• Une photo m'a interpellé, c'est la fête d'anniversaire du Dalaï-lama et de George W. Bush, rigolant ensemble dans un diner.

    Dalai Lama, George W. Bush, Stallone, gémeaux sataniques

    Tous deux nés un 6 juillet, j'ai donc comparé les thèmes

    Dalai Lama et George W. Bush, gémeaux sataniques

    On voit les Soleils nataux en gémeaux, tous deux Pluton en maison 1, conjointe à Mercure chez W. (Il communique avec les morts chez les Skulls), conjointe au nœud sud chez le Dalai (connecté à nos amis démoniaques). Saturne de W. sur le Pluton, Neptune/Jupiter/Lune sur la Mars, et sa Mars sur le Vénus/Neptune/Lune du Lama (ou t'es ?)...quelle gémellité parfaite ! Ils ne peuvent que déconner ensemble, être les meilleurs amis du monde.

    Je sais bien tout le bien que certains pensent du Dalai, seulement, avec un Soleil en gémeaux, il fait partie des initiés, amis des plutoniens. Signe des services secrets, on ne s'étonnera pas qu'il ait fricoté avec la CIA. Le talent gémeaux, schizophrène, fait que le Dalai cache ses mauvais aspects derrière une apparence de sagesse. Quand à W., il cache sa nature néfaste planquée sous ses aspects cancer, signe du secret, de l'humour, de gens assez limités intellectuellement (regardez le thème de Francis Lalanne, d'Hollande).

    Regardez le thème de Stallone, ce cher Rambo, même anniversaire que W. Bush :

    Dalai Lama, George W. Bush, Stallone, gémeaux sataniques

    Tous les aspects sont les mêmes, sauf la Lune et les maisons, ce qui change le caractère, et donc la destinée. Si on regarde sa Lune natale, elle est sur Spica de la vierge, ce qui assure la fortune, et surtout en demeure de Mars, alors que la demeure de W. est lunaire. Demeure de Mars et Spica, ce qui en ont fait un serviteur idéal, au travers de films martiaux (Soleil en maison 7, les associations, dans le signe du cinéma, des médias, de la télé), et quel plus bel exemple de soldat que Rambo, comme justicier de type balance/7 ? Ses aspects Pluton/Mercure et Vénus en cancer sont en maison 8, il devient un collectionneur d’œuvres "occultes", noires.

    On ne peut pas se douter qu'au delà de son coté idiot, Stallone est le plus grand collectionneur privé d’œuvres de Rodin, dont bien sur une version de la porte de l'enfer, et si vous avez lu mes articles, vous avez compris que Pluton est la porte de l'enfer. Le comédien qui joue au tueur plutonien a t il compris ? Pour la petite anecdote, les fameuses marches des films Rocky, en haut desquelles il finit rituellement son entrainement, ce sont celles du musée Rodin de Philadelphie.

    Dalai Lama, George W. Bush, Stallone, gémeaux infernaux


  • Regardons les grands krachs :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Bourse et krach, entre épi et balance

    Pour le thème de la bourse, un très néfaste Mars/Pluton en bélier maison 8, et un Lune/Nœud sud/Uranus en taureau, Mercure en verseau. C'est encore une fois une position satanique, un rituel lancé pour ruiner l'humanité, c'est une guerre invisible. Mercure en maison 6 dans le signe de la destruction, cet astre étant celui du commerce, cela indique que l'ordre voulu par le Soleil en capricorne ne sera pas atteint, la Lune étant avec l'astre de l'utopie uranien et le nœud "démoniaque", la volonté bénéfique solaire sera détruite par les cycles à venir. Il suffit de voir qu'en 1929, Lune/Pluton sur Castor, ils pensaient que cette crise serait positive !

    Et ca commence dès 1929 : Mars opposé au Mars de la bourse, avec le noeud sud. Un Mars/Noeud sud que vous avez déja rencontré dans le thème du 11 septembre, c'est un premier renversement du monde. Mercure sur son exaltation en vierge, le commerce est durement touché (Vénus sur Saturne natal, Mercure tout proche, la confiance est cassée entre le peuple et la bourse). Soleil sur Jupiter natal en balance, c'est la justice divine de ce signe qui frappe la bourse.

    En 1987, rebelotte : Mars en vierge, proche du noeud sud encore, et surtout Pluton opposé au Pluton natal, en conjonction avec Vénus et Mercure, là aussi c'est un coup dur pour le commerce. Encore une fois, Soleil sur Jupiter natal en balance.

    En 2008, de nouveau des signatures vierge/balance, on retrouve Vénus opposé au Pluton natal, cette fois Mars est opposé au Mars natal, sur le Jupiter natal. Mercure proche de Spica de la vierge, et Lune/Soleil sur le Saturne natal.

