• Merci à Lee Lawrie, un grands initiés sidéraliste, qui dans une de ses œuvres, a rassemblé tous les archétypes divins de la planète Mercure (comme par hasard, il y en a 12), astre des messagers et écrivains, sur les 3 portes (3, chiffre des gémeaux, de Mercure, les portes de gauche et de droite présentant les mêmes dieux) du John Adams building (1er vice président et second président des USA) de Washington :

    Représentations divines de Mercure

    Hermès (grec) et Itzamna (maya)

    Représentations divines de Mercure

    Nabu (Akkadien) et Tahmurath (Perse)

    Représentations divines de Mercure

    Odin (germanique) et Quetzalcoatl (aztèque)

    Représentations divines de Mercure

    Ogma (gaélique) et Sequoyah (hopi)

    Représentations divines de Mercure

    Thot (égyptien) et Brahma (hindou)

    Représentations divines de Mercure

    Représentations divines de Mercure

    Ts'an Chieh (chinois) et Cadmus (phenicien)

    Représentations divines de Mercure

    Représentations divines de Mercure


  • Vous l'aurez remarqué, il y a beaucoup de thèmes de personnes mauvaises. Heureusement, ces gens connus ne sont pas l'image de la multitude, pour résumer :

    99% des thèmes de "connus" sont malfaisants, 1% sont des thèmes lumineux.

    99% des thèmes d'inconnus sont de bons thèmes, 1% sont des "méchants".

    Pourquoi autant de thèmes sataniques réussissent, au contraire des thèmes positifs ? Car ces personnes ont des énergies natales qui correspondent avec les cycles astronomiques actuels ! Comment une personne lumineuse peut elle réussir dans des énergies néfastes, contraires à sa nature ? Impossible ! C'est en fait un bon point d’être un inconnu, car bien souvent, réussir en société veut dire que nos énergies rentrent en conjonction avec les énergies négatives affectant la Terre, et donc le négatif est aidé par le négatif.

    L'exception, dans les connus et les inconnus, concerne le signe de la vierge : Par le fait que le nœud sud y est peu actif, les natifs de ce signe arrivent à atteindre plus facilement que d'autres la célébrité, à avoir un poids sur le monde. On retrouve ainsi dans les personnes médiatiques, autant positives que négatives en masse dans les médias : Netanyahu, Poutine, Soral, Rael, de grands thèmes néfastes; Gandhi, Lennon, Jeanne d'arc (tous tués, j'y reviendrai dans un post dédié) et un paquet de sportifs célèbres comme thèmes lumineux.

    Réussir, c'est s'appeler Yann Barthès, incarner une pute du système, c'est sortir "50 nuances de grey", en livre et en film, c'est faire des œuvres d'art sexuelles, conformes à Saturne en scorpion (là encore, cet aspect mérite développement).

    Pourquoi autant de thèmes malfaisants ?

    Pluton/Vénus, Saturne/Lune en gémeaux, Soleil/Mars, Neptune/nœud nord proche d'antarès, c'est le thème IDÉAL pour réussir, dans l’émission propagande de gauche "petit journal".

    Pourquoi autant de thèmes malfaisants ?


  • A cause de Sitchin et ses mauvaises traductions de textes sumériens, le mythe de Nibiru est devenu populaire :

    Mais qu'entend on vraiment par Nibiru ? Rien d'autre que le nom de Jupiter à midi ! Jupiter qui sur la tablette astronomique babylonienne "Enuma elish" est nommée Marduk, au lever du Soleil, Sagmigar 2 heures plus tard, et enfin Nibiru à midi. Tous ceux qui attendent l'arrivée de Nibiru peuvent donc s'acheter une lunette astronomique, elle est facilement observable, cette chère Jupiter/Nibiru !

    Et la planète X ? C'était le nom donné par Lowell pour la planète expliquant les influences gravitationnelles subies par Uranus, Neptune, cela a donné la découverte de Pluton. De nouvelles influences étaient encore inexpliquées, mais ont été résolues, par la découvertes de nouveaux satellites de Pluton, et de planètes naines diverses, la liste peut être consultée sur cette page. Les noms mythologiques :

    Planéte X, Nibiru, Lune noire

    Les conditions pour l'existence d'une 10ème planète sont pour le moins restrictives :

    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système. En comparant les observations menées par WISE en 2010 et début 2011, les chercheurs ont, en revanche, pu déterminer les objets qui s'étaient légèrement déplacés dans le ciel. WISE a ainsi capturé près de 750 millions d'étoiles, d'astéroïdes et de galaxies, dont certains n'avaient jamais été observés.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte
    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte

