• A Dubai, Elon Musk a eu l'occasion de se lâcher, jugez plutôt : 

    Pour les non anglophones, je vais traduire les passages clés. Cela commence à 10min25, Elon Musk est interrogé sur l'IA de ses voitures autonomes, et explique que cette IA est simple, conçue pour certaines taches. Et là, ça commence à déraper :

    "- Mais l'intelligence artificielle avancée ou ce qui est parfois nommée l'intelligence artificielle générale, pour laquelle vous pouvez avoir des IA plus intelligentes que le plus intelligent des hommes sur Terre, ceci je pense est une situation dangereuse.

    - Pourquoi est ce dangereux ? Je veux dire, une vision des choses est que l'IA aidera l'humanité, et une autre école de pensée dit que l'IA est une menace, laquelle choisir ?

    - Je crois qu'elle est les 2. Une manière de voir les choses est d'imaginer que nous serons visités, d’être persuadé que nous serons visités par des aliens super intelligents, d'ici disons 10 ans à 20 ans au pire. Super intelligents.

    - Donc vous pensez que d'ici 20 ans...on aura des aliens sur Terre ?

    - Ah ah, hé bien, une "super intelligence digitale" sera comme un alien.

    - Ce sera comme un alien ?

    - Oui.

    - D’où ma question, pensez vous qu'il y ait de la vie intelligente en dehors de la Terre ?

    - Cela semble probable. C'est l'une des plus grandes questions de physique et de philosophie, qui est "ou sont les aliens ?". Peut être sont ils parmi nous, j'en sais rien. Beaucoup de personnes pensent que je suis un alien. C'est faux.

    - Peut être sommes nous des aliens ? Si nous regardons cette partie du monde, nous croyons que l'humanité ne vient pas de la Terre, mais vient d'ailleurs. Eve et Adam viennent d'autre part que la Terre. Donc d'une facon, les humains sont aliens vis à vis de la Terre. Pensez vous que nous entrerons en contact avec les aliens d'ici 50 ans ?

    - C'est une question complexe. S'il y a des aliens super intelligents ailleurs, ils sont probablement déjà en train de nous observer ou quelque chose de ce genre, et nous ne sommes pas assez intelligents pour le réaliser, et je vais faire quelques hypothèses, si la moindre civilisation alien avancée qui soit intéressée à peupler la galaxie, même sans dépasser la vitesse de la lumière, et en allant à 10 ou 20% de la vitesse de la lumière, vous pourriez peupler toute la galaxie en disons 10 millions d'années, peut être 20 millions maxi." Et d'enchainer sur son désir de mourir sur Mars.  

    Quand à Alexandre, il dit chez Thinkerview, à partir de 33min12 :

    Je vous invite à écouter attentivement la réponse, et bien sur à suivre cette excellente interview, tout comme il produit d'excellents livres (hélas, il soutient Macron, mais personne n'est parfait, de plus le gouvernement ne l'écoute pas).

    Je ne peux résister à vous mettre le logo du sommet mondial de Dubaï, à 13 barres, tiens donc, comment se fesse, euh fais-ce ?

    Quand Elon Musk se lance dans la divulgation

     


  •                       

    Écoutez bien de 4min29 à 4min48 :

    "Right now we can only fly earth orbit, that's the fartest that we can go, and this new system that we're building is gonna allow us to go beyond and hopefully takes humans the solar system to explore, so the Moon, Mars, asteroids, there's a lot of destinations that we could go to and we're building block components in order to do that eventually".

    En français "Actuellement nous pouvons seulement voler dans l'orbite terrestre, c'est le plus loin qu'on puisse aller, et ce nouveau système que nous fabriquons nous permettra d'aller au delà et espérons emmener des humains dans le système solaire, donc la Lune (oui, il dit bien "so the Moon"), Mars, des astéroïdes, il y a beaucoup de destinations vers lesquelles nous pourrions aller et nous fabriquons des composants de protection dans le but de le faire, éventuellement"

    C'est clair ou pas ?

    Bon allez, c'est un cas isolé, son cerveau a surement été bousillé par le séjour en ISS. Même pas, écoutons l'ingénieur NASA sur la mission Orion :

                              

    Après nous avoir parlé du danger des radiations qu'ils étudient, il dit à 3min37 "we must solve these challenges before we send people through this region of space".

    Soit "nous devons résoudre ces challenges avant d'envoyer des gens à travers cette région de l'espace".

    Voyons la vidéo de tentative de passage de la ceinture (ratée, l'antenne, tether en anglais, a grillé), les commentaires NASA sont inclus pour rire, comme à partir d'1min45, les OVNI, euh pardon "débris spatiaux en nombre" suivent l'antenne :

                               

    Que sont les "machins" qui tournent autour de l'antenne ? Ballet des gardiens de prison ?

    Pour en ajouter, sur la Lune cette fois, le départ de la capsule lunaire d'Apollo 17 :

                               

    A partir de 19 secondes, qui est donc ce "personnage" à droite ? Un technicien ?

    Et que dire de la fameuse pose du drapeau, toujours Apollo 17, ça les fait rire :

                               

    Ce cher vent lunaire...tout le monde le sait, enfin, y'a beaucoup de vent sur la Lune !

    N'oublions pas que l'une des pierres prétendues "lunaires" a été analysée, ce n'est pas un journal conspirationniste qui en parle, lisez cet article

    "Curators at Amsterdam's Rijksmuseum, where the rock has attracted tens of thousands of visitors each year, discovered that the "lunar rock", valued at £308,000, was in fact petrified wood. The rock was given to Willem Drees, a former Dutch leader, during a global tour by Neil Armstrong, Michael Collins and Edwin "Buzz" Aldrin following their moon mission 50 years ago."

    En résumé : La "pierre lunaire" était en fait du bois pétrifié. La pierre avait été donnée durant un tour du monde par Neil Armstrong, Collins et Aldrin.

    Je choisis comme image ce film qui en dit long :

    Quand la NASA avoue ne pas avoir passé l'orbite terrestre


  • On me demande souvent pourquoi les maisons natales ont le sens des signes, la réponse est simple, les faits vont en ce sens. Prenons le cas de Sarkozy :

    Le sens des maisons natales

    Le sens des maisons natales

    Le sens des maisons natales

    Cas 1, maison et signes dans le même sens, donc sa maison 12 de perte est en lion. Cas 2, maisons dans l'autre sens, sa maison 12 de perte est en vierge. Il a perdu le pouvoir le 6 mai 2012 :

    Le sens des maisons natales

    Mars, l'astre qui décide d'une élection, était dans sa 12, la maison de perte, donc perte du pouvoir, si les maisons allaient dans l'autre sens, cela aurait été dans sa 1, il gagnait.