    Hier, les USA ont empêché la contamination du krach boursier chinois au marché américain par une panne bien salvatrice, et en effet, le krach américain ne peut avoir lieu tout de suite :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Mars et Mercure en gémeaux  signe mercurien, nous sommes bien dans une petite crise, mais qui n'est encore rien face à celle qui vient. Merci à Kintana Krishna d'avoir comparé au thème des USA que j'avais publié, on voit bien avec les retours en gémeaux, signe des ondes, de l'internet, que la "panne" est provoquée (Mars/Mercure, Jupiter/vénus sur Mars, Soleil/Soleil). Non seulement la bourse a été coupée pendant 3h30 (3 et 30, deux chiffres mercuriens gémeaux, tiens tiens), mais les avions United Airlines ont été cloués au sol, et le Wall Street Journal a été touché. Mais bien sur, tout va très bien, pas d'attaque (bah oui, ils se sont attaqués eux mêmes). Les gémeaux, signe des fausses attaques. C'est à se demander si les krachs, au vu des positions, ne sont pas également des attaques "simulées", comme le krach de 1929, qui était connu de certains ayant pu retirer leurs actions avant, on appelle cela un délit d'initiés (la veille des attentats du 11/09, des centaines de milliards ont aussi disparu de l'administration américaine et en ventes d'actions, dont celles des compagnies d'aviation, hélas la trace des ventes était dans la tour WTC7, qui s'est effondrée quelques heures après les tours jumelles, c'est ballot n'est ce pas). N'oubliez pas que les USA n'est qu'un embryon du nouvel ordre mondial, et qu'il doit mourir pour que le prochain ordre mondial débute.

    La vierge et la balance qui ornent justement, mais ce n'est pas un hasard, l'entrée du palais Brongniart, lieu historique de l'ancienne bourse de Paris. D'abord la balance, sous sa forme de justice :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Ensuite la vierge et ses épis de blé (1ère monnaie) :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Puis Mercure, le commerce, avec son sac rempli d'argent sous lui :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Et enfin Mars, l'industrie, son marteau sur l'épaule :

    Krachs boursiers, une histoire d'épi de blé

    Dois je préciser que la bourse de Paris n'a plus de lieu physique, le palais ayant été vendu à NYSE Euronext, qui a crée le fameux CAC40, géré à New-York ?


  • "Tu prédis des choses horribles", "pourquoi c'est pessimiste ?", "y'a rien d'optimiste ?" Il faut bien comprendre plusieurs points essentiels, je les mettrai en majuscules.

    1- LES PLANÈTES NE SONT PAS A NOTRE SERVICE :

    On veut que l'avenir soit radieux, on veut que tout s'arrange sur Terre. Mais, scoop, les planètes n'en ont rien à faire de nos désirs, elles se contentent de tourner autour du Soleil, à des vitesses variables, en passant alternativement dans les 12 constellations du zodiaque. La vision ethnocentriste du monde est à bannir.

    2- LA PENSÉE NE CHANGE PAS LA MATRICE :

    Beaucoup de choses sont dites sur le pouvoir de la pensée. Sauf que la pensée créatrice, dite positive, ne changera pas le fait que les planètes "néfastes" que sont Pluton, Neptune, Uranus et Saturne sont dans des constellations qui en augmentent la négativité. Elle ne changera pas plus leur vitesse de rotation, Saturne continuera à mettre 29 ans pour faire le tour du Soleil, Pluton 240 ans, etc.

    3- LA MATRICE CRÉE LA PENSÉE :

    Croyez vous être les responsables de vos pensées ? Non, votre conscience est le résultat des positions natales des astres psychologiques que sont Pluton, Neptune et Uranus, et vos changements d'humeurs, vos espoirs, vos déprimes, vos phases de bonheur sont le fait des conjonctions avec ces astres psychologiques, et des changements de constellations de ces planètes, mais c'est rare, du fait de leur rotation lente. C'est la matrice qui crée la pensée, et non le contraire, si vous aimez, c'est grâce à Vénus, si vous espérez, c'est grâce à Uranus, si vous accédez à l'inconscient collectif, c'est grâce à Neptune, si vous vous suicidez, c'est à cause de Pluton, si vous déprimez, c'est à cause de Saturne.

    4- LES CYCLES ACTUELS ET FUTURS NE JOUENT PAS EN NOTRE FAVEUR :

    Ni les cycles actuels, avec Saturne en scorpion, Pluton en sagittaire, Neptune en verseau et Uranus ne jouent en notre faveur, ni ceux à venir : la décennie 2020 et ses 7 astres en capricorne, les années 2059-2060, l'année 2099 et enfin les années 2236-2240 marquent la fin de cette humanité, par cycles "néfastes" successifs.

    5- IL N Y A AUCUNE RAISON, BUT NI DIEU DERRIÈRE TOUT CA :

    Pluton, Saturne et Jupiter conjoints en capricorne, c'est la logique due aux vitesses de rotation de ces planètes, qui seront à cet endroit du ciel. Il n'y a donc aucune raison à ce qui se produira comme événements apocalyptiques à ce moment, ce n'est que l'effet des rotations qui fait que malheureusement, ces astres se retrouvent en capricorne. Il n'a pas de Dieu non plus derrière cette conjonction, ce n'est pas une punition divine, ce n'est pas le fait de méchants ET. Tous les événements terrestres sont le fait du ciel, et il n'y a jamais eu de jugement divin, de déluge crée par un dieu en colère, ou de tour de Babel frappée par le créateur. Le déluge est explicable astralement, de même que la chute des civilisations, que les événements cataclysmiques.

    6- LES CYCLES DÉMONTRENT UNE INVOLUTION :

    Comme une horloge qui se détraque au fur et à mesure, les cycles célestes marquent comme effet non pas une évolution, mais une involution, le futur sera de pire en pire, l'humanité ira de façon progressive vers sa fin, influencée par ces cycles de plus en plus négatifs. C'est d'abord la chute des états, des religions, dans la décennie 2020, puis la fin de la capacité à enfanter dans la décennie 2060, et enfin 2099, qui verra l'humanité mourante glisser dans la réalité virtuelle, les paradis artificiels pour se rappeler sa grandeur d'antan. L'espoir n'est plus de notre ressort, et les ET ne veulent pas nous aider, ils nous laisseront crever sans bouger, car cette possibilité d'intervention extérieure est elle aussi visible dans les cycles. Ils ont laissé faire Fukushima sans bouger, un événement provoqué par l'élite, une sorte de bombe à retardement qui aura son effet en 2060, et ne peut plus être arrêté. Cela équivaut à la mise à mort, lente, de l'humanité, et les ovnis ne se sont pas bougé le moindre petit doigt, si tant est qu'ils aient un doigt. Au contraire, cette mise à mort biologique de l'humanité sera accentuée par de prochaines explosions de centrales nucléaires, qui feront passer le drame japonais pour un simple pétard.