    Il aura fallu un seul télescope de la NASA pour mettre fin à des théories centenaires. Selon l'agence spatiale américaine, les objets hypothétiques connus sous le nom de Planète X et Némésis n'ont tout simplement jamais existé. D'après les théories, le Planète X perturbait l'orbite d'Uranus alors que Némésis favorisait l'orientation des astéroïdes vers la Terre. Mais selon les astronomes, il n'en est rien. "Le système solaire externe ne contient probablement pas de planètes gazeuses géantes (Planète X) ou de petites étoiles-soeurs (Némésis)", précise l'astronome Kevin Luhman de l'Université de Pennsylvania, et auteur principale de l'étude, repris par le Telegraph. En effet, après avoir passé au peigne fin l'ensemble du système solaire, le Wide-Field Infrared Survey Explorer (WISE) n'a détecté aucune planète inconnue, ni aucun corps céleste important aux confins du système. En comparant les observations menées par WISE en 2010 et début 2011, les chercheurs ont, en revanche, pu déterminer les objets qui s'étaient légèrement déplacés dans le ciel. WISE a ainsi capturé près de 750 millions d'étoiles, d'astéroïdes et de galaxies, dont certains n'avaient jamais été observés.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/plan%e8te/la-nasa-met-fin-aux-theories-de-la-planete-x-et-de-nemesis_art32193.html
    Copyright © Gentside Découverte

    La seule place ou il y aurait une planète X, et attention, on va parler au conditionnel :

    - Serait à l'opposé de la Terre vis à vis du Soleil.

    - Tournerait autour du Soleil à la même vitesse que la Terre.

    De cette façon, cette "anti Terre" serait sans cesse derrière le Soleil, et donc non observable, astronomiquement parlant. Mais le pourcentage de chance est si faible qu'elle existe, et vous l'avez compris, je ne me base dans ce blog sur des croyances, mais des faits vérifiables. D'autant que le satellite Hubble aurait déniché cette planète X, puisque cela serait impossible depuis la Terre et nos télescopes.

    Le prince d'autre planète, cachée sauf à un moment précis, astronomique, a été résumé par le mythe d'Astarté :

    "Astarté est une divinité sidérale constamment associée à Baal. Penê-Baal (face de Baal), Selem-Baal (Salambô, « image de Baal ») sont des épithètes qui lui sont souvent données, et ces épithètes deviennent à leur tour de véritables noms propres.

    Élément féminin du couple suprême qu'elle forme avec Baal, celle-ci assume des fonctions variées : protectrice du souverain et de sa dynastie, elle protège également les marins, mais son culte est, comme pour la plupart des divinités féminines primordiales de l'antiquité (et de la proto-histoire), lié à la fertilité et à la fécondité. Étant à la fois Vénus et la Lune, elle est considérée tour à tour comme une déesse vierge et une déesse mère. De là, dans son culte, des cérémonies et des actes symboliques qui se transformaient aisément en scènes de débauche, aboutissant à des excès sanguinaires et cruels. Comme Baal, Astarté est souvent honorée, du moins jusqu'au début du premier millénaire avant notre ère, par des sacrifices humains, surtout par des holocaustes, « sacrifices » d'enfants. On retrouve dans le culte d'Aphrodite les principaux traits de celui d'Astarté. Il est même probable que le nom d'Aphrodite (« Astoret », « Aphtoret », « Aphrodite ») et celui d'Amphitrite (Amphtoret) ne soient que des altérations du nom d'Astarté."

    Planète X, Nibiru, Lune noire, Astarté


  • Commençons par les jours de la semaine :

    Lundi : c'est le "monday", le jour de la Lune (lun-di = lunae dies en latin). Le mot Moon (Lune) venant du dieu Mani.

    Mardi : c'est le "tuesday", le jour de Tiw, le dieu de la guerre, le jour de Mars (mar-di = martis dies).

    Mercredi : c'est le "wednesday", le jour de Wodden, le dieu Odin, le jour de Mercure (mercred-di = mercurii dies).

    Jeudi : c'est le "thursday", le dieu Thor, le jour de Jupiter (on aurait du l appeler lovidi = lovis dies)

    Vendredi : c'est le "friday", la déesse Freyja, le jour de Vénus (vendre-di = veneris dies)

    Samedi : c'est le "saturday", le dieu Saturne (seul jour romain et non nordique), jour de Saturne donc.

    Dimanche : c'est le "sunday", la déesse Sunna, le Soleil (dies dominica = jour du seigneur, pour dimanche, preféré à solis dies qui aurait donné solidi).