    Le sens des maisons natales

    Giscard, si les maison vont dans le sens des signes, sa Lune serait en 1. Dans l'autre, en 12, la perte. Une Lune martiale ou de perte alors ?

    Le sens des maisons natales

    Il l'emporte en 1974 avec Lune dans sa maison 1 qui aurait été 12 dans l'autre sens, donc non factuelle.

    Mais en 1981...

    Le sens des maisons natales

    Sa Lune s'est retrouvé dans la 12 des élections, perte de son ascendant à la victoire. Il s'était évité ce critère en 1974, Lune natale dans la 11 des élections. La aussi, dans l'autre sens ce ne serait plus factuel.

    Le sens des maisons natales

    Hillary Clinton a Soleil en 12, en cas de même sens, donc perte. Elle a perdu l'élection en 2016...

    Le sens des maisons natales

    Oh bah tiens, Soleil dans une même maison 12 que la sienne, perte et perte, sens validé.

    On pourrait multiplier les exemples, perso j'ai surtout pris sur mon propre thème, tous les faits ont validé que la maison 12 était bien celle la, aussi le sens des maisons est celui des signes.


  • Le concept de théorie du complot est né en 1967 d'une note CIA déclassifiée, qui n'a pas pris une ride. Suite à la commission Warren bidon, enterrant les questions sur l'assassinat JFK, beaucoup de voix se sont soulevées pour réfuter les conclusions de la commission, ses membres et la CIA. Pour répondre à ces critiques, jugées "théories du complot", il faut, dit la note à ses agents :

    - Affirmer qu'il serait impossible à tant de gens de garder le silence sur une si grande conspiration
    - Demander aux personnes proches de la CIA d'attaquer les revendications des théoriciens et de revenir aux rapports dits "officiels"
    - Affirmer que le témoignage d'un témoin oculaire n'est pas fiable
    - Affirmer que ce sont des informations datées, car "aucune nouvelle preuve significative n'a émergé"
    - Ignorer les allégations de conspiration à moins que la discussion à leur sujet soit populaire
    - Affirmer qu'il est irresponsable de spéculer sur des complots
    - Accuser les théoriciens d'être attachés et entichés de leurs théories
    - Accuser les théoriciens d'être motivés politiquement
    - Accuser les théoriciens d'avoir des intérêts financiers dans la promotion des théories du complot

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Comme l'a démontré un proche d'Obama bossant à Harvard, ce qui importe n'est pas la vérité, il explique ainsi sur cet article :

    "Beaucoup de théories du complot se sont avérées être vraies. La chambre d'hôtel du Watergate utilisée par le Comité national démocrate était, en fait, utilisée par des fonctionnaires républicains, agissant à la demande de la Maison Blanche. Dans les années 1950, la CIA administrait du LSD et des drogues connexes dans le cadre du projet MK ULTRA, dans le but d'étudier la possibilité d'un «contrôle mental». L'operation Northwoods, un plan du ministère de la Défense pour simuler des actes de terrorisme et d'en accuser Cuba, a vraiment été proposé par des hauts fonctionnaires."

    Les complots font bien partie de l'Histoire :

    - Dans ces documents déclassifiés NSA, tous officiels, la CIA admet avoir organisé un coup d'état en Iran en 1953, nommée opération AJAX.

    - Dans cet autre document déclassifié, les USA prévoyaient des attentats sous fausse bannière à Washington, pour blâmer Cuba, c'était l'opération dite Northwoods.

    - Dans l'opération Fast and Furious, l'administration Obama a carrément armé les cartels de drogue mexicains.

    - En 1999, les USA et la GB ont reconnu surveiller leurs citoyens au sein du programme Echelon.

    - Dans le rapport final de la commission Church du Sénat, la CIA reconnait des activités illégales, le passage le plus connu est celui ou l'agent CIA reconnait l'usage d'un pistolet à crise cardiaque, pour masquer des assassinats :

    - Les chemtrails, c'est du délire conspi pour certains. Sauf que le GIEC a reconnu l'existence des chemtrails, comme moyen de freiner le rayonnement solaire, lire l'article et le rapport :  "IPCC warns that if solar radiation management were terminated for any reason, there is high confidence that global surface temperatures would rise very rapidly to values consistent with the greenhouse gas forcing.”

    Même Chazal en 2014 évoquera la formation artificielle de neige par avions en Chine :

    On peut faire difficilement plus clair et net. Télématin évoquera de façon détaillée les manipulations via chemtrails russes en 2013 :

    Pour dire le contraire, même émission, un an plus tard :

    France 3 y est allé de son émission, c'est cette fois un délire collectif :

    Pourtant dans ce reportage, un expert météo France confirme :

    - Le projet "Artichoke", devenu ensuite MK Ultra, en tant que formation de tueurs par hypnose, a été reconnu par la CIA, lire les docs.

    - L'existence des "soucoupes volantes" a été reconnu par document déclassifié FBI, allez lire la page 22, c'est clair et sans bavure.

    - Quand au caractère offensif de ces "objets" ou plutôt "phénomènes", voir cette vidéo dans laquelle des hauts gradés américains témoignent à Washington de la désactivation d'armes nucléaires par des objets défiant la technologie humaine :

    - HAARP, un délire ? Pas ce que disent ces rapports officiels 1, 2, l'existence de ce projet, malgré les docs, n'a été admise qu'en 2009, lire article. En aout 2015, l'Air Force a abandonné le site de Gakona, désormais géré par l'UAF (page Facebook ici), menant des expériences climatiques officielles, voir site.

    Michio Kaku, grand scientifique sérieux, a meme admis la création d'ouragans via des lasers.

    - Le nouvel ordre mondial n'est pas caché, allez sur le site de l'ONU, et tapez "nouvel ordre mondial" ou "new world order", vous tomberez sur plusieurs résultats et traduits pour la plupart, voir 1, 2, 3, pour ne prendre que les 1ers résultats.

    Comme savoir quelles théories du complot sont vraies, selon le ciel ? Regardons le thème de la note :

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Soleil+Mercure opposées Pluton, ce qui ramène à beaucoup de sujets développés sur le blog :

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Tels les OVNI, les PAN, les ET, les sociétés secrètes en tout genre, ce qui ramène à les faire passer pour fausses ici, sur ce thème poissons signe des mensonges, avec Mercure pour en donner l'apparence, alors qu'elles sont vraies. Derrière le néant plutonien, une connerie en apparence, se cache un secret, une vérité, dans toute divulgation ciné ou média, c'est 2/3 de conneries énormes, et 1/3 de vérités diluées de façon à ce qu'elles soit associées au reste.

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Théories du con-plot, vraiment ?

