• Trump, candidature à la con

    Après l'excellente NL+Mars de la précédente candidature, Trump a cédé à la plus-connerie :

    Trump, candidature à la con

    Trump, candidature à la con

    Hé oui, la fameuse Lune+Pluton, signature d'initié con. Bon, ne soyons pas mauvaise langue, ce discours déjà programmé participe de l'obsession de Trump...

    Trump, candidature à la con

    Pour son secteur natal Orion qu'il a choisi déjà en 2015. Orion, soit le chasseur : il a chassé d'abord le candidat des Skull and Bones avant de chasser la candidate de 99,99% des médias mondiaux (sauf Fox News), et le tout sur fond de fake news concernant une collusion russe.

    Trump, candidature à la con

    Que cette Lune+Pluton soit celle de la candidature d'Hilare-rit, et en ait la Vénus, on serait tenté de dire "même cause même effet", mais je serais moins affirmatif, car le thème de la candidature dit plusieurs choses : Mars+Mercure+Nord, j'ai besoin de déclarer une guerre sous un faux prétexte pour gagner; Saturne+Pluton, les peurs de fin d'un monde me permettent de capitaliser sur la misère; Lune+Pluton, je veux profiter du chaos à venir pour être réélu; Lune+Saturne, je dois avoir un renversement, une saturnales, pour l'emporter. Donald a, comme contre Jeff Bush et Hilary, des cartes dans sa manche, étant le candidat-président de "retour vers le futur 2" et de "dead zone". Sa signature parait conne, comme quand la plus-conne Theresa May avait programmé un Brexit plus-con et a échoué, démission sans que ce soit voté. Oui mais voilà, Trump n'est pas si con, c'est un uranien, il crée et utilise le bordel, la bonne vieille méthode de la stratégie du choc.

    D'autant plus qu'avec Mars+Mercure+Nord, il pourra dérouler ses "victoires", qui sont fausses, merci le Mars+Nord : j'ai diminué le chômage (sauf que pour ça il a rayé des gens des listes), j'ai amélioré la croissance (en prenant les chiffres qui m'arrangent), j'ai relancé la consommation et l'investissement (par des baisses d'impôts qui rognent le financement des aides sociales, comme les bons alimentaires que touchent 17 millions d'américains).

    Trump, candidature à la con

    Là ou la candidature de son adversaire de 2016 était uranienne avec Mercure, sachant que Trump est uranien, soit "je parle à/change/guéris Trump", sa position en poissons mou empêchait toute réussite de conciliation entre les élites.

    Trump, candidature à la con

    Le mieux placé contre Trump apparait être Sanders, sauf que ce martial, qui voit un retour martial gagnant, est vénusien opposé, et comme par hasard Vénus sur sa Vénus. Faire une élection à une date pareille signifie "je gagne pour perdre", à la manière de la dernière victoire de Merkel, qui a gagné avec Mars+Vénus mais ne peut pas gouverner, elle n'a pu obtenir certaines réformes que par la promesse qu'elle parte en 2021.

    Ce qui handicape Sanders, de plus, c'est qu'il est perçu comme étant "socialiste", ce qui pour les américains apparait presque comme une insulte. S'il l'emporte, ce n'est pas en vertu de son programme, mais "contre Trump", ce qui est évidement la pire manière de gagner.

    Trump, candidature à la con

    Regardez son annonce de candidature, elle est marquée par Saturne+Vénus, comme Trump, sous entendu : "je vais me focaliser sur le fait de le renverser". Pas de programme, il n'incarne rien, sinon une obsession astrale, qui sera symbolisée par des "Trump est nul car...", "il a raté tout ça ça et ça", c'est une candidature de critique, il n'a rien à proposer sinon...

    Trump, candidature à la con

    Du vent neptunien à son image, Neptune+Mercure, je vais vous libérer de cet ordre là pour en apporter un meilleur...mon cul, vous l'aviez compris, c'est une candidature "New age" aussi débile que celle de Macron, "pensez printemps". Cela peut évidement marcher pour être élu, car celle ci est en fin constellation poissons, comme lui et les élections, mais c'est tout sauf la vérité.

    Trump, candidature à la con

    Sanders est de plus uranien micro, comme Trump et les élections de 2020 : celui qui sera élu apportera le bordel, la révolution du NOM...

    Sanders a tout pour être élu, si et seulement si le statu quo actuel, c'est à dire une fin du monde molle, progressive, continue, vous ne voyez pas le choc, pas la vague qui monte par pallier, qui détruit vos droits, le milieu du travail, l'économie, etc.

    Trump sera élu si les intentions de son discours à venir se réalisent : il a un false flag justifiant une guerre, il a un chaos crée par une élite, il continue de manipuler les chiffres, etc. Hors tout bouleversement de type saturnales, Trump perd.

    « Vénus luciférienne, partie 3Canicule(s), astro-logiques ? »

    Tags Tags : , ,