    Les mois :

    Janvier : le mois de Janus, le dieu des portes, qui finit et commence une année (il a deux têtes regardant dans des sens opposés).

    Février : du latin "februare", purifier, c'est la purification par l'eau poissons, à l’époque romaine.

    Mars : Mois du dieu de la guerre et de la planète, là encore chez les romains, ce mois marquait le début du signe du bélier, gouverné par cette planète, d’où le nom.

    Avril : vient d'ouvrir (aprilis), c'est le mois d'Aphrodite, la déesse de l'amour, donc le mois du taureau, gouverné par Vénus, comme à l'époque.

    Mai : Maius, la mère Mercure, qui gouverne les gémeaux, qui démarraient ce mois ci.

    Juin : Le mois de Junon, qu'on peut donc associer à la Lune, maitrisant le cancer.

    Juillet : c'est un mois lion, donc solaire, signe des chefs, empereurs, rois, et quoi de mieux que le prénom de Jules César ?

    Aout : encore en partie lion, il a encore un nom solaire, cette fois l'empereur Auguste (August en anglais)

    Ensuite c'est facile, septem-bre = 7, le mois de la balance.

    octo-bre = 8, le mois du scorpion.

    novem-bre = 9, le mois sagittaire.

    et enfin décem-bre = 10, le mois capricorne.

    Donc dans la logique romaine, le verseau commence l'année. Les hindous ont gardé cette tradition, à la nouvelle année hindou, chaque père ou grand frère renverse un seau d'eau sur la tête de son fils/petit frère. Depuis, le sagittaire débute l'année, compte tenu de la précession des équinoxes, mais cette fête verseau garde l'empreinte de l'apparition de la matière, quand le sexe de Shiva a joui, sperme devenu les dieux, créant l'ère du verseau, gouvernée par Uranus, l'ur-ine divine.

    Lundi sera le jour des cancers, mardi des béliers et scorpions, mercredi des gémeaux et vierges, jeudi des balances, sagittaires et poissons, vendredi des taureaux, samedi des capricornes et verseaux, et enfin dimanche des lions. Une cohérence respectée par les chaines de télévision, qui diffusent leurs programmes selon les énergies des jours de la semaine.

     

    Jours et mois, des hommages aux planétes


  • La saisonnologie, qui se base sur les saisons à l'hémisphère nord (Le meme jour, vous naissez bélier au nord, balance au sud, ou taureau au nord, scorpion au sud, etc). Le plus bel exemple de célébration de cette saisonnologie est l'opéra Garnier. Lieu destiné à Apollon, qui n'est autre que le Soleil, il est logique que ce lieu montre des lions associés au dieu. Comme ici, Apollon atteint son signe de maitrise, le lion.

    Apollon, qui porte la lyre, celle que lui a donné Hermès, qui symbolise Mercure, le messager. Ainsi, la voix d'Apollon/Soleil devient un chant, une musique, quand il transmet à Hermès.

    La transmission est au cœur de l'opéra : A Delphes, dont l'oracle était auparavant consacrée à Thémis, Apollon tua le Python, serpent gardien de la grotte, pour que l'oracle soit dédié à sa gloire, et qu'il transmette ses messages tous les 7 de chaque mois (jour anniversaire) à son épouse symbolique, la Pythie. Chiffre 7 qui est la chute du Soleil, un bien curieux moment pour recevoir le message divin, sauf si on comprend que Jupiter se confond avec le Soleil, alors le message est une justice divine, celle du destin scellé par l'oracle.

    Les salons de la Lune et du Soleil, complétement les symboles astrologiques.

    Opéra garnier, temple de la saisonnologie

    Opéra garnier, temple de la saisonnologie

    Ensuite, c'est la "cata" : peintures des mois, associées aux saisons, ici un magnifique taureau censé etre le mois d'avril (alors qu'il commence à la mi mai).

    Et que dire de la rotonde, présentant des allégories des signes du zodiaque liées aux saisons :

    Bélier-taureau-gémeaux = printemps.

    Cancer-lion-vierge = été.

    Balance-scorpion-sagittaire = automne

    Capricorne-verseau-poissons = hiver

    Ici les représentations du cancer, de la vierge, et enfin des poissons.

    Vous constaterez que les poissons est un signe qui a très froid, elle est encagoulée, et c'est pareil pour le capricorne et le verseau. Tout le monde sait que les natifs de ces signes caillent toute l'année...

    Mais rien n'est perdu, en saisonnologie, pour éviter à votre enfant de naitre dans un signe d'hiver, partez accoucher à Rio, il naitra vierge, donc signe d'été...un destin simple comme un voyage !


