• Taureau, oh la vache ?

    En cherchant les titres de film en "taureau", je suis tombé sur des faits astro-logiques :

    Taureau, oh la vache ?

    Taureau, oh la vache ?

    "Taureau" est un film qui décrit la nature astrale de ce signe, sa fonction. On retrouve les maitrises du signe, Jupiter et Vénus, avec la Lune, qui est exaltée en taureau. Pourquoi ce "taureau" est en capricorne ? Car, puisqu'il est jovien, il est mort, il s'est fait "sacrifier", le ciel nous indique là ou cette chère Tiamat se trouve, dans le signe du squelette, des os, elle vit toujours, cachée, en nous. Je viens d'employer le masculin puis le féminin, hé oui car cet égrégore était d'abord une vache, que ce soit la Mère divine Dyaus, la mère Ki (Terre) changée ensuite en Tiamat. Ce n'est qu'avec les grecs qu'apparaissent le sacrifice d'un taureau et non plus d'une vache.

    Taureau, oh la vache ?

    Le titre de ce film est génial, car les énergies de ce thème se retrouvent dedans, nous avons une vénusienne Soleil+Vénus opposée Mars, le martien, la pauvre vache vénusienne est face à son tueur masculin, c'est ballot la vie. Lune encore dans ce secteur de l'aigle, tiens donc, il faut ainsi, dit le ciel, en passer par ce sacrifice pour "muter" ? Je dis ça...

    Taureau, oh la vache ?

    La chanson "elle est vénusienne", on retrouve la nature d'image de la mort jovienne, sacrificielle, la vénusienne va passer un sale quart d'heure, cette fois Lune sur Soleil en fin capricorne, l'exaltation martiale, le sang, la guerre, l'homme.

    Taureau, oh la vache ?

    Vénus taureau, tiens donc, la vénusienne est en signe des projections reflets d'une personne, que ce soit sa maison, les objets qu'il possède, ils sont une extension de lui, de son miroir.

    Taureau, oh la vache ?

    Et ses reflets, il les aime ! De manière triste, le ciel nous indique que l'amour pousse au sacrifice, à la mort, ou qu'on aime ce qu'on a perdu, plus les morts que les vivants.

    Taureau, oh la vache ?

    L'objet perdu est ainsi Jupiter+Vénus, ce qui a été sacrifié, ce cher taureau, en signe du phallus scorpion, c'est assez clair de comprendre que le mythe de la perte du sexe divin est astro-logique.

    Taureau, oh la vache ?

    Les taureaux les aiment, les objets, c'est son signe. Du coup, cet aspect de "love objet" étant le même que l'aspect "amour", vous pouvez saisir que pour le ciel, aimer une personne, une vénusienne, ou un objet, c'est identique pour un homme martial. Bien des natifs taureau sont artistes, ils cumulent objets et œuvres d'art reflet de leur mental, et vous vous doutez, la femme n'est bien souvent qu'un objet de plus dans la maison. Merci de regarder votre thème natal avant de venir m'insulter "je suis taureau et je suis pas comme cela", car heureusement nous avons bien souvent (sauf pour les natifs de nouvelle Lune) un autre signe, des conjonctions et maisons natales qui contrent l'aspect général du signe.

    Taureau, oh la vache ?

    Moi objet, Soleil en signe du moi bélier, avec Vénus, l'objet n'est bien qu'un reflet de l'égo. Lune exaltation Mercure, ce qu'on voit, ce qu'on touche, ce qu'on entend, etc. Ce sujet de l'objet est vaste, on aura l'occasion d'en reparler. Et du coup la pauvre vénusienne est considérée comme un objet. Oh la vache, sacré destin...

    Taureau, oh la vache ?

    La "femme objet" est jovienne taureau sacrificiel, sauf que, heureusement pour vous les femmes, c'est l'aspect de la mort tout autant que la vie, d'ailleurs mots féminins, il y a une justice, un renversement. Le martial Enkidu, pour avoir tué le taureau céleste, est condamné à mort par Vénus/Ishtar, dont il avait refusé le mariage. Les femmes, un vaste sujet, ici nous avons déjà vu que le taureau aurait du plutôt être nommé vache, la mère divine (sacrifiée en début de signe, Persée coupe la tete de la Gorgone), un signe féminin vénusien.

    Taureau, oh la vache ?

    A Wall Street, les architectes ne s'y sont pas trompés, ils ont ajouté une "fille espiègle" devant le fameux taureau (installé illégalement par un artiste pendant la nuit, son succès avec les touristes lui a évité d'être retiré). Saturne sur Soleil de la statue jovienne et saturnienne, la petite fille, cette prochaine génération, s'apprête à renverser le taureau. Cette fillette verseau, signe des enfants, est neptunienne, marque de libération, de liberté, le message est clair, nos enfants vont renverser notre société, leurs parents...

    « Taureau (16 mai - 16 juin)Taureau, cas d'école »

    Tags Tags : , ,