit la logique martiale. Sauf qu'une partie humaine, saturnienne, est cachée, cette double vie qui n'attend qu'à être révélée. Et qui n'est pas qu'un squelette ou liée à notre "mère" ou à l'ancien, l'espace.

    Être, ou ne pas être ?

    Pas de scoop, "to be" est plutonien exalté Saturne, "not to be" plutonien micro et Lune fin scorpion. Ce n'est que cet astre qui "décide".

    Être, ou ne pas être ?

    Être, est ce un "rêve" ?

    Être, ou ne pas être ?

    Autre film, ici plutonien micro et jovien, même secteur vierge que...

    Être, ou ne pas être ?

    L'illusion, ça alors.

    Être, ou ne pas être ?

    La magie des dates de sortie fait que "to be or not to be" est en secteur "jeu" lion et saturnien exalté Saturne, comme "to be"...

    Être, ou ne pas être ?

    Comme "not to be"..

    Être, ou ne pas être ?

    Cette question déterminera notre égo ou son absence.

    Être, ou ne pas être ?

    Être tout ?

    Être, ou ne pas être ?

    Ne pas être rien ?

    Être rien ? Ne pas être tout ?

    Oulala ma tete, je vais faire comme Hamlet, je vais regarder le crane saturnien, puisque ce thème est saturnien, et en plus exalté.

    « Vers la Lune, et au delàMachine à voyager dans le temps, vraiment ? »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,