    6- ON NE PEUT PAS ÉCHAPPER AU DESTIN :

    Le suicide étant l'effet d'un retour au natal, jamais l'humanité ne se suicidera collectivement pour refuser de participer à cette mascarade. Ce qui est marqué dans les cycles se produira, et si nous devons les vivre, nous les vivrons. Donc il reste à profiter de son/sa conjoint(e), de ses enfants, sa famille, ses proches, ses amis. Profitez de chaque jour comme si c'était le dernier pour ne pas, une fois les événements apocalyptiques de la décennie 2020 enclenchés, avoir des regrets. Bien sur, votre capacité à profiter étant dépendante des cycles comparés à votre thème natal, c'est un peu le diable qui se mord la queue. Perso, j'ai beau savoir que c'est "foutu", je souris, quasiment 24h/24. Je n'ai jamais été aussi heureux depuis que j'ai ouvert la boite de Pandore, car je n'attends plus rien, je profite du présent, ce trésor inestimable. Il y aura un temps pour pleurer, dans moins de 10 ans, mais pour l'instant, il est encore temps de sourire, avant qu'il ne soit trop tard, et que les vivants "envient les morts".

    Pourquoi les prévisions du futur seront de plus en plus pessimistes ?


  • L'astronomie désigne la science des astres, des corps célestes et de la structure de l'univers.
    Le mot "astronomie" provient des mots grecs astron, qui signifie "étoile", et nemein qui signifie "nommer".
    Bon nombre de civilisations primitives mémorisaient les positions relatives des astres en les regroupant en motifs. L'un d'eux évoquait un chasseur porteur d'une dague, il fut appelé Orion, chasseur légendaire chez les Grecs ; un autre rappelant la forme d'un navire, fut baptisé du nom de celui des Argonautes, Argos.

    La plupart des constellations traditionnelles portent des noms d'animaux. Selon l'étymologie grecque, le zodiaque est le cercle des êtres vivants. Leur nombre et leur type ont évolué au cours du temps.
    Le besoin de reconnaître et nommer les étoiles répondait à des motivations concrètes. L'aspect du ciel varie en effet selon le cycle des saisons, les paysans pouvaient donc anticiper et reconnaître le moment propice aux semailles ou à la récolte en regardant le ciel et la configuration des étoiles (utilité de Stonehenge).

    Astronomie, représentations

    Dans la mythologie antique, Uranie, l'une des neufs muses – filles de Zeus et de Mnémosyne – préside l'astronomie. On la représente le plus souvent assise avec un globe céleste et un compas pour attributs. En dévoilant les secrets du ciel, des éclipses et des phases de la Lune, elle élève les pensées de l'homme au-dessus de la condition terrestre, et délivre l'harmonie et la paix.

    Ce compas est important, nommé circunus, c'est à dire l'outil du seigneur dans le traité d'architecture de Vitruve. Le grand architecte de l'univers, avant d’être "Dieu" ou celui qui trône au sommet de la franc-maçonnerie, est avant tout celui qui a donné un coup de compas, créant ainsi la vie sur Terre. Si maintenant la représentation de ce "Dieu" architecte est rare, il existe de nombreuses bibles dites "moralisées", contenant des images normalement interdites, comme ici :

    Astronomie, bases et symboles

    On reconnait l'outil du seigneur, devenu symbole avec l'équerre de la maçonnerie "opérative" puis "spéculative". Ce symbole aura aussi inspiré William Blake, et sa représentation de Dieu en "Urizen" :

    Astronomie, bases et symboles

    Dessin repris au Rockefeller Center :

    Astronomie, bases et symboles

    Les mains de l'architecte deviennent le compas qui crée la vie, et la symbolique hermétique à New-York est encore plus évidente, la sagesse et la connaissance, symboles du sagittaire, étant la stabilité du monde.

    Le ciel astronomique est aussi symboliquement le séjour des anges, divisés en plusieurs hiérarchies :

    - Les chérubins et les séraphins animent la sphère des étoiles fixes

    - Les "trônes" animent Saturne

    - Les "dominations" animent Jupiter

    - Les "principautés" Mars

    - Les "puissances" le Soleil

    - Les "vertus" Vénus

    - Les archanges Mercure

    - Les anges la Lune.