  • La première chose que l'on remarque en regardant le ciel, c'est que les constellations ne sont pas collées entre elles, la distance est plus ou moins grande : le Soleil, dans le mouvement de précession des équinoxes (on regarde la position du Soleil le 20 ou 21 mars pour déterminer une ère) ne passe dans le ciel d'une constellation à l'autre comme on passe d'une année à l'autre, mais il y a environ 3 siècles intermédiaires (que je considère comme les siècles de Janus, celui qui clôt et termine une ère) dans lesquels le Soleil est entre deux constellations, passant progressivement d'une énergie à l'autre. D’où la difficulté de déterminer avec précision la sortie d'une ère et l'entrée effective dans la suivante !

    Par exemple, le Soleil est sortie de la constellation du bélier en 110 avant JC, mais n'est rentré en poissons qu'à l'équinoxe de l'an 221 (lire mon autre article). Pourquoi est ce important ? Une majorité des  tropicalistes, qui ne regardent pas le ciel, a décidé de façon arbitraire de situer l'ère des poissons à l'an 1, la naissance de Jésus, nommé Ichtys (poissons en grec, initiales de Jésus), ils trouvent cela logique de situer les poissons avec son symbole. Ce qui place la sortie de l'ère des poissons, donc l'entrée progressive en verseau, à l'an 2160. Très bien, sauf qu'en regardant le ciel à l’équinoxe, le Soleil est toujours entre le bélier et le poissons à l'an 1, et il est toujours en poissons à l'an 2160 !

    Ici l'équinoxe en l'an 2160 :

    L'ère du verseau, du souci de bien situer les poissons

    On le voit, on est encore en plein dans les poissons ! Selon le calcul établi par Fagan/Bradley, nous sommes sortis du bélier en 110 avant JC, pour rentrer en poissons en l'an 221 ce qui place une sortie des poissons en 2370, avec un premier équinoxe de printemps soleil en verseau pour le 21 mars.

    L'ère du verseau, ou le souci de bien situer les poissons

    Pourquoi est il important, ce passage en verseau ? Car notre ère actuelle des poissons, en dehors d’être celle supposée de Jésus et du christianisme, est surtout pour les astrologues hindous celle des fous, des dépressifs, des mystiques, des craintes de fin du monde, nous sommes un hôpital psychiatrique. Et le verseau ? il constitue selon les coutumes hindoues le début de l'année, après un nettoyage cyclique au travers d'un déluge : à peine l'humanité créée, Vishnou s'incarne dans une tortue pour sauver un des humains. La mode du New age voit cette ère comme ceci :

                               

    Vidéo crétine symbole de la folie des humains, et qui a guidé les aspirations des hippies, qui ont voulu révolutionner le monde avec l'amour et l'eau fraiche, deux principes poissons et non verseau (poisson qui est exaltation de Vénus et signe d'eau). Le verseau, au contraire, est un signe d'air, d'astronomes (Galilée et Copernic), de scientifiques (Einstein), d’athées (ni dieu ni maitre), d’asexués, et c'est là que Saturne, au terme des saturnales, a coupé le sexe de l'humanité. Dès lors, coupée des passions terrestres et "basses", l'humanité du verseau peut quitter la Terre.


  •  Lire en complément mon article sur l'axe royal

    Axe majeur, résumé des éres astrologiques

     Comme pour l'axe royal, terminé par Mitterrand, il a fait construire un second axe sidéral, l'axe majeur de Cergy (qui a dit Y grec ?), qui est également un résumé de l'histoire du monde, en 12 ères/étapes :

    Tour Belvédère, le verseau :
    Elle mesure 36 mètres de haut et 3,60 mètres de large. Elle est légèrement inclinée de 3° en direction de l'Axe-Majeur dont elle est l'origine. À l'intérieur, un escalier en hélice effectue 12 rotations. Un percement sur chacun des paliers, presque invisible de l'extérieur, permet d'observer l'évolution du paysage au cours de la montée.
    De son sommet, qui offre une vue panoramique sur l'Ile-de-France, son rayon laser s'échappe vers le Carrefour de Ham, station terminale (12) de l'Axe-Majeur.

    Place Hubert Renaud, le capricorne :
    Sa forme circulaire symbolise le monde avec ses 360°. Nous sommes ici dans le prolongement de la tour de 36 mètres et 12 rotations, avec ici la création de l'univers.

    Le Verger/parc des Impressionnistes, le sagittaire :
    Signe du chasseur, nous sommes ici sur le terrain du "paradis", dans lequel l'Humain peut donner libre cours à ses envies, il est au milieu de la nature.