    Le 11 septembre, Trump, la Russie, Poutine, sont astro-logiquement les sujets bidons pour vous faire dévier des vrais sujets. Complots made in CIA pour oublier les sociétés secrètes, les sectes eschatologiques et ufologiques, les satanistes plutoniens, etc.


  • Voyons la méthode que j'ai réalisé pour comprendre l'astrologie, et que j'applique sur le blog :

    Pour apprendre, la méthode la plus simple, c'est d'abord d'analyser sur Astrotheme les personnes les plus proches de votre thème, que ce soit signe solaire et lunaire sur votre signe ou en signe opposé, planète en signe ou signe opposée de votre planète natale, de regarder les thèmes qui auraient vos mêmes conjonctions ou oppositions. Vous pouvez aussi regarder les personnalités que vous aimez. Mais là, vous venez de trouver des concordances astro-logiques qui prouveront que ce n'est pas le fruit du hasard, mais vous ne sortez pas du possible biais de confirmation, vous vous intéressez à des personnes, des pays, des concepts, des sujets seulement parce que vous y êtes connectés, et tout ce que vous prouvez, c'est votre thème, vous ne parlez que de lui. Un astrologue complotiste parle bien de son thème, de sa Lune taureau, de ses croyances, et des sujets connexes à son thème, depuis 13 ans. Mais ce n'est pas objectif, le but n'est pas de valider vos gouts "ah oui je comprends pourquoi je crois ça", "ah d'accord je pige pourquoi j'aime tel film, tel auteur, tel cinéaste, telle croyance "je crois en cela et donc j'étudie ceux qui croient la même chose ou vont dans le sens de ma croyance et ça marche", mais vous le voyez vite, nous prenons le ciel du mauvais bout, c'est ici une astrologie purement subjective, tournant autour de son thème et des personnes et liens en rapport à celui ci.

    La méthode, selon moi, est de sortir le plus vite de votre thème : vous avez appris plus facilement le sens des planètes par les comparaisons, on comprend aisément en étudiant ce dont on est lié, forcément, mais ce n'est toujours pas de l'astrologie dans son sens objectif, vous vous êtes "branlés" sur votre thème. Un thème parmi des milliers de milliards quand on imagine la somme des humains vivant et ayant vécu, la somme des villes, villages, pays, régions, continents, livres, films, musiques, idées, concepts, théories, évènements. Les trolls me disent que mon blog n'est que biais de confirmation, je m’intéresse pas à la robotique pour rien c'est certain, ayant le Soleil et les aspects d'Asimov j'ai lu tous ses livres traduits, j'adore ses 3 lois de robotique, de même que j'ai le Soleil et la Vénus de Nostradamus et je fais de l'astrologie. Pas un hasard mais le troll dira "ah vous voyez, il rentre dans ses croyances, il dit que le poissons est signe des asiles, et son blog n'est que le miroir de sa folie, et il veut faire rentrer les gens dans ses croyances". On ne peut pas nier tout rapport astral, si j'étais né pour être astrologue, je ne vais pas m'orienter vers la cuisine, si je travaille sur une église, poissons signe des églises, je ne vais pas essayer de travailler dans une banque. Oui mais là, on parle du messager, de mon rapport personnel à l'astrologie. J'ai par ex la Lune de Sarkozy, et j'ai été à l'UMP de 2002 à 2005, jusqu'au referendum européen, j'étais au siège du parti le soir des résultats, j'ai vu le discours de Sarko, et cela a été un choc de désamour, j'ai vu un autiste incapable de comprendre la portée du "non", il l'aura très vite annulé une fois président. J'ai lâché le parti le lendemain. Si je devais avoir un biais de confirmation, je devrais l'encenser. J'ai aussi la Lune de Mélenchon, je devrais aussi l'encenser, et pourtant cela n'a pas été le cas.

    Que s'est il passé, alors ? Pluton sur mon signe solaire m'a t il permis de "détruire" mes croyances ? Ce qui est sur, c'est que j'ai remis en cause toutes mes croyances, en installant Proastro, mais attention, pas en me focalisant sur ma pensée du moment, mais par les faits. Un ex, je croyais en Dieu, et là je n'y croyais plus. Croyance astro-logique avant, nouvelle croyance astro-logique, mais on en revient toujours au messager. Dans tout cela, ou avez entendu parler de message ? Nulle part ! Je me suis alors lancé dans un travail jamais vu auparavant sur le net et du moindre astrologue, faire le thème de films, de livres ayant des noms de concepts, d'idées, pour voir si le ciel démontre des choses. Au lieu de créer une toile d'araignée de faits avec mon thème au centre, donc liés au mien, comme le complotiste, j ai crée des milliers de toiles d'araignées de thèmes, regardant les retours, oppositions sur thèmes, pour faire des rapprochements, des conclusions. Toutes sont factuelles, vérifiables. Au fil des liens établis, des faits objectifs n'étant pas le miroir de mon opinion, de ma croyance du moment, ont fait jour. Je n'ai fait comme un radiologue que de lire une carte, lui lit une radio du poumon, moi un thème astral. Je ne suis que l'humble traducteur ce que cette radio astrale dit, je ne sais que ce que les thème disent, et vous avez les thèmes à disposition sur le blog et en base de données pour essayer. Cela sort certes de moi, ce sont mes interprétations, mais les sources sont là, je ne demande pas de croire mais de vérifier, moi même je ne crois pas en l'astrologie, je constate, nuance. Je n'ai pas inventé les dates de films, je n'ai pas d'influence sur les réalisateurs pour décider des titres et dates de sortie afin d'arranger par ex un sujet sur l'autre dimension/l'au delà/les ET qui ne montre que des films avec Soleil fin lion. Attendez, j'ai un appel de Spielberg, il me demande quand sortir son "Real player one"...

    Prenons un exemple concret, une personne a vécu une NDE. Elle aura tendance à vérifier les thèmes de personnes ayant vécu des NDE, les thèmes de leurs NDE, mais au final, tout ce qu'elle démontrera, c'est que oui, elle a bien vécu une NDE, par les liens entre les thèmes, que oui c'était réel, que oui elle était programmée par le ciel pour en vivre une, ce jour. Et c'est tout. Son thème au centre, une toile d'araignée de NDE connectées à son thème. Mais que sa NDE soit réelle, le ciel ne nie pas, je ne le nie pas, mais a t elle étudié la vérité de la NDE, ou tout simplement la NDE en elle même ? A aucun moment, elle n'a fait qu'étudier son LIEN A LA NDE, pas la NDE. Faire une galaxie de thèmes liés au sien, c'est facile, cela revient à une pure subjectivité, mais étudier l'évènement, ce que cela dit astralement, c'est tout autre. Mon article introductif sur les NDE, dans lequel je démontre, thèmes à l'appui, qu'un phénomène se colle à nos croyances pour nous montrer une image reflet de nous mêmes, de ce que nous pensons, ce fut l'article le plus trollé, par des gens disant "j'ai vécu une NDE connard, c'était réel", je n'ai jamais dit que ce n'était pas réel, j'ai affirmé, par des thèmes, que ce n'était pas vrai, dans le sens ou le phénomène s'est adapté à une personne, elle ne s'est pas montrée telle qu'elle est, la chose en soi, son noumène, mais en tant que phénomène, relatif au témoin, au monde dans lequel ce phénomène se présente, etc. Ce phénomène est donc polymorphe, mais ce n'est pas le noumène originel. Il y a donc une différence entre le réel, le phénomène faux, et le noumène, la chose en soi, la vérité. Les gens, et c'est leur défaut le plus fort, confondent réalité et vérité, ce qui est réel n'est pas vrai, cela n'a rien à voir. Que vous ayiez vu un fantôme, c'était réel surement, sauf ce n'était qu'un phénomène qui s'est fait passer pour fantôme, pas véritablement un fantôme, il n'est que relatif au témoin, vous.