    L'astronomie est le support de l'astrologie, depuis l'établissement de cette science par les grecs (reprenant le savoir mésopotamien), et cela jusqu'en 830 et l'invention de la saisonnologie, qui consiste à séparer signes et constellations, ce qui n'a aucun sens. Je reviens sur ce point dans cet article


  • Fulcanelli était Albert de Lapparent (bio sur wikipedia), selon Grimault. Étudions donc son cas. Pour répondre tout de suite à certains, regarder un thème natal n'est pas interdit surtout quand il est disponible sur des sites d'astrologie tropicale et de plus le ciel appartient à tout le monde. Je vais le regarder en sidéral, avec le décalage de 25 degrés et le résultat est assez remarquable :

    Les fans d'alchimie verront tout de suite dans la maison natale Saturne/Mercure en scorpion. Pourquoi cette conjonction est importante ? Mercure et Saturne sont les images alchimiques les plus répandues, comme ici, sur une des nombreuses images muettes du genre :

    Le vieux Saturne, maitre du temps, dieu de la Mort avec sa faux, un des maitres du scorpion, est subjugué par le jeune Mercure, qui lui tend le caducée. Le scorpion est représenté par l'archétype d'Asclépios, voici les deux en image, autour du bâton :

    Le serpent, c'est bien sur le serpentaire, partie du scorpion, nommé Opiuchus/Asclépios. Son histoire résume le scorpion : Il se voit remettre par Athéna le sang de la gorgone, et à partir de ce poison arrive à concevoir un reméde. C'est le principe meme de l'alchimie, mais avant de s'attaquer à la transformation du noir en blanc, il a du réussir à maitriser le serpent (symbole de Python, l'ancien serpent gardien de l'oracle de Delphes) autour d'un baton, ce symbole devenant celui qui orne nos pharmacies. C'est le premier guérisseur, qui utilise le mal pour en faire un bien (qu'est ce qu'un vaccin, sinon la maladie injectée avec son antidote ?). Les natifs de ce signe sont ainsi, ils usent du pouvoir de Mars qui gouverne le signe pour maitriser le noir, par le blanc de Mercure pour finir par le rouge sang de Mars, la victoire finale (oeuvre au noir de Saturne, oeuvre au blanc de Mercure, oeuvre au rouge de Mars). Dompter et changer le noir en blanc, la crise en bonheur, la haine en amour.

    Justement, le thème de Lapparent montre cette conjonction dans la maison 1, de type bélier, donc martiale par excellence. Mars sur son thème est conjointe à Neptune, dans son signe d'exaltation capricorne, et Uranus/noeud nord en verseau, là encore, le nœud nord et Uranus se retrouvent dans leur signe de maitrise, et maison 3, la transmission gémeaux, et qui plus est sur l'exaltation de Neptune. De quoi marquer des décennies de chercheurs en alchimie !

    Ce livre a lui même des conjonctions puissantes : Lune en scorpion, Uranus/Mars en poissons, Saturne exalté, et surtout en gémeaux, nous avons le Soleil, et une trinité "Pluton Nœud nord et Mercure" : la transmission (Mercure) d'un savoir plutonien mais qui est délivré pour aider (nœud nord) les chercheurs perdus par les précédents livres. Mais on reste dans le signe hermétique, ce livre est double, il cache lui aussi des choses, il les met en métaphore.

    Sur la base de ces thèmes, cela m'interroge sur la nature réelle de l'alchimie : faire de l'or ? J'aurai été tenté de dire non, jusqu'à ce que je tombe sur les positions "d'or", sur le secteur alchimique mercurien Saturne/Mercure de Fulcanelli, que j'évoque dans mon article sur l'euromillions, la preuve que l'alchimie c'est aussi l'or.

    Ce qui me frappe avec le thème de Lapparent, c'est qu'en tropical il ne montre aucun caractère d'alchimie, donc la personne ayant déclaré que Fulcanelli = Lapparent ne peut qu'etre un sidéraliste, qui loue le tropical, comme tant d'autres l'ont fait et le font encore dans l'Histoire. Je reviendrai sur ces adeptes du double langage, qui vantent une chose et en font une autre, dans d'autres articles. Car l'élite sidérale est ainsi, elle dit blanc, tropical, mais fait noir, sidéral.

    Pour rappel de l'alchimie scorpion, je citerai un précédent article :

    "Le scorpion est un animal étrange dont la paire de pinces portées en avant et l'aiguillon venimeux, parfois mortel, nous font penser à une véritable machine de guerre ambulante. On dit des natifs dont cet arachnide de régions chaudes symbolise le signe zodiacal qu'ils sont très résistants et pleins de ressources. Or le scorpion est pourvu de quatre paires de poumons et sa réputation de relative invulnérabilité n'est plus à démontrer. On prétend qu'il échappe même aux radiations ionisantes particulièrement destructrices. C'est pourtant un animal nocturne qui vit dans les régions chaudes. L'espèce qu'on trouve dans le désert, par exemple, ne s'anime vraiment qu'à une température ambiante de 45 degrés, pas moins, tandis qu'à 20 degrés il est pétrifié de froid. Son aspect agressif ses déplacements furtifs, silencieux, rapides, énergiques, son venin mortel ne l'ont évidemment jamais rendu sympathique.

    Toutefois, son caractère combatif et courageux a induit les Anciens à faire de lui le « porteur de vérité », celui qui se bat jusqu'au bout pour une cause juste ou pour que la vérité triomphe. Un roi mythique égyptien, premier unificateur de l'empire, fut surnommé Selek, le scorpion, et représenté par cet animal. Selket, son épouse, figurée par une tête d'Isis à coiffe de vautour surmontée d'un scorpion, était la déesse honorée par une importante corporation de sorciers et de guérisseurs.

    Selon une légende grecque, Artémis, la soeur jumelle d'Apollon-qui deviendra la Diane chasseresse des romains, envoya un scorpion à Orion, le chasseur géant, qui avait tenté de la violer. Le scorpion le piqua au talon et le tua. En reconnaissance du service rendu à Artémis, le scorpion, qui lui avait permis d'assouvir sa vengeance, fut transformé en constellation. Orion, après sa mort, devint lui aussi une constellation. C'est ainsi que, depuis lors, Orion s'enfuit à l'ouest et descend sous l'horizon dès qu'apparaît, à l'est, le Scorpion.