    Esplanade de Paris, le scorpion :
    Les pavés de la Cour Napoléon du Louvre y ont pris place, lien supplémentaire entre l'Axe-Majeur et l'axe historique de Paris. La fontaine de vapeur, offerte par les habitants de Cergy-Pontoise, est le symbole de la géothermie naturelle du site. Les 12 colonnes, de même taille que celles de l'Arc du Carrousel, marquent la limite entre le plateau et la vallée, et vous l'avez compris, entre l'age d'or et la mort de ce signe, car aprés l'esplanade, nous descendons, suite du processus d'involution.

    La terrasse, la balance :
    Nous sommes ici sur le lien entre le monde d'en haut, "divin"(la balance sud), et le monde d'en bas (la balance nord), vers lequel nous descendons.

    Jardins des Droits de l'Homme Pierre Mendès-France, le lieu vierge :
    Le second signe de la nature, des animaux, est logiquement représenté par un jardin, Éden non plus céleste comme le sagittaire, mais terrestre, ce n'est plus un paradis mais un lieu de luttes pour sa survie.

    L’amphithéâtre, le lion :
    Signe des estrades, des représentations, de ceux qui s'affichent devant le public pour les illuminer, quoi de mieux qu'un théâtre pour symboliser le lion ?

    Scène et bassins, le cancer :
    Signe d'eau, nous trouvons logiquement des bassins, et une scène, car de nombreux acteurs et humoristes font partie de ce signe.

    La passerelle, les gémeaux :
    C'est logiquement un pont, symbole du double, qui nous emmène d'un monde à l'autre, de l'age d'airain à celui de fer, comme ce signe est celui qui communique.

    Ile Astronomique, le taureau :
    Vestige d'une ancienne sablière, l'Ile Astronomique n'est pas terminée. Le projet y prévoit l'installation de sculptures d'initiation à l'astronomie, à l'image des jardins d'Égypte, d'Inde ou du Mexique. Ces sculptures permettront au promeneur de mesurer le temps et d'observer les astres. Pour notre élite qui vénère Lucifer (Vénus du matin), rien de moins logique que de vous parler d'astronomie sur ce lieu.

    Pyramide, le bélier :
    Monument sur l'eau, elle est le lieu qui se veut l'exaltation du Soleil, car elle est de par sa définition la maison du Soleil et de la Lune (per-ra-més).

    Carrefour de Ham, les poissons :
    Après un lac, le laser, qui part de la tour, frappe une borne non encore terminée, qui symbolise la croisée des chemins. Le carrefour de Ham et l'ile astronomique seront comme par un heureux hasard terminés pour l'entrée de Saturne en sagittaire, en février 2017. Que nous réserve l'élite ? Je l'évoquerai dans les futurs articles concernant ces sidéralistes qui nous gouvernent.


  • Belier : Amon
    Taureau : Hathor
    Gemeaux : Thot/Sechat
    Cancer : Isis
    Lion : Ra
    Vierge : Nephtys
    Balance : Maat
    Scorpion : Seth
    Sagittaire : Shed
    Capricorne : Osiris
    Verseau : Hâpy
    Poissons : Hâpi

    OSIRIS (le Signe du CAPRICORNE) était ROI, PHARAON et DIEU mais aussi l'"époux et le frère" (pour désigner l'opposition de ces deux Signes dans le Zodiaque) de ISIS (Le Signe du CANCER) mais aussi le frère de NEPHTYS (le Signe de la VIERGE) et SETH (le Signe du SCORPION).

    Cette tradition est confirmée par un papyrus selon Plutarque (Traité d'Isis et d'Osiris), conservé à la Bibliothèque Nationale de Paris :

    "Un Jour, ISIS-CANCER apprit qu'OSIRIS-CAPRICORNE, avait eu des rapports amoureux avec leur commune soeur NEPHTYS-VIERGE. Il faut savoir que le Signe du CAPRICORNE est un Signe de TERRE tout comme le Signe de la VIERGE, c'est pourquoi, OSIRIS eut cette RELATION avec NEPHTYS et que ISIS ne lui en voula pas, car ISIS le Signe du CANCER est un Signe d'EAU, ISIS savait donc que OSIRIS la tromperait, puisque l'EAU ne peut s'HARMONISER avec la TERRE. Lorsque SETH-SCORPION apprit l'"adultère", il voulut telle une des symbôliques de ce Signe, se venger.