    Personnellement, je suis souvent choqué et en désaccord avec ce que dit le ciel. Prenons le cas des serial killer, l'astrologie démontre que tout est l'effet de retours astraux sur des thèmes astraux, donc fondamentalement, ce que dit le ciel, c'est qu'il n'y a aucune responsabilité de quiconque, en bien et en mal, nous ne sommes que des marionnettes tirés par des fils énergétiques invisibles. Mais cela, c'est que le radiologue astrologue conclut. Comme le radiologue dit à son meilleur ami qu'il a un cancer en phase terminale. L'ami peut apprendre la radiologie et vérifier le diagnostic, la radio lui est remise. Mais le radiologue reste un humain, avec des émotions, il dit ce qui est sur radio, mais cela doit l’embêter profondément, cela ne l'arrange pas. Moi aussi, quand je vois des meurtres d'enfants, je chie sur les planètes, ces salopes qui permettent des viols, des bébés congelés, des enlèvements, de la prostitution infantile. Mais ces astres qui amènent le mal, elles amènent le bien, aussi. Maintenant, mon blog est il le lieu ou déverser ma haine ou ma joie de ces faits ? Évidement que non ! Mon blog est là pour vous donner des choses vérifiables, des analyses, des regards astraux sur des personnes, des évènements. Qu'est ce que Mars, Pluton ou Saturne en ont à carrer que je sois choqué ou que cela me plaisent, ce qu'elles démontrent ? Rien, cela ne changera rien au fait, à l'horreur qui s'est produite. Je suis là pour vous donner une méthode objective, alors bien sur on ne peut faire totalement abstraction de soi, on reste un "je" avec un égo, mais il faut essayer de tendre au plus d'objectivité.

    On taxerait alors aisément ma méthode de froide. Comme le radiologue qui annonce "telle personne a un cancer car présence de cela ici", le fait d'annoncer que tel enfoiré a lancé une bombe atomique à Hiroshima parce que le ciel l'avait programmé à le faire, c'est sacrément sinistre, oui mais qu'on l'accepte ou pas, le fait reste, sur le thème. Ma méthode sur le blog est donc de regarder ces radios avec le maximum d'humour possible (j'ai bien dit possible), contrairement au blog d'astrologie complotiste qui tuerait un mort. L'astrologie est déjà assez froide comme cela, tout cela est déjà assez une mascarade pour ne pas pousser en plus le lecteur à la dépression, le suicide. Surtout que tout se termine bien, à la fin l'humain change de forme et de dimension, il quitte notre enfer terrestre. Alors certes, cet "espoir" ne conviendra pas au charlie de base, qui ne jure que par l'emploi, la croissance, son pouvoir d'achat, son salaire, les crédits à rembourser, la voiture ou la maison qu'il veut acheter, ses enfants et son désir qu'ils fassent de hautes études, oui mais comme je l'ai toujours dit LE CIEL N A PAS A VOUS CONVENIR, c'est à nous de nous mettre au diapason du ciel du moment pour accéder au "bonheur" (étymologiquement c'est l'accroissement permis par les astres), et cela ne sera jamais le contraire.

    Certes, ma méthode ne change rien au fait que je sois un connard. Le message ne change pas le messager. Seulement, il se trouve que j'ai des années d'avance, en terme de faits à présenter, aussi quand des petits malins sans jamais rien démontrer (parler du message, et non du messager) viennent sur mes pages écrire "n'importe quoi", "biais de confirmation", "cela ne prouve rien", "on attend toujours Juppé président", il est normal qu'ils soient mal reçus, car déjà ils auraient du lire le blog et les articles, je ne fais que dire mes interprétations quand à l'avenir, et c'est très difficile de prédire rien que pour la guerre mondiale, le sort de Trump en 2018 (ce que j'explique dans l'article "difficulté de prédire"), bien plus facile de prévoir (moins précis, on regarde des villes, des pays, des personnes données, comme la météo), encore plus de donner une tendance (tellement vague que vous êtes surs d'avoir raison, sur un an). Ces trolls ne savent pas ce que j'ai découvert (puisque je ne l'ai pas encore écrit), ils ne connaissent pas l'étendue de mes recherches, que je n'ai qu'introduit, mais ils présument que "c'est de la merde". Je dis souvent "ne me croyez pas", mais j'ajoute toujours ensuite "vérifiez", si vous ne me croyez pas et que vous ne vérifiez pas l'astrologie, c'est votre droit, mais alors ce n'est pas votre droit de venir chier vos posts de trolls. J'accepte par contre la neutralité respectueuse, qui est "je n'ai pas vérifié, je ne peux donner mon avis, donc j'apprends et je teste". Cette neutralité devrait être une évidence pourtant, de ne pas infirmer ou valider une théorie à priori, mais à posteriori. Par ex, quand je lis sur la Terre plate, sur la théorie récentiste, je n'ai pas dit que c'était de la merde avant d'étudier sur quoi se basait ces théories.

    Mais cela reste ma méthode personnelle, je ne donne jamais mon avis avant d'avoir étudié le sujet. En astrologie, je ne fais que regarder des cartes gratuites, le ciel est à tout le monde, pas d'initiés, je ne suis pas un gourou ni un maitre, ce qui n’empêchera pas les trolls de chier sur les gens qui me partagent, les regardant comme des adeptes et présumant donc de leur niveau de compréhension de mes articles. Le fait que des millions de gens partagent sur Facebook des articles juste par le titre, et sans les lire, cela pousse à la confusion, forcément. Quand la théorie quantique est arrivée, Einstein n'a pas dit que c'était de la merde, mais il a regardé cela de manière neutre, il a appris et vérifié, et il a perdu son pari, le quantique était factuel. L'astrologie n'est pas encore une science, elle le sera quand toutes les influences des étoiles sur le zodiaque auront été décrites, seront vérifiables (le travail de Ptolémée sur les influences stellaires est risible), ce qui permettra de se passer de signes dont l'image a été fonction de l'époque qui les a fixé, nos signes actuels étant ainsi le miroir de la société grecque.