    La fable célèbre, d'origine orientale, du scorpion qui demande à la grenouille de l'aider à passer un cours d'eau sur son dos, lui jurant ses grands dieux qu'il ne lui fera aucun mal, puis qui, finalement, la pique et, bien sûr, se noie avec elle, pour être révélatrice des pulsions instinctives irrépressibles que les natifs de ce signe éprouvent parfois, n'en est pas moins excessive et sujette à caution. En effet, il n'existe aucun signe du zodiaque dont les qualités seraient soit sombres et négatives, soit lumineuses et positives. Les forces symbolisées par le signe du Scorpion sont celles de la régénération, principe sans lequel la vie ne pourrait pas se renouveler. Or toute régénération implique une forme de mort ou de destruction. Toutefois, elle n'est pas définitive. Elle est nécessaire au renouvellement de la vie. Ainsi, la symbolique et les mythes qui se rattachent au signe du Scorpion sont empreints d'une certaine intensité qui frappe l'imagination, pour réveiller les consciences engourdies.

    Ici-bas, tout a un commencement et une fin. Mais une fin implique nécessairement un autre commencement, car en réalité, rien ne meurt jamais, tout se transforme. C'est là le grand principe de la vie, dont le signe du Scorpion est une des représentations symboliques."


  • Dans le domaine du dialogue avec les anges, on cite régulièrement les expériences de Padre Pio et de Gitta Mallasz, voyons leurs thèmes :

    Gitta Mallasz, Padre Pio, dialogue avec les plutoniens

    L’œil attentif aura repéré la conjonction Soleil+Pluton : les deux étaient connectés à la porte des enfers. Cette porte a logiquement pris la forme et le discours des anges, vu les thèmes nataux.

    Pour Padre Pio : Soleil+Pluton+Mercure, le gentil messager des plutoniens, et maison 8, contact avec le monde invisible, il essaie à la fois de combattre ces entités, quand elles apparaissent sous forme démoniaque, de par son Neptune+Mars sur l'exaltation de la Lune. Mars dans le signe des mains, d’où le fait d'avoir les stigmates, de saigner. Sa Lune en gémeaux maison 9 en faisait le messager idéal, avec Vénus, Lune et Saturne dans ce signe, il était soumis énergétiquement, il a été le médium pour ces entités qui lui ont parlé des 3 jours de noirceur : quand on sait que 3 est le chiffre des gémeaux et de Mercure, cette prédiction est astro...logique ! Uranus sur l'exaltation de Mercure, il a espéré sincèrement que la transmission de ce message changerait le monde. Un bon thème, un gentil, mais qui était du nectar pour les énergies sataniques. On peut être un grand homme et relayer les vérités des anges, qui sont en fait non pas des anges, mais des entités cachées sous des masques apaisants (l'essence astrale montre la vérité derrière la personne, du latin persona = masque).

    - Pour Gitta Mallasz : là encore un bon thème, mais nectar pour plutoniens. Nœud nord+Mercure et Neptune+Jupiter montrent des volontés positives, elle a donc attiré des énergies qui ont pris la forme des énergies natales. Mais la vérité de ces 'anges" se site ailleurs : Mars+Uranus en sagittaire, et le nœud sud en capricorne, Mars et nœud sud étant dans le fond du ciel, les connaissances secrètes, Uranus dans la maison 3, le message qui laisse "rêveur" et plait à des millions de lecteurs. C'est bien l'ordre divin nœud sud, associé au pluton natal, qui est derrière le message, il a profité des rêves uraniens de changement positif pour lui dire ce qu'elle voulait entendre. Le plus grand amusement de ces énergies polymorphes est de s'adapter aux énergies de la personne, un talent hors du commun pour arnaquer tout le monde depuis la nuit des temps ! (je reviendrai sur cet aspect avec d'autres cas)

    Gitta Mallasz, Padre Pio, dialogue avec les plutoniens


  • Vaste question que je me suis posé en découvrant le sidéral : à quoi sert l'astrologie si ce n'est pas pour changer la prédestination céleste, effet du libre arbitre ?

    Après avoir perdu 7 ans à essayer de changer mon destin, de prouver qu'il y avait un libre arbitre, j'ai compris par la force des choses qu'il n'existait pas, même dans nos pensées, et qu'il est impossible d'éviter un événement, on peut juste l'atténuer, par des actions ciblées dans le cycle précédent le retour au natal, cela s’appelle la bonne action au bon moment (on comprend la nature de la "porte" énergétique que nous subissons, et nous agissons conformément à elle). En sachant que le fait d'atténuer était visible dans les retours célestes sur les positions natales, bien entendu.

    Libres d'aimer ? Les cycles de de Vénus. Naissance d'une histoire d'amour ? 2 personnes avec la même Vénus, le même Soleil ou la même Lune natale qui se rencontrent au bon moment, c'est une attraction énergétique, celle de notre thème natal.

    Libre de réussir vos projets de vie ? Merci Jupiter qui vous permet de percer.

    Libre de gagner, d'emporter une bataille ? Merci Mars.

    Libre de vous suicider ? Merci Pluton.

    Libre de tuer, violer, d'etre tué ou violé ? Merci Saturne.

    Libre de croire à l eveil, à la sortie des cycles des réincarnations ? Merci Neptune.

    Libre de rêver ? Merci Uranus

    Libre d’être une bonne mère ? Merci la Lune.

