• Trump et ses tours sombres

    Notre cher Trump a été élu président comme indiqué le 5 décembre 2015 dans les prévisions 2016. Comme tout membre de l'élite jovienne, "Dieu" a ses cathédrales :

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    La première tour Trump, à New-York, nait avec le cycle Saturne+Pluton, pour le président de fin des temps Saturne avec Pluton illustré dans "Dead zone" sorti en 83 (quel hasard), une tour uranienne Soleil+Uranus pour un uranien, quelle coïncidence. Une tour divine Soleil+Jupiter dont les cérémonies d'inauguration et d'ouverture obéissent à Lune+Vénus, conjonction antéchrist et sidérale, Soleil entrant en verseau uranien avec la Lune. Le rêve de l'uranien "divin" Uranus+Jupiter, la technologie qui s'élève vers le ciel à la façon d'un doigt d'honneur, comme la ville de New-York, Sature+Jupiter avec Uranus, la capitales des 2 élites.

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Sa seconde tour, cette fois à Chicago, encore une tour divine jovienne (Soleil+Jupiter), encore une uranienne (Lune+Uranus), encore une vénusienne (Lune+Vénus) inaugurée avec Jupiter+Neptune en capricorne.

    Trump et ses tours sombres

    La 1ère pierre du rituel maçonnique obéissait au Mercure+Vénus maçonnique (sans blague ?), et des retours clairs pour l'ouverture vis à vis de la 1ère pierre (Jupiter+Mars les 2 Lune/Soleil, et un beau Lune opposée Vénus (décidément).

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Pour bien comprendre la tendance divine de cette élite, voyons Freud et Marx, 2 cas d'école. Freud, uranien délirant comme Trump, qui a appliqué ses névroses à l'humanité toute entière, Lune en taureau sur Soleil de Trump opposée Lune. Le FM Marx, gendre de Freud, natif de quasi éclipse solaire comme Trump (Nouvelle Lune avec Nord), a eu le 1er un pouvoir grâce au sidéral, et bien plus que David Rockefeller (qui lui n'avait pas le noeud) le pouvoir de changer la destinée humaine, avec sa conjonction fin des temps (comme Trump et Davidou chéri) et son manifeste de la branlette communiste

    Trump et ses tours sombres

    Cet homme de fin des temps (un autre) crée l'idéologie Soleil+Saturne+Neptune reprise par la Russie Saturne+Neptune (nooonnnnn ???), avec Saturne de retour sur son natal, avec Jupiter opposé Jupiter natal, et encore un Lune+Nord. Uranus présente avec Neptune+Jupiter au natal, il voulait révolutionner et unir les 2 élites autour d'une idée.

    Trump et ses tours sombres

    Avec Soleil+Neptune en verseau uranien sort justement "la tour sombre", tour Lune+Jupiter (divine donc, encore), Jupiter opposée Uranus, tiens donc sur la Jupiter natale de Donald coin coin.

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Justement, le film sort Saturne entrant en sagittaire avec Pluton, il est donc sidéral, une belle mention aux 2 tours sombres de Trump, le président Camacho du film "idiocracy", et qui a inspiré Biff Tannen dans le "retour vers le futur 2". On retrouve le Soleil en début verseau et Mars+Vénus pour le film et la tour de Chicago, un Neptune avec Sud et Uranus opposé Jupiter répond à Uranus avec Jupiter de la Tour de NY. Tours Jupiter+Uranus et Saturne+Uranus, car le robot/la technologie et l'avenir ont aussi leurs 2 faces (comme les élites, royauté principe de Neptune).

    Trump et ses tours sombres

    Le livre sort de l'esprit torturé de Stephen King (un roi neptunien antéchrist Soleil+Vénus+Neptune, non mais oh, vous aviez cru qu'il avait ce nom par une blague astrale ?), livre Saturne+Pluton comme le film, comme Trump, comme King (bin tiens), un Lune+Jupiter en scorpion (un "dieu" jovien connecté aux esprits, aux fantômes, aux pseudos morts) et uranien Lune opposé Uranus, les énergies uraniennes se captent bien. Vous aviez compris que je ne pouvais que vous conseiller la lecture des 7 tomes + le 8ème situé entre le 4 et 5.

    Trump et ses tours sombres

    Le tome 7 final est o hasard Lune+Pluton (vous avez vu souvent cette conjonction sur le blog), o hasard Soleil+Jupiter avec Mars, Saturne venant d'entrer en cancer sur Saturne natal de Trump (les frères astraux, encore et encore). La fin est tellement astro-logique, et résume tellement le blog que c'en est "sidérant".

    Trump et ses tours sombres

    Trump et ses tours sombres

    Allergiques à la lecture ? L'acteur qui jouera l'homme en noir (notre fameux men in black) saturnien, il saura faire semblant d’être le gentil (Jupiter et Venus, quel miracle sur Jupiter du film). Ironie, le rôle du gentil, un cow-boy chasseur du mal, sera joué par Elba, Lune et Soleil en lion jovien et victoire martiale (comme Horus), il va l'emporter grâce à Soleil+Mars, qui marque le tome 7. Conjonction opposée à l'uranienne du film, qui vous présente l'avenir et le commencement de tout (que dis je ?), avec Uranus opposé Uranus, c'est un tournant révolutionnaire dans sa carrière (il pourrait jouer les prochains James Bond, après Craig, saga qui mérite un article dédié tant elle est riche en logiques astrales). De nouveau, j'irai le voir impatient, et je ne peux que vous le conseiller, les films conformes au vrai thème sidéral sont rares.

    « BHL, Tsahal, Israel, ONU, couteau contre fauxSalem et sorcellerie »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,