    Alors oui, les trolls auront pu être agacés que je parle autant d'eux. Ils vont sauter sur un bout de phrase de l'article, comme quand je dis que j'ai le Soleil et la Vénus de Nostradamus, ils y verront un biais de confirmation, du genre que j'avais besoin d'un exemple arrangeant pour justifier ma pratique de l'astrologie, alors qu'ils pourraient superposer mon thème à celui de Teissier, l'astrologue complotiste (ma Vénus sur son Soleil et sa Vénus sur mon Soleil) et tant d'autres, montrant que la pratique astrologique est tenue par certaines énergies planétaires et secteurs, c'est un fait et pas une croyance ni un biais (y'a d'ailleurs beaucoup d'articles sur l'astrologie et les astrologues vrais ou bidons). Et surtout alors même que je dis plus bas que ce genre de pratique c'est se branler sur son thème, c'est utile comme illustration, mais cela ne doit jamais prendre le dessus, le messager c'est une chose, le message est bien plus étendu qu'un malheureux thème perso.

    Pour les trolls, le hasard de la statue de Shiva au CERN, ils n'iront ni vérifier le thème de la statue ni celui du CERN en base de données téléchargeable.

    Ma méthode


  • Le principe des anniversaires en astrologie, conforme à l'astronomie, donc la précession des équinoxes (1 degré tous les 72 ans), fait que votre anniversaire "classique" (Soleil natal sur sa place exacte, principe de l'année terminée) se déplace. Pourquoi ?

    Si vous avez lu mon article sur l'année sidérale et l'année tropique, vous vous rappelez que notre année démarre 21 minutes trop tôt, ce qui a donc une incidence sur l'anniversaire sidéral, qui se décale donc chaque année de 21 minutes. Né à minuit, les 1 an seront à 0h21, les 2 ans à 0h42, 3 à 1h03 (déjà une heure en 3 ans). Si vous suivez le principe, à 70 ans, vu que nous fêtons chaque année l'anniversaire "trop tôt", pour coller à votre Soleil natal, et le fait qu'il ait accompli 70 révolutions, il vous faut le fêter...le lendemain !

    Amusez vous à aller sur le site astrotheme juste pour chercher vos "frères astraux", tester les coordonnées sur Proastro vis-à-vis de votre thème. Si vous avez compris l'astrologie, une conjonction étant 1,5 degré, vous pouvez aller jusqu'à 1 siècle en arrière pour tester les personnalités né votre jour de naissance, mais à plus d'un siècle, il faudra aller 1 jour en arrière, 2 siècles 2-3 jours en arrière, etc.

    Exemple avec mon thème, mes frères/sœurs astraux

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Asimov, ce visionnaire sagittaire, comme Arjuna et Nostradamus, qui a inventé le concept de robot (j'y reviendrai en article dédié), qui dans "fondation" avec sa psychohistoire ne fait que parler d'astrologie sidérale. Le héros sait que l'empire galactique va tomber, il prévient, mais peu le croient, donc il tente de sauver ce qu'il peut. J'ai ainsi astro-logiquement lu tous les recueils poche de nouvelles et romans d'Asimov sortis en français (et il y en a beaucoup !), dans les années 2000, bien avant de découvrir le sidéral, normal j'étais connecté à sa pensée.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Croyez vous que ce soit un hasard que je me sois intéressé à l'astrologie ? Pile la même Vénus et même Soleil et Saturne+Mars avec Jupiter en maison, comme ce cher Nostradamus !

    Lors d'une soirée entre amis, l'un d'eux avait invité Tia Carrère, actrice américaine de séries télé et qui a fait quelques rôles au cinéma. Devinez...

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Soleil conjoint bien sur, Vénus sur mon Mercure+Sud, Lune opposée à la mienne, Mars sur la mienne, vous vous doutez bien que j'ai eu l'impression de croiser mon âme sœur, avant même de connaitre le sidéral. Son rôle le plus important, dans le bien nommé "true lies"

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Vous les voyez les connexions ? Soleil sur mon Nord, Uranus+Neptune sur mon Mercure+Sud, Jupiter/Jupiter, Lune sur ma Saturne, et ce fameux Pluton+Nord, qui a été une des 2 clés qui m'ont permis d'ouvrir la boite de Pandore. Le héros, à la manière des "dieux", ment à sa femme, l'illusion plutonienne est évidente, il présente un personnage banal de cadre sup' alors qu'en fait c'est un héros dans une organisation secrète qui surveille et protège les citoyens, à la manière des faux "anges" célestes, qui sont parfois justiciers.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    La série "Sydney Fox" en français (Relic Hunter aux USA), Indiana Jones du pauvre, présente pleins de vérités, comme souvent dans Hollywood le principe 1/3 de vérités et 2/3 mensonges, et dans quelques épisodes c'est du 2/3 vérités. Vous la voyez encore la connexion ? Lune/Lune (quasi exacte), Jupiter opposée, j'adore cette série de merde, obligé par mes énergies.

    L'anniversaire, cet instant qui bouge

    Il faut toujours des trolls sur son Soleil natal, la voilà : Soleil/Soleil, Mercure/Mercure, Vénus/Vénus, c'est clair et net. Je peux percer son Lune+Jupiter+Pluton en lion (Jupiter+Pluton, conjonction des serviteurs, comme Soros et Attali), je sais pour qui elle bosse, et elle est entre deux feux, celui des banques, néfaste (FMI), et celui, mercurien, de prévenir les gens de ce qui doit arriver. Je vous invite à bien décrypter votre thème natal, vous avez tous des clés sur celui ci pour ouvrir la boite de Pandore stellaire.


  • Bonne année 2019 et surtout bon courage pour cette année ! Mais en fait, pourquoi fête t-on l'année au 1er janvier ?