    Libre d’être un bon père ? Merci le Soleil.

    Libre de changer, muter ? Merci Mercure.

    Mais alors, si aucune pensée ou action n'est libre, a quoi ca sert l'astrologie ?

    1- Comprendre les lois du système solaire, qui est une forme de matrice, sidérale, à laquelle nul ne peut échapper. Ces lois dépendent des vitesses de rotation des planètes autour du Soleil, et dans l'état actuel des choses, ces lois ne changent qu'avec un changement de nature cosmique. Et encore : imaginons que nos descendants pètent Saturne et Pluton, espérant influer sur le destin de l'humanité...ce sont les noeuds lunaires qui ont le plus d'influence, autant que toutes les planètes réunies, et ce sont des points invisibles...comment détruit on un point immatériel ?

    2- On comprend que ce qui est "extérieure au système solaire", et donc n'est pas soumis à nos influences planétaires doit, pour apparaitre sur Terre RESPECTER LES LOIS DE NOTRE MATRICE SIDERALE ET CORRESPONDRE AUX ENERGIES DE LA PORTE DE PASSAGE. Les ET ne peuvent donc pas faire apparaitre n'importe quoi (des anges, des ovnis, des vierges Marie, etc) n'importe ou et n'importe quand, de meme que les morts ne peuvent pas apparaitre n'importe ou n'importe quand à n'mporte qui. Rejouissez vous de cette loi plutonienne, planète très lente, qui fait que les méfaits de cette porte des enfers a une portée faible. Car les entités qui passent cette porte sont tout sauf recommandables, puisque leur nature correspond d'une façon à une autre à la nature infernale de Pluton ! Voulez voir de faux morts, de faux ovnis, entendre des voix 24h/24 ?

    3- On saisit la notion de Dharma. Le karma, c'est s'agiter devant l'inéluctable, essayer d'éviter ce qui ne peut l'etre. Les hindous opposent à cette notion celle du Dharma "je ne peux pas changer mon destin, mais je peux changer comment je le vis". Ils attendent donc un tsunami en souriant, sans courir. Ce comportement, incompréhensible pour nous occidentaux, part d'une logique que quoi que vous fassiez, courir ou rester sur place, vous mourrez, donc autant accepter, c'est une soumission active, car on ne reste qu'inactif de corps, on ne l'est pas d'esprit. Partant du fait que la réincarnation est un fait, la mort pas une fin, les hindous ne mettent pas la vie sur un piédestal, sachant très bien qu'on n'emporte rien avec soi dans l'au delà, sinon ce que nous sommes. Ce n'est qu'un passage vers autre chose, l'important est l’être, devenir sage, comprendre la nature de la matrice, nommée Maya (illusion). Pour eux, le monde est comme une toile d'araignée, qui nous colle à l'illusion de l'ego, que cette illusion est vraie, alors qu'elle n'est que la réalité, et cette réalité est conditionnée, par un thème natal, vous l'aurez compris ! Ma vision du monde, mes croyances, mon entourage, tout est déterminé par mon thème natal...

    Je ne vous demande pas de me croire, mais de vérifier. Ne soyez pas des moutons écoutant la parole de quelqu'un, soyez indépendant, sortez les doigts du cul ! J'ai mis des années à comprendre l'astrologie, à vérifier, valider le moindre aspect de mes retours au thème natal (donc je ne vous demande pas de me croire sur parole, juste d’être ouvert, en attente de la compréhension du non libre arbitre, effet des cycles astronomiques), et en ouvrant la boite de Pandore, j'ai compris l'essentiel : Dieu n'existe pas, ce n'est qu'une étoile. Il n'y a pas de raison à la présence de la vie dans l'univers, il n'y a pas de but, aucune raison au fait de souffrir, réussir, sinon le fait d'avoir eu la chance d'avoir un bon retour au natal, ou le malheur de naitre avec un thème "pourri" dans le sens ou on va attirer les drames et mauvaises personnes.

    Le libre arbitre, c'est l'énergie du désespoir, influencée par Uranus et Neptune, devant l'inéluctabilité de la fin de notre humanité, nous voulons croire, et c'est louable, que l'humanité changera son destin, et que nous passerons personnellement entre les gouttes. Les astrologues hindous, plus versés sur le sidéral que l'occident, rient de cette idée, et ils nomment ainsi l'ère des poissons, dans laquelle nous vivons, un hôpital psychiatrique, et l'occident a une place spéciale dans cet asile de fous, résultat logique des cycles actuels astronomiques. Comment dès lors blâmer l'humanité ? Elle ne fait que suivre les énergies célestes, comme une marionnette inspirée par de mauvais fils, qui la poussent vers sa mort. Nous ne devenons dans cette logique plus que des machines biologiques qui suivons notre conditionnement natal céleste, et les énergies présentes en résonnance avec notre programme qui nous font péter les plombs, devenir sage, aimer, haïr, avoir des enfants, les détester, etc. Toutes nos pensées et nos actes sont dans le cadre du ciel actuel et de notre ciel natal. Même le fait d'écrire cet article particulier aujourd'hui de ma part n'est pas un hasard, ni pour vous de le lire.

    L'astrologie, à quoi ca sert ?


  •  A lire avec cet article sur les signes

    Le Soleil :

    Il régit le cœur, la colonne vertébrale, l'œil droit, le plexus solaire et la vitalité. Vitalité dont on pourra  mesurer la qualité en rapport avec les aspects qu'il reçoit, ainsi que par sa position en signe et en maison. Ces mêmes facteurs nous renseigneront sur la bonne ou mauvaise santé des organes et fonctions qui sont sous la dépendance du Soleil.