    Mais SETH aussi était amoureux de ISIS, car SETH le Signe du Scorpion, est un Signe d'EAU aussi, c'est pourquoi, il imagina son CRIME passionnel, comme un "hommage" à ISIS. Après avoir tendu un piège à OSIRIS, il le tua et ensuite le coupa en 14 morceaux, que SETH jeta dans le NIL, afin que les morceaux se dispersent et que nul(le) ne retrouve OSIRIS, du moins entièrement.
    14 est la Moitié d'un CYCLE LUNAIRE de 28 jours, en effet, un MOIS LUNAIRE compte 28 LUNAISONS ou PHASES, c'est donc un MESSAGE caché pour ISIS que SETH transmit à ISIS, pour communiquer à Isis, qu'elle compte pour SETH comme étant sa "Moitié".

    NEPTHYS épleurée réussit à convaincre ISIS de retrouver OSIRIS, car NEPHTYS avoua à sa Soeur, qu'elle était enceinte de la relation qu'elle avait eu avec OSIRIS.
    ISIS,la Déesse Protectrice des Enfants, en analogie avec le Signe du CANCER pour qui le "PRINCIPE de CONCEPTION" est sa première NATURE, accepta de l'aider. Elles se mirent toutes deux à rassembler les morceaux disséminés de OSIRIS-CAPRICORNE, parmi les roseaux du Fleuve.

    Elles rassemblèrent seulement 13 morceaux, car le quatorzième, le pénis d'Osiris, venait d'être, sous leurs yeux, avalé par HAPI-le Signe des POISSONS.
    Isis arriva à récupèrer le pénis d'Osiris dans le VENTRE du POISSON, et à l'aide de la TERRE boueuse du Nil, essaya de le coller sur le corps d'OSIRIS. Isis, enviait tellement sa soeur NEPHTYS d'être enceinte, qu'elle se mit à RÊVER que son "montage", eu l'effet de la mettre enceinte, Elle crût que l'EAU FERTILE du NIL mélangée au SPERME d'OSIRIS, pouvait donc la FECONDER.

    C'est ainsi, que de cet étrange COÏT, naquit HORUS, la RESURRECTION d'OSIRIS. Tandis que NEPHTYS, accoucha d'ANUBIS, qui lui aide les MORTS lors du JUGEMENT de leurs passage devant la Déesse MAÂT ( le signe de la BALANCE ). SETH ayant apprit l'ACCOUCHEMENT de ISIS, décida de se venger à nouveau sur le FILS du couple ISIS-OSIRIS. HORUS resta caché durant toute son enfance dans les roseaux, mais SETH-SCORPION réussit à le retrouver et a blessé Horus aux yeux que SETH lui arracha, un jour qu'il suprit l'ENFANT d'ISIS qui dormait sans la SURVEILLANCE de sa MERE, partie chercher du LAIT chez Hathor. Profitant de la MORT de OSIRIS et de la CECITE de HORUS qu'il avait laissé pour mort, SETH s'installa sur le Trône de HORUS.

    Mais ISIS alla se plaindre de cet USURPATION chez RE/RÂ le SOLEIL, mais l'ASTRE SOLAIRE dans un premier temps, n'accorda pas à ISIS ce qui revenait de DROIT à HORUS le "FILS" d'OSIRIS. C'est seulement après de longues discussions qui durèrent tout le temps de la CROISSANCE de HORUS, que RÂ ordonna à SETH de laisser le Trône à Horus, qui eut le temps de grandir et de guérir de sa cécité, grâce à HATHOR qui lui rendit la vue en remplaçant ces yeux meurtris par le Soleil et la Lune. HORUS devenu ADULTE livra BATAILLE avec l'ARME ( Un ARC et des FLECHES) et un CHEVAL que lui procura le Dieu SHED (le Signe du SAGITTAIRE) et réussit à soumettre SETH.
    Pour lui témoigner son affection pour l'avoir soigné lorsqu'il était AVEUGLE, HORUS se MARIA avec HATHOR, la Déesse des festivités et de l'amour ou le SIGNE du TAUREAU. Ainsi HAPY (le Signe du VERSEAU), à l'aide de ses DEUX VASES, récupéra l'Eau du Nil dans un VASE et aida à l'accouchement de Horus, par l'autre VASE.

    Cette RONDE qui illustre symbôliquement le Rythme des SAISONS et la COSMOGONIE des 7 Planètes et de la Ceinture du Zodiaque, fût d'après le Mythe, transmise grâce à l'ECRITURE de THOT et la MATHEMATIQUE de SHECHAT ou le Signe des Gémeaux. Horus symbôlise donc le RENOUVEAU, autrement dit le PRINTEMPS. La Raison pour laquelle Horus est apparenté au faucon et non au BELIER (qui lui porte le Nom d'Amon) est que la femelle du FAUCON pond des oeufs (l'Oeuf est aussi un symbôle de la Déesse ISIS souvent représentée avec des AILES) d’une couleur crème mais marbrés de points ROUGE (COULEUR de MARS) qui est aussi la Planète du Bélier (A l'époque, correspondait au 21 mars) L’incubation des oeufs du Faucon est d’une durée de 28 (CYCLE LUNAIRE) jours, la Femelle du FAUCON pond en général au PRINTEMPS en opposition à la "Mort" d'Osiris qui lui illustre l'Hiver.