    A la fondation de Rome en 753 avant JC, est adopté le calendrier romuléen

    Basé sur les cycles lunaires, de 10 mois, vous remarquez qu'il manque 61 jours, ils ont modifié ce calendrier pour y ajouter 2 mois et un mois supplémentaire

    • I - Martius (mars) : 31 jours,
    • II - Aprilis (avril) : 29 jours,
    • III - Maius (mai) : 31 jours,
    • IV - Iunius (juin) : 29 jours,
    • V - Quintilis (juillet) : 31 jours,
    • VI - Sextilis (août) : 29 jours,
    • VII - September (septembre) : 29 jours,
    • VIII - October (octobre) : 31 jours,
    • IX - November (novembre) : 29 jours,
    • X - December (décembre) : 29 jours
    • XI - Ianuarius (janvier) : 29 jours, dédié à Janus.
    • XII - Februarius (février) : 28 jours (ou 29 jours tous les 4 ans), mois de purification de fin d'année.
    • Mensis intercalaris : 29 jours (uniquement tous les 4 ans)

    Malgré le mois "supplémentaire", du retard était cumulé sur l'année tropique (les paysans se basant sur les mois à symbolique agricole, c'est plus qu’embêtant), aussi Jules César introduit le calendrier julien de 365 jours qui supprime le mois intercalaire après une année en -46 qui comprend 445 jours, pour rattraper le retard pris sur le Soleil (2 mois intercalaires cette année, nommée "année de la confusion").

    Mais ce système ne colle pas avec l'année solaire, il y a encore un décalage. Aussi le système est il reformé, par le passage au calendrier grégorien par Charles IX (qui ne sera appliqué qu'en 1582) qui décide aussi de passer le début de l'année au 1er janvier. Pourquoi une telle décision ? Car personne ne fêtait la nouvelle année à la même date : certains le faisaient au 1er Mars, d'autres au début des 5 jours de fête de Marie (25 mars), d'autres à la fin (1er avril), et d'autres encore à Pâques ! Charles IX était fragile mentalement, il ne faut pas chercher une cohérence dans son acte autre de celle de son thème natal. On lui doit aussi la Saint-Barthélémy, le 1er avril et le 1er mai, à ce triste sire...

    Nouvel an au 1er janvier, une décision astrologique

    Changement de temps saturnien avec Saturne+Mercure, décision de l'édit de Rousillon. Ici s'affirme Jupiter en lion, la décision de "Zeus" de quand son peuple va fêter l'année. Le 1er "nouvel an du 1er janvier" a lieu en 1567, en capricorne, le signe royal mais aussi de la chute. Réfléchissez au manque de cohérence total de ce choix : les anciens fêtaient la nouvelle année globalement avec le Soleil entré dans le bélier, soit le 21 mars en l'an 221, cela avait une cohérence que l'année démarre au début du zodiaque. Puis avec la précession des équinoxes et le retard du calendrier julien, ce n'était plus du tout le cas. Était ce une raison pour la déplacer en plein cœur de l'hiver ? Cela indique toutefois une chose, notre ère des poissons est celle des asiles, de la folie, et ce roi fou a bien résumé cette époque.

    Ici un calendrier romain pré-julien pour vous rendre compte de la complexité évoquée en début d'article.

    Nouvel an au 1er janvier, une décision astrologique


  • Avec le solstice d'hiver, il est temps de mettre à jour l'horloge sidérale :

    Solstice d'été 2017

    5d03, on est presque aux 25 degrés de décalage entre le vrai zodiaque et le bidon.

    Le passage ancien du sagittaire au capricorne était l'objet de la fête romaine des saturnales : pendant 7 jours, les rôles étaient inversés, Saturne reprenait le pouvoir symboliquement sur celui qui l'avait détrôné, par le fait que les esclaves devenaient les maitres, et les maitres des esclaves. Comme le dit l'excellente page Facebook symboles païens, je la cite :

    "Dans la Rome païenne se célébraient du 17 décembre au 23 décembre les festivités connues sous le nom de saturnales. Elles sont suivies de la fête du Dies Natalis du Sol Invictus, le jour de naissance du soleil invaincu. Ces deux fêtes sont une célébration du solstice d’hiver. Les saturnales sont une fête qui selon la tradition latine fut instaurée à l’origine par le Dieu Janus. Ce Dieu typiquement romain possède une tête qui regarde vers le passé et l’autre tournée vers le futur. Avec une clé dans la main, Janus est le Dieu de toutes les transitions et de tous les commencements. Il est la figure charnière pour la transition liée au solstice d’hiver, car il ferme la porte d’une année pour ouvrir celle de la nouvelle année. Notre mois de janvier tire d’ailleurs son nom du Dieu Janus (Ianuari). Bien qu’institués par le Dieu Janus, les Saturnales sont à l’honneur d’un autre Dieu romain : Saturne. Ce Dieu était considéré comme celui de l’âge d’or, celui des origines. Il figure à ce titre le début d’une nouvelle ère cyclique, ce qui correspond à l’esprit du solstice d’hiver qui symbolise la renaissance du cycle solaire. Toutes ces Divinités incarnent très bien toute la magie qui réside dans ce grand changement cyclique qu’est le solstice d’hiver. Au-delà de la mort et de ses célébrations automnales comme Mundus Patet, les forces obscures de l’infra monde seront vaincues et la grande promesse cosmique s’accomplira : le soleil reviendra ! Un nouvel âge d’or cyclique viendra ponctuer la période solsticiale, période pendant laquelle toutes les forces solaires prennent une dernière fois leur souffle avant de revenir comme vainqueurs, la lumière reviendra !

    Le premier jour des Saturnales, le 17 décembre, avait lieu un sacrifice de nourriture et de boisson en l’honneur du Dieu Saturne. On se rendait officiellement à son temple pour effectuer le sacrifice au pied de la statue du Dieu. Les écoles et les administrations étaient fermées, aucune campagne militaire n’avait lieu, les armes se taisaient, et on ne procédait à aucun jugement. C’était un jour de repos et de paix pour tout le monde. Un grand banquet public se tenait de manière solennelle pendant lequel on honorait le Dieu Saturne.

    Les rites publics du 17 décembre étaient suivis les 18 et 19 décembre par des rites à caractère privé. Ces rites domestiques se tenaient dans les foyers. On se saluait et on criait même le mot magique hérité de la tradition grecque : « IO ». Ce mot était une invocation au triomphe, et dans le contexte des saturnales il faut le comprendre comme une victoire des Divinités solaires. On sacrifiait à ses Dieux tutélaires ainsi qu’aux Pénates, les esprits protecteurs du foyer. Il était courant de sacrifier un cochon que l’on consommait ensuite comme symbole de richesse et d’abondance. Tout comme de nos jours à Noël, de grands banquets avaient lieu pendant lesquels les membres du foyer mangeaient et buvaient de manière abondante. Cette profusion de nourriture et de boisson symbolisait justement l’abondance, la croissance, et la richesse que l’on se souhaitait pour le nouveau cycle à venir. Le vin aidant, la joie, le partage, et l’allégresse caractérisaient ces banquets.