    La Lune :

    Elle régit la poitrine, l'œil gauche, la lymphe, l'utérus, les ovaires, les trompes, les fonctions inconscientes (digestion, élimination, la menstruation, la gestation), les seins (sur le plan du fonctionnement organique, en excluant leur rôle érogène).

    Mercure :

    Il régit les nerfs, les épaules, les bras, les mains, le cerveau, les ondes cérébrales (avec Uranus), la respiration (poumons, bronches), le langage (avec Saturne,Vénus). Il est également le coordinateur organique.

    Vénus :

    Elle régit la gorge, les veines, les seins (dans leur rôle érogène), les organes génitaux féminins, la bouche, la voix, la langue, le larynx, les reins et glandes surrénales, les hormones féminines, les ovaires (avec la Lune).

    Mars :

    Il régit la tête, le nez, les muscles, les globules rouges et blancs, les hormones mâles (avec Pluton), l'influx sanguin, la verge, la cicatrisation (avec Pluton), et le fer du sang. Ainsi que les maladies aiguës (sauf aspects dissonants avec Saturne), les interventions chirurgicales (avec Uranus) et les inflammations.

    Jupiter :

    Il régit le foie, la rate, la vésicule, le sang, les modifications chimiques, le pancréas. Les fonctions de régénération, d'oxygénation, et de transformation (glycogène, les sucres). De Jupiter dépendent toutes les maladies par excès, et par conséquent l'usure prématurée.

    Saturne :

    Il régit la charpente osseuse, la colonne vertébrale (les mauvais aspects entre le Soleil et Saturne font toujours de la colonne vertébrale un point extrêmement sensible), les genoux, les dents, la peau. De Saturne dépendent toutes les maladies par restriction, avec séquelles, et de longue durée.

    Uranus :

    Il régit l’électricité cérébrale, l'influx nerveux (avec Mercure), les chevilles, les artères, les spasmes et les dérèglements. Ainsi que les thérapies nouvelles, les nouveaux moyens de dépistage, et les amputations (Mars). C'est la première planète psychologique, qui régit l'inconscient, les rêves.

    Neptune :

    Il régit le système nerveux, le coma, la catalepsie, les états de léthargie, la chimiothérapie, les empoisonnements, les drogues. Seconde planète psychologique, elle connecte à l'inconscient collectif, aux idées d'éveil, de voyage astral, aux univers virtuels.

    Pluton :

    Il neutralise les organes sexuels, la production d'hormones. Troisième planète psychologique, pousse au suicide, à l'attrait morbide pour la mort, au contact avec les défunts, le spiritisme, etc.

    Planétes, maitrises médicales


  • A lire en complément de cet article

    Voici les correspondances à retenir entre le Corps Cosmique, composé des constellations/signes, et le corps humain (grand corps et petit) :

    Bélier : La tête, le sang (initiative, impulsion, énergie vitale)

    Taureau : Le cou, la nuque, les cordes vocales (parole)

    Gémeaux : Les poumons, les bras, les mains (curiosité, communication)

    Cancer : L'estomac, les seins (nourriture, foyer, famille, sentiments)

    Lion : Le cœur, les yeux, les artères (amour, expression, création)

    Vierge : Le système digestif, les intestins (assimilation, transformation)

    Balance : Les reins, la vessie, la prostate, ovaires (équilibre, harmonie)

    Scorpion : Les organes génitaux, fonctions d'élimination (sexualité, régénération)

    Sagittaire : Les cuisses, le foie (gloire, expansion, sagesse)

    Capricorne : Les articulations, les genoux, la peau (structure, limites)

    Verseau : Les jambes, le système veineux (nouveauté, individualité)

    Poissons : Les pieds (synthèse, compassion, passage)

    Santé, du corps cosmique au corps humain


  • Les cartes sont à regarder, pour la I à la XII, avec le décalage tropical :

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XII, censée etre le poissons, est le verseau : elle représente un homme pendu la tete à l'envers, et pourtant les concepteurs de ce jeu ne connaissaient pas Uranus, la planéte renversée. Une merveilleuse représentation symbolique du verseau !

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XI, censée etre le verseau, est le capricorne : la force de celui qui fait partie de l'ordre divin, le vrai ordre royal, c'est pour cela qu'il maitrise le lion, le faux roi temporel, alors que celui qui a la force a un règne sans fin. Ishtar, le vrai ordre divin, est assise sur des lions.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La X, censée etre le capricorne, est le sagittaire : c'est le changement, la roue tourne, le rebelle sagittaire, signe de Jupiter, prend le pouvoir à Saturne. Le rebelle est ici sur le toit de la roue, il a fait glisser les autres. C'est l'usurpateur, mais aussi cela peut etre celui qui mérite, a acquis la sagesse qui lui permet d'etre sur le toit.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La VIIII, c'est le scorpion : On voit le vieux Saturne, le Sol niger (soleil noir). Le Dieu renversé est seul, il doit etre sa propre lumière.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La VIII, c'est la balance : elle porte la balance, signe de justice, et s'appele la justice !