  • La symbolique des planètes suit la symbolique des cycles d'une vie humaine :

    Lune = Petite enfance

    Mercure = Enfance

    Vénus = Puberté

    Mars = Conflit

    Jupiter = Maturité, réussite

    Saturne = Vieillesse, échecs

    Soleil = Mort, destin.

    Toute ressemblance avec les jours de la semaine, qui sont du coup dans le désordre pour la plupart, est purement...voulue !

    La Lune, c'est le satellite karmique, conservateur, on regarde en arrière, le passé.

    Mercure, on apprend, on nous transmet, on mute, on évolue enfin.

    Vénus on découvre l'amour, la sexualité, la passion, on a des envies, désirs

    Mars on se rebelle, on va contre le modèle des parents pour nous affirmer, pour avoir un logement, un travail, un diplôme, un crédit, etc.

    Jupiter, une fois la bataille gagnée, on profite enfin des bienfaits, après des luttes. Mais Jupiter est toujours éphémère.

    Car vient la vieillesse, tout devient plus lent, on est pris par Saturne.

    Et alors, au jour du soleil, on meurt, car le signe solaire est celui du destin, opposé au signe karmique lunaire.


  • Maitrises :

    Signes diurnes

    Bélier : Mercure - Mars diurne

    Taureau : Jupiter - Vénus diurne

    Gémeaux : Lune - Mars diurne - Mercure

    Cancer : Vénus diurne - Pluton

    Lion : Mars diurne - Jupiter

    Vierge : Vénus diurne - Mercure

    Signes nocturnes 

    Balance : Soleil - Vénus (16 premiers degrés) - Saturne (14 derniers degrés)

    Scorpion : Mars et Vénus nocturnes - Saturne

    Sagittaire : Saturne - Uranus.

    Capricorne : Neptune - Mercure - Saturne

    Verseau : Uranus+Nœud nord - Mars nocturne - Saturne

    Poissons : Pluton+Nœud sud - Vénus nocturne

    Donc en astres :

    Mars = Diurne le Lion, Bélier et Gémeaux. Nocturne le Scorpion, le verseau et 5 premiers degrés Sagittaire.

    Vénus = Diurne Cancer, Vierge, en secondaire Taureau et début Balance (16 premiers degrés). Nocturne le Scorpion et la fin Poissons.

    Mercure = Bélier, et en secondaire Gémeaux, Vierge, Capricorne.

    Lune = Gémeaux

    Soleil = Balance

    Jupiter = Taureau et en secondaire Lion

    Saturne = Sagittaire et en secondaire tous les signes nocturnes, en partant de la fin balance, sauf poissons.

    Uranus = Verseau

    Neptune = Capricorne

    Pluton = Poissons et en secondaire le cancer

    Nœud sud = Poissons

    Nœud nord = Verseau

    Quelques moyens simples pour retenir les maitrises sumériennes :

    6 premiers signes = diurnes, 6 derniers = nocturnes

    Les signes diurnes se partagent les faces "diurnes" de Mars et de Vénus, un signe sur 2 :

    Mars diurne = Bélier - Gémeaux - Lion

    Vénus diurne = Taureau - Cancer - Vierge et 16 premiers degrés balance (la constellation de la vierge, coupée en 2 comme le scorpion).

    Mercure gouverne le Bélier, les gémeaux et la vierge, c'est Mars qui veut devenir le Soleil pour le bélier et le lion, et Vénus sous forme divine d'Ishtar pour la vierge.

    Jupiter gouverne le lion, l'égo martial se prend pour le Soleil (Jupiter n'est qu'une étoile en formation), le taureau, signe du troupeau qui se prend pour "Dieu", qui croit que la Terre est sa maison et qu'il peut faire ce qu'il veut. La maison ne devient que le miroir de la pensée "L'Humanité peut tout".

    La Lune maitrise les gémeaux, elle est l'astre du secret, du double, il y a ce qui est apparent et ce qui est caché.