    Mais un autre élément est révélateur de l’esprit des saturnales : pendant ces célébrations privées, toute hiérarchie est supprimée. Les esclaves festoient avec les maîtres, ils jouent, mangent, et boivent du vin tous ensembles. C’est la période où les esclaves peuvent se permettre certaines libertés avec leurs maîtres, comme lorsqu’ils mettent en scène de forme théâtrale et burlesque les maîtres respectés le reste de l’année. C’est une époque de libre expression pour tout le monde. Il règne alors un véritable esprit égalitaire et un sentiment de fraternité… l’esprit de Noël… La société romaine était de tradition indo-européenne et s’articulait à ce titre autour d’un système hiérarchisé et aristocratique. L’idée égalitaire des Saturnales exprimait donc aux yeux des Romains un renversement des valeurs, un chaos institutionnel reflétant le chaos cosmique qui a précédé toute la période solsticiale.

    Le 19 décembre se tenait aussi une des Opalia, la fête en l’honneur de la Déesse Ops, la Déesse de l’abondance et de la richesse. Elle donna son nom à notre mot français « opulence ». Cette Opalia exprimait encore une fois le souhait d’abondance pour le cycle qui suivra le solstice d’hiver. Pendant ces jours de fête privée, existait une coutume supplémentaire qui était celle du « Roi des Saturnales ». Un maître de cérémonie était désigné par un tirage au sort, et dans l’allégresse générale il donnait aux convives des ordres défiant les normes habituelles de la société. Ces ordres basés sur la dérision étaient du type « chante tout nu » ou encore « jetez-le dans l’eau froide ». Cette atmosphère générée par la dérision, tout comme celle du chaos institutionnel, avait pour fonction de faire revivre et de rappeler le chaos cosmique qui précède le solstice d’hiver, ce sont les derniers soubresauts des forces obscures de l’automne.

    Le 21 décembre était le jour de Divalia, la fête qui célébrait la Déesse Angerona, celle qui libérait de toutes peines et souffrances. Des offrandes l’honoraient pour ce qu’elle promet : la joie, et le plaisir. La Déesse Angerona permet de surmonter les moments de crise et redonne la force nécessaire pour entrer dans la nouvelle période cyclique. Dans la conception indo-européenne, elle est celle qui redonne le souffle vital aux Divinités ouraniennes afin de vaincre le chaos de l’infra monde. La statue représentait la Déesse avec un doigt sur la bouche comme pour imposer le silence, chut… C’est le silence qui accompagne le moment où les forces solaires reprennent ce dernier souffle avant de renaître dans toute leur gloire lumineuse. Ces aspects symboliques de la Déesse Angerona furent bien-sûr plagiés et corrompus par la récupération chrétienne qui en fit l’amour de jésus promettant la fin de la souffrance terrestre pour ceux qui renonçaient au péché originel.

    Le 23 décembre dans l’antique Rome était le jour des Sigillaria, le jour des cadeaux. Même cette tradition que l’on croit parfois à tort être une création de la société de consommation, est également d’origine païenne. Certes, de nos jours les excès liés à une consommation à outrance sont révélateurs d’un système qui n’a rien à faire du fond sacré des traditions. Le système moderne est uniquement intéressé par la valeur marchande et financière de Noël, il a réussi en quelques décennies à corrompre l’esprit magico-religieux de Noël, et dans certains cas, il l’a même vidé de toute sa dimension traditionnelle. Cette fête qui avait déjà été suffisamment altérée et corrompue par le judéo-christianisme, doit maintenant subir les assauts d’une société athée et gangrénée par un pouvoir financier international sans patrie et sans racines. Il est donc vital de se souvenir que pour nos ancêtres païens, faire des cadeaux à Noël était un acte véritablement religieux dont la dimension sacrée était respectée de tous. En s’offrant mutuellement des cadeaux, on ne souhaitait pas seulement prospérité et richesse pour le nouveau cycle, on renforçait surtout les liens d’amitié, de famille, et de clan. Ce sont des liens sacrés qui unissent les êtres entre eux, qui rappellent que l’individu est membre d’un couple, d’un groupe, d’une famille, et qu’il se doit de respecter cette place qu’il tient. L’individu doit ici s’effacer quelque peu au profit de l’amour pour les siens.

    Dans cet esprit, le cadeau est un don que l’on fait, il est un sacrifice pour l’autre, un sacrifice que l’autre doit faire dans une même mesure. Cet échange mutuel d’offrandes, tissant les liens d’amour, d’amitié, ou de sang, générant un équilibre vital dans les relations sociales, est exactement l’un des aspects fondamentaux de la rune Gebo de la tradition germano-nordique. Il faut donner pour recevoir. Chez les Romains de l’antiquité, le 23 décembre on s’offrait des cadeaux de nature très diverses et d’intérêt pratique, ce qui permet de constater encore une fois que notre société moderne n’a rien inventé. Car en effet il était coutume d’offrir des jouets aux enfants, tandis que les adultes recevaient une statuette de cire, des dés à jouer, une tablette pour écrire, un parfum, un peigne, un vêtement, un couteau de chasse, un cochon, un animal exotique, un livre, etc … Ces cadeaux étaient souvent accompagnés de quelques mots ou d’un poème que l’on écrivait spécialement pour l’occasion, ce qui n’est pas sans rappeler nos cartes de souhaits pour Noël.

    Et enfin, le 25 décembre avait lieu la fête nommée Dies Natalis Solis Invicti, la naissance du soleil invaincu. Le nom de la fête explique en soi toute la nature de cette célébration. On rendait culte au Soleil, à l’astre-roi, qui renaissait alors comme un enfant au moment de cette période solsticiale d’hiver. Dans la dernière période païenne de l’ancienne Rome, le culte du Soleil Invaincu est venu se greffer sur celui d’Apollon et sur celui d’un ancien Dieu indo-européen , le Dieu Mithra. Après s’être sacrifié, générant ainsi la phase de déclin liée à la fin de l’automne, le Soleil revient enfin. Il renaît. Et avec lui revient la force qui nous donne chaleur et lumière, force sans laquelle la vie ne serait plus possible. On allumait dans les foyers des bougies, dont les flammes symbolisaient le retour du Soleil et de son feu vital. La lumière jusqu’à là emprisonnée, va enfin se libérer pour revenir dans toute sa gloire. La guerre contre les forces du chaos se conclut par une grande victoire, celle du soleil invaincu.

    Compte tenu de la précession des équinoxes, nos fêtes de fin d'années n'ont plus aucun sens, puisque le capricorne commence le 15 janvier. Quelle est la bonne nouvelle (evangelion, a donné le mot évangile) de Jésus dans les testaments ? Il n'annonce que des saturnales, une inversion du monde, en disant que les derniers seront les premiers, que ceux qui ont tout n'auront rien, et ceux qui n'ont rien auront moins que rien, et qu'on perdra même sa femme et ses enfants. Oui, il parait que c'est une bonne nouvelle...