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La VII, c'est la vierge : le chariot porte le roi, il le sert. Au service de l'ennemi, ici le roi, c'est le principe de ce signe. Les deux chevaux symbolisent le caractère animal de ce signe, qui essaie de changer le noir en blanc.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La VI, le lion : le Soleil envoie sa fléche. Beaucoup de lions veulent prendre le monde entier dans leur bras, paterner/materner, donner leur amour solaire, se prenant pour le Soleil lui meme. Signe des parents qui donnent un modèle à leur enfant.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La V, le cancer : le pouvoir religieux est indiqué par ce signe, celui des textes sacrés (bible, coran), n'oublions pas que le pape est le représentant de Tiamat/Allat (selon la religion). Le fait que le tropique du cancer intersecte le pélerinage La Mecque-Médine n'est pas un hasard, nous descendons tous de Tiamat/Allat.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La IIII, le gémeaux : Double de l'mpératrice, il incarne le pouvoir temporel, masculin, qui est censé etre l'intermédiaire entre le divin et nous, représenter le pouvoir divin dans un etre humain, et suivre les ordres de celui ci (on peut y reconnaitre Charlemagne)

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La III, le taureau : Elle porte le symbole de l'aigle avec l'empereur, indiquant bien le caractère double, ambigu entre ces signes (Orion est partagé entre le taureau et les gémeaux). Elle est l'amour, la Vénus, comme Ishtar, sur le toit du monde avec la Lune et le Soleil.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La II, le bélier : Elle est le pouvoir martial qui veut soumettre, rendre dépendant. Elle renverse le pape, la Lune, c'est Mars, qui vole le texte sacré du pape. Je suis le numéro 1, dit elle, mais cette volonté est un coup d'état, il n'y a pas de papesse "naturelle".

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La I, c'est le poissons : Le poissons se sacrifie, il se tue au travail, il essaie de trouver des réponses, de combler des vides. C'est un serviteur acharné, il est entiérement dans le monde, voulant aider, produire. Tout l'opposé du rebelle, il a le 8, symbole de l'infini, sur la tete, ce qui marque son esclavage.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    Le Mat et le Monde sont complétementaires : Référence à l'apocalypse de Jean, le Mat est la création du monde, le départ d'Apollon, c'est l'alpha, il sort du 0. Quand au monde, c'est l'omega, la fin. Il retourne au 0, au mat mène au monde qui mène au mat, c'est le cycle de l'éternel retour. Le monde, assexué, nouvelle création, compris dans le vesica pisces (la vessie du poissons, symbole de l'uterus de la vierge). Entouré de 4 étoiles, représentées par leur signe : Aldébaran dans le taureau, Regulus dans le lion, Antarés dans le scorpion (l'aigle et le serpent sont les deux autres représentations de ce signe, ici c'est l'aigle, forme finale du scorpion) et enfin Fomalhaut dans le verseau, l'ange assexué. Cette carte indique t elle une date, celle d'une nouvelle création d'une humanité ? la complexité est que la date indiquée par le concepteur de ce jeu sera tropicale, il faut donc chercher des positions sidérales décalées de 25 degrés par rapport à ces étoiles (signe précédent).

    Ensuite, les autres cartes, de la XIII à la XX, ont un tout autre symbole.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XIII, la fin du cycle : C'est la carte sans nom, la mort qui permet la renaissance, en coupant les mauvaises tetes, elle permet à de nouvelles de pousser. Un mal necessaire, elle renouvelle la matière.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XIIII, l'ambiguité de la création : Le verseau, porteur de la cruche d'amrita (amour), passe le liquide divin dans la seconde cruche, celle contenant la mrita (mort). 1+4 = 5, qui est justement le symbole astronomique de Jupiter, celui qui a tué l'ancien Dieu "Saturne" pour prendre le pouvoir. Tuer (mrita), pour avoir l'amrita divine (l'amour).

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XV, le diable : On peut la rattacher à Antarés, à 15 degrés du scorpion, l'étoile satanique par excellence. Signe du penis, de la sexualité, le scorpion enchaine les pauvres personnages à lui, condamnés à se livrer à la débauche, la perversion.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XVI, la maison Dieu : 1+6 faisant 7, je rattache cette carte à la maison VII, qui est ce qu'on appele le lieu de la mort. La destruction de ce lieu est un symbole de la fin du monde, la justice divine (voir mon article sur la balance), car nous allons en passer par les destructions des maisons de Dieu.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XVII, la encore j'additionne, 1+7 faisant 8, il y a justement 8 étoiles. La personne nue jette le contenu des cruches sacrées contenant l'amrita et la mrita dans l'eau, c'est une perte, tout est gaché, la femme détruit l'équivalent du graal, surement influencée par les étoiles.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XVIII, la Lune, montre son signe de maitrise, le cancer, signe d'eau. 1+8 faisant 9, nous avons la maison de la connaissance, avec la maison IV, quand la IV est la connaissance cachée, la IX est la connaissance révélée (lire la baghavad gita, Arjuna le sagittaire recoit la connaissance, il lui est montré le vrai visage de Krishna).

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XVIIII, le Soleil, montre le degré d'exaltation du Soleil, 19 degrés. 1+9 faisant 10, c'est le chiffre divin/solaire, l'union du 1 (une chose) et du 0 (le rien). Symbole des contraires, le Soleil unifie et régente ce qui est et n'est pas (Einstein a démontré que la moitié de la lumière partait dans une dimension inconnue qu'il a nommé "ailleurs"). Et justement, les deux personnages se réunissent grace au Soleil.

    Tarot, jeu d'astrologie tropicale

    La XX, c'est le jugement dernier, la fin du monde qui précédé le monde (la recréation). Étape mercurienne, donc du 3, il y a en plus de l'Homme et de Femme un 3ème personnage, caché. Ce principe de 3 genre, caché, est au centre des doctrines ésotériques et des mythes, je reviendrai dessus souvent sur le blog.