• Satellites réels et imaginaires

    Commençons ce vaste sujet par ce cher Nibiru, illustré par un film en 2012 :

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Oh bah tiens, notre cher Lune+Pluton. Sauf que des Nibiru, il en existe déjà un tas, on le verra plus bas. 

    Satellites réels et imaginaires

    Lune plus conne des cons...

    Satellites réels et imaginaires

    Des idiots...

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Du diner de cons...et pas de jaloux, les "initiés" organisent aussi des diners de cons entre idiots, ils appellent ça "agapes".

    Satellites réels et imaginaires

    Des New age. Conclusion ? Vous voulez organiser un diner de cons, d'idiots New age, invitez des croyant de Nibiru, vous êtes surs de gagner ! Mais je dois être patient et réserver les cartouches astrales à un article dédié, parce qu'ils ne sont pas que cons, ils sont aussi infidèles, largués, et de sectes, nous dit le ciel dans les thèmes en base de données.

    Satellites réels et imaginaires

    Une étude a fait sensation en proposant la découverte d'une planète Nine ou 9. Pourquoi 9 ? Car après avoir découvert d'autres objets célestes de taille équivalente voire supérieure à Pluton, dans les confins du système solaire, les astronomes ont décidé de sortir Pluton de son rôle de planète, pour créer une catégorie de planète naine ou "plutoïde", c'est à dire de la catégorie de Pluton. Ces satellites sont dits "transneptuniens", puisque étant la dernière planète dans la réforme astronomique.

    Sauf que quand on regarde l'étude en question, il est question d'un Sedna-like, donc un satellite comme Sedna, et pas une planète géante comme le nom, inspiré par les médias putaclic, le laisse entendre (phattie pour fat = gros).

    Satellites réels et imaginaires

    Sedna est un objet saturnien, astre de la pierre, c'est en gros un caillou. Phattie est marquée par une étude Saturne+Mercure", soit "comme Saturne", et Sedna étant saturnien, le titre de l'étude se trouve ainsi validé sur thème. Sedna ne fait que 43% de la taille de Pluton, donc si Phattie il y a, elle est loin d'etre grosse.

    Satellites réels et imaginaires

    Eris, par contre, est un satellite transneptunien plus grand que Pluton, mais sa nature astrale, après les plutoniens Nibiru et Phattie puis le saturnien Sedna, est jovien, les restes d'un astre mort. On va en revoir plus bas, pas de panique.

    Satellites réels et imaginaires

    Ixion et Quaoar sont saturniens, cailloux.

    Satellites réels et imaginaires 

    Satellites réels et imaginaires

    Les chercheurs fous de Nibiru peuvent se tourner vers Makémaké (maaaaaaa qéééééééééé ????), plutonienne et donc la même nature, mais aussi vénusienne.

    Satellites réels et imaginaires

    Varuna est la version asiatique de Pluton, le ciel confirme, objets vénusiens, meme Jupiter astre de la mort, et Varuna plutonien.

    Satellites réels et imaginaires 

    Satellites réels et imaginaires 

    Satellites réels et imaginaires

    Les satellites de Pluton ne sont pas forcément associés à l'énergie de l'astre autour duquel il tourne, vous avez ainsi les martiaux Kerbéros (le cerbère gardien de l'enfer) et Styx (le fleuve de l'enfer), ou encore les Lune+Jupiter Charon et Nix (d'ou le lien entre Jupiter et la mort). Seul l'hydre est plutonien, conforme à l'astre dont il fait le tour.

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Premier aparté sur les satellites les plus gros du champs entre Mars et Jupiter, et restes d'une planète qui était selon les sumériens immense, qu'ils appelaient Mulge. Junon et Athéna ont la marque de leur nom féminin, car vénusiens, mais du coup leur nature ne diffère que légèrement de Vénus, et ainsi ils ne méritent pas leur place sur un thème, contrairement à ce que font croire des tropicalistes, et quand à Vesta, elle est neptunienne, enfin Cérès est jovien, le reste de l'astre mort antérieur.

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Satellites réels et imaginaires

    Second aparté sur Hauméa, le seul satellite céleste plat du système solaire. Caillou uranien, le livre satirique "et si la Terre était plate" est justement uranien, tout comme la "flat Earth society" (société de la Terre plate), dont il reprend la Jupiter, la Saturne+Vénus. Nous avons là une magnifique signature plate !

    Satellites réels et imaginaires

    Dernier aparté, cette fois sur le bien nommé astéroïde Lucifer, martial, qui a la Lune de la série, tiens donc, opposée Saturne pour un beau caillou, qui serait piloté par une IA ?

    Je vous laisse digérer tout cela, j'ai déjà déçu les crétins attendant Nibiru alors même que tout un tas d'astres présentés ici ont la nature de cette "Nibiru", et qu'ils devraient s'intéresser à Pluton, puisque la conjonction est plutonienne, et se demander pourquoi cet astre, extrêmement présent sur les thèmes du blog, a été dégradé de son statut de planète. Sans oublier que Nibiru est le nom de Jupiter à midi, selon les tablettes sumériennes. Comme vous avez saisi que Jupiter est l'astre de la mort, il est logique que l'enfer plutonien y soit associé. Les mythes ont tous une concordance et cohérence, sur les thèmes.

    « Lien entre signes et maitrisesSeptembre 2018 »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,