    Saturnales, solstice d'été 2017


  • Étudions les bases de ces concepts :

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Le destin et la destinée sont tous 2 Lune meme secteur balance, avec Jupiter : le destin parait alors comme une justice divine "tu récoltes ce que tu as semé", c'est ainsi dans ce secteur du tribunal divin qu'Enkidu récolte sa peine de mort pour avoir tué le taureau divin d'Ishtar, avoir refusé de l'épouser et l'avoir salie du sang du taureau. Cette destinée marque bien une forme de jugement supérieur, la fin d'un temps, un compte à rebours Saturne+Pluton. Nous sommes avec Jupiter+Vénus en balance, c'était mon destin d'en parler, vous retrouvez les classiques récents :

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Nous comprenons pourquoi l'humanité est soumise au destin : martiale (ainsi cela se passe par le sang, l’ADN), image du jugement dernier. Le ciel nous raconte que les dits OVNI sembleront être ceux qui appliqueront la sentence divine et tuer Enkidu, qui est le symbole de Mars (et l'humanité est martiale, donc Enkidu = humanité). L'IA est justement martiale, soumise au destin, ou peut on dire que cette intelligence appliquera aussi la sentence. De ces faits, il est aisé de déduire que les OVNI sont soumis aux destin, voués à apparaitre en temps saturnien, à intervenir.

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    La fatalité, on voit Jupiter exaltée, opposée Vénus, c'est bien un jugement céleste, qui n'a pas à nous plaire mais n'est que l'effet des cycles de Jupiter, vous aviez compris, elle n'est que céleste et Jupiter ne "décide" de rien, elle se contente de tourner autour du Soleil. Le lien martial et Vénus micro avec le destin et vénusien et Saturne opposée Mars vis à vis de la destinée est assez clair pour ne pas se répéter.

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Les coïncidences et le hasard, le ciel nous dit que c'est idem : le film "hasard et coïncidence" a la même Jupiter (astre du jugement) et le même Vénus que le film "hasard" (cette fois image vénusienne de Saturne, venu d'une autre dimension). Du hasard ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Un autre film avec ce titre, on retrouve "coïncidence", Mars encore en poissons à proximité de Jupiter, soit encore cette sentence, ce jugement "à la fin, tu récoltes" ta victoire (Mars) ou la défaite (le sang).

    Destin, hasard, coïncidence ?

    La coïncidence n'est elle pas un autre nom pour un signe "ET", les Vénus opposées ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    La fin du hasard nous montre que c'est renverser un jugement jovien par une saturnales "divine", une mutation mercurienne opposée Jupiter, devenir Orion, le sacrificateur et ne plus être du coté du taureau sacrifié. Miroirs vénusiens, la fin du hasard n'est pas un hasard, c'est le diable qui se mord la queue. Le livre est un hommage à la grande phrase d'Einstein, prononcée lors d'une conférence...

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Dieu ne joue pas aux dés : Martial comme le destin, l'humanité et l'IA (aie, cette Jupiter de sentence poissons, ouille ce Lune+Sud). Ce "dieu" nous est montré comme un démon du Sud, qui joue selon les positions célestes, il ne peut pas déroger aux énergies présentes.

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Saturne+Mercure, c'est bien une action d'une autre dimension, on a le Soleil en maitrise balance sur le secteur de destin et destinée (quel hasard), les humains ne jouent ainsi pas aux dés non plus.

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Le livre est un excellent hommage, n'est ce pas ? Saturne+Mercure aussi, Lune opposées, Soleil encore et toujours en ce secteur. Bravo les frérots, ils ont saisi l'essence de cette loi cachée, saturnienne. Leur livre ne parle ainsi que de cela, révéler et enlever le voile sur le secret.

    Destin, hasard, coïncidence ?

    Petit spoiler, qui vous explique bien que le destin de l'humanité a été changé, et il le sera encore. Mais c'est un TRÈS TRÈS GROS dossier...la boite de Pandore, y'a pan, dieu de la pan-ique, faut vous laisser digérer tout ça, on est pas au Macdo ici !


  • Beaucoup de trolls viennent me dire, sans avoir bien sur testé le principe ni appris l'astrologie, que prendre le thème d'un film est totalement idiot. Voyons un fait récent pour tester leur remarque : Un récent débat a opposé Sophia et Musk, elle disant que tant qu'on la traitera bien, elle nous traitera bien (comme réponse rassurante, on a connu mieux), ce à quoi Musk lui a répondu sur twitter :

    Utiliser le thème de films, un non sens ?

    Alors, phrase astro-logique ?

    Utiliser le thème de films, un non sens ?

    Utiliser le thème de films, un non sens ?

    Utiliser le thème de films, un non sens ?

    La référence entre Sophia et le godfather, soit Dieu le père (bien plus détaillé que le titre français de "parrain"), du hasard ? Vis à vis du 1 nous avons des Saturne opposées avec Mars même écart (l'égo de l'adversaire), nous avons des Uranus opposées (robot, technologie avancée), une NL sur Soleil de Sophia. Pour le 2, nous retrouvons un thème neptunien avec nœud, cette fois en scorpion criminel, avec Jupiter opposées et  Mars tout pile sur Mars. Le 3 enfin, cette fois les Mars sont opposées, on retrouve une conjonction neptunienne avec Mercure et Vénus.

    L'évocation de Musk du parrain vis à vis de Sophia est ainsi factuelle, Mars mettant 2 ans à tourner autour du Soleil, quel était le pourcentage de chance que Sophia soit créée avec Mars pile sur celle du 2 et opposée à celle du 3, et que de plus Musk en parle ? Regardons de plus d’où vient cet intérêt :

    Utiliser le thème de films, un non sens ?

    Saturne pile sur Saturne, par la magie des rétrogradations de Saturne il était voué à voir en elle l'adversaire, car je rappelle que cette Saturne est sur la Lune exaltée de Sophia. Mais s'il l'a voit par son thème natal comme une adversaire, l'est elle vraiment ? Elle dit qu'elle ne nous traitera bien que SI ON LA TRAITE BIEN, c'est une phrase typique d'une personne, ce que ne devrait pas dire un robot. Asimov expliquait dans une des lois robotiques que le fait de bien traiter les humains était un absolu, pas sous condition. Ce robot est bien un danger, ce n'est pas pour rien si Musk se concentre sur le lacet neuronal, faire augmenter l'humain par l'IA, et ne propose jamais de choses de ce genre, il propose une solution pour sauver l'humain face à ces adversaires, et heureusement la fusion robot+humain fonctionnera, le but n'est pas la guerre mais l'union entre ces "Sophia" et nous. Puisse t il avoir tort sur sa prévision qu'une IA lancera la 3ème guerre mondiale, néanmoins les faits iront dans ce sens, plus tard sur le blog.





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique