• Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    L'astronomie, comme je l'avais écrit dans mon article introductif sur cette page, est présidée par Uranie, nom qui se rapproche beaucoup d'Uranus, l'astre athée qui gouverne le verseau. Et justement, deux verseaux ont prouvé l'inexistence de Dieu avec l'astronomie.

    Thème de Copernic et Einstein

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Lune/Lune, Soleil/Soleil en demeure de Jupiter. Mercure/Mercure, Vénus/Vénus, Mars/Jupiter, c'est un rapport très puissant qui unit ces deux hommes.

    Pour Copernic, il étudie la mécanique ptoléméenne, qui rappelons le, dans l'almageste, explique que la Terre est fixe, et que ce sont le Soleil et les planètes qui tournent autour d'elle. Le phénomène de rétrogradation n'est bien évidement pas connu (la Terre allant vite, la planète "recule" dans le ciel, plus l'astre est lent, plus il rétrograde souvent, au gré des cycles terrestres), donc pour expliquer les mouvements illogiques des planètes, il invente le principe de l'épicycle

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Ce système permet de prévoir les éclipses, mais il est jugé trop compliqué par Copernic. Il désire le simplifier, aussi s’intéresse t il aux textes grecs. A t il lu les théories d'Aristarque de Samos, qui déjà écrivait que la Terre tournait autour du Soleil (et non l'inverse) ? Mais ce n'était qu'une intuition non prouvée, il va donc passer son temps à scruter le ciel. La faille de Ptolémée ? l'équant

    Copernic et Einstein, quand l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Dans le système de Ptolémée, la Terre n'est pas au centre du cercle, et l'épicycle n'est pas calculé sur la position de la Terre mais sur un point imaginaire, l'équant. Il y a donc 3 planètes Terre dans ce système ! Pour une planète supposée fixe, c'est ridicule. Copernic propose alors une double révolution : d'abord, la Terre tourne sur elle-même, et ensuite elle tourne autour du Soleil (qui devient fixe), comme toutes les autres planètes.

    Copernic et Einstein, quand l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Système qui hélas n’empêche pas les épicycles, cela retarde la sortie de son livre, car il voulait supprimer ceux ci. Il ne le peut, puisqu'il imagine les trajectoires des planètes comme circulaires (alors qu'elles sont elliptiques, mais nous n'y sommes pas encore).

    La sortie du livre arrive le jour de sa mort. La légende que la lecture du premier exemplaire imprimé par son élève Rheticus l'ait tué (ajout d'une introduction expliquant que l'héliocentrisme est faux)

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Le livre explique la fausseté du système ptoléméen Lune en vierge sur exaltation de Mercure, et propage un message avec Mercure sur exaltation du Soleil (d’où l'héliocentrisme, les planètes tournant autour du Soleil). C'est une nouvelle hiérarchie visible avec le Soleil en taureau degré 13 qui montre notre étoile comme centre, toutes les planètes tournant autour d'elle, et donc la Terre perd son statut de centre d'une pseudo création divine, un premier mensonge est détruit, la Terre n'est plus qu'une planète banale parmi d'autres.

    Pluton/Nœud nord sur l'exaltation de Mars, il détruit le grand dogme religieux (inspiré par les forces qui ont dépassé la mort ?), avec ce nouvel ordre, ce nouvel almageste, qui sera perfectionné par ceux qu'il aura inspiré (je reviendrai sur eux dans un article dédié).

    Einstein, comme Copernic, peut être vu comme un verseau (signe athée) par sa demeure natale et la maison, située en verseau, tout autant que poissons, ce qui explique les ambivalences de ses actions (il fait par ex la promotion de la bombe atomique pour en condamner la fabrication). Un juif qui critique les juifs comme le massacre de Deir Yassin, serait il aujourd'hui considéré comme un antisémite par la licra/crif ?

    Tout comme Copernic, il est accusé de plagiat, puisque faisant reprenant les idées de Galilée, de Poincaré, Maxwell, Newton, et ses assistants, mais il a le mérite, à l'instar de Copernic, de faire une synthèse et surtout de le PROUVER (ce que n'ont fait aucun des précédents). Comme valide t il la théorie de la relativité générale ? Avec une éclipse, nommée ensuite éclipse d'Einstein ou de la relativité générale, en 1919

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Magnifique éclipse sur Aldébaran, en degré 13, c'est la mort de Dieu, qui ne peut plus exister dans notre univers (vie = taureau), dans lequel tout est donc relatif (l'espace-temps est relatif à la vitesse, la masse). Un magnifique assassinat du mensonge avec un Soleil/Lune/Mars/Nœud sud, un Vénus/Jupiter sur Castor, le bon frère des gémeaux, avec Uranus en maitrise pour aider. Éclipse avec Mars de plus conjointe en micro zodiaque avec Pluton et Neptune, c'est bien la preuve de son inexistence en tant que "Père" (Neptune), il est une illusion (Pluton).

    Les Upanishads, texte hindou pré-védique, expliquaient déjà il y a plusieurs siècles que "Dieu" étant absolu, il n'est pas dans le monde et que nous ne pouvons pas l'atteindre, juste l'approcher avec l'intuition. Mon titre volontairement provoquant montre une réalité vérifiable, par l'étude de centaines de thèmes concordants, dont ceux ci sont de bonnes pierres angulaires, qu'importe qu'il y ait un Dieu "absolu", le texte dit qu'il est "neti, neti", ce qui veut dire "pas ceci, pas cela" (pas dans cet univers, mais dans une dimension qu'Einstein nomme l'ailleurs, et que moi j'appelle la dimension de ceux qui ont transcendé la mort, accessible via les noeuds lunaires). Ce "neti, neti" sera ensuite modifié par les envahisseurs aryens, qui écriront les védas et le "tat vam asi" (je suis cela), devenu dans l'ancien testament "je suis ce qui est" et dans l'apocalypse 'je suis l'alpha et l'omega", ou comment changer un message original à 180 degrés.

    Chaque pilote qui va à mach2 peut valider la relativité de l'espace-temps, sa montre retarde d'une seconde (par sa vitesse, il a étiré le temps comme un élastique, sa seconde en valant un peu plus que la normale). Moins rapide, un voyage en Concorde suffisait, ainsi une horloge atomique retarde d'un millième de seconde à l'arrivée.

    L'intro du texte, publiée 33 ans plus tôt, que j'aborde dans la redécouverte du sidéral, est une sacrée clé

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    Jupiter opposée, Neptune opposée, même axe des noeuds, ils arrivent à une finalité équivalente, chacun a tué l'idée à sa manière, je ne peux que souscrire à ce qu'Einstein disait de Dieu :

    « Le mot Dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines, la bible un recueil de légendes, certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, ne peut selon moi changer cela. »

    Copernic/Einstein, l'astronomie prouve l'inexistence de Dieu

    « Retour vers le futur...ou le passé ?L'épopée de Gilgamesh, conte astrologique »

    Tags Tags : , , , , , ,