    La balance, signe réinventé par les grecs, à partir des pinces du scorpion, est gouvernée par le Soleil, on est encore dans la divinité d'Ishtar en début de signe, Dieu en tant que femme, et en pinces, le Soleil est marqué par son aspect noir, Saturne, nommé Sol Niger (Soleil noir). Ce n'est pas pour rien si pour les anciens, la première forme de "Dieu" masculin était incarnée par Saturne, astre du temps, le compagnon du Soleil, astre du destin et de la mort. Le Soleil ne va pas sans Saturne.

    Saturne gouverne ainsi tous les signes nocturnes, à partir de la fin balance, sauf les poissons, qui signe le vol des loi divines "ME" par Vénus, afin de concevoir une nouvelle création à 7d bélier.

    Mars et Vénus nocturnes se retrouvent à gouverner le scorpion, signe maléfique par excellence.

    Mars gouverne aussi le début du sagittaire (queue du scorpion jusqu'à la flèche sagittaire) avec Saturne, ce signe est l'incarnation de l'adversaire et du renversement que constitue Saturne.

    Mercure gouverne l'ordre capricorne, qui chute à cause de lui, et le désordre verseau, qui se change en nouvel ordre à cause de lui.

    Les anciens ne connaissaient pas Uranus, Neptune et Pluton ni les noeuds, il était normal donc qu'il prennent Mercure pour Neptune et Uranus en capricorne et verseau (signes changeants), et qu'ils confondent le miroir vénusien avec l'astre qui tend le miroir, Pluton (de même en cancer, signe de Dieu en tant que mère morte Tiamat).

    Maisons :

    Il convient de retenir l'ordre des signes, et de leur attribuer un chiffre :

    Bélier = 1

    Taureau = 2

    Gémeaux = 3

    Cancer = 4

    Lion = 5

    Vierge = 6

    Balance = 7

    Scorpion = 8

    Sagittaire = 9

    Capricorne = 10

    Verseau = 11

    Poissons = 12

    Si vous avez compris qu'il y a 12 maisons astrologiques, chacune est équivalente au signe :

    Maison 1, celle de l'ascendant, de l'ego, du "moi", de celui qui veut être le numéro 1 (comme son nombre), elle joue donc un point capital sur la santé, car si ça ne va pas dans la tête...

    Maison 2, celle de la parole (la gorge), des biens, des possessions, des arts (ce qu'on regarde, ce qu'on entend, ce qu'on sent, etc).

    Maison 3, celle des transmissions, on est le messager, c'est un rapport maitre/élève, qui se fait dans une classe, à la télé, radio, journal. On peut souvent l'associer à la propagande.

    Maison 4, celle de la famille, de mes amis, de mon clan, de mon entreprise, de mon parti.

    Maison 5, ce sont mes enfants, ou ceux sur lesquels j'ai une autorité divine, royale. Cela peut etre des femmes, des adeptes.

    Maison 6, celle du service, on est l'esclave de servitudes, de labeurs, car c'est la maison de nos ennemis que nous aidons par peur, par envie de réussir.

    Maison 7, celle de l'autre, du conjoint, du contrat, du groupe, de l'association. Vous avez saisi que c'était l'opposé de la 1.

    Maison 8, celle de la mort, de l'occulte, de l’ésotérisme, au lieu d'acquérir je prends, je vole, je détruis, c'est donc l'inverse de la 2

    Maison 9, celle de la connaissance, on devient son propre maitre, son propre père spirituel, on suit le dharma, elle s'oppose à la 3 qui transmet du faux, la 9 n'a rien à transmettre.

    Maison 10, c'est le milieu du ciel, le sommet, quand la 4 est le fond. C'est la maison de la réussite, des succès, mais attention, tout cela a un prix, saturnien, par des sacrifices.

    Maison 11, c'est aussi une maison d'enfant, comme la 5, mais on est dilué avec eux, sans aucune autorité, le groupe est plus fort que l'ego, on espère gagner (maison des rêves et utopies), accéder à la postérité avec cette maison, celle des héritiers au sens large.

    Maison 12 : c'est celle du sacrifice total, qui fait se rapprocher de la mort, celle de l'ego, on se tue pour les autres, on va jusqu'à tout perdre parfois. Parallèle à la 8, autre vol, à cause de la mort prochaine.

    Les axes :

    Si vous avez compris, les 6 premières maisons (donc signes), sont centrés sur le Moi : je (1), j'ai (2), je transmets (3), MA famille (4), MES enfants (5), MES maitres/ennemis (6), alors que les 6 suivants sont centrés sur le monde : le conjoint (7), prendre au monde (8), accéder à la connaissance universelle (9), atteindre le sommet du monde (10), faire un avec le groupe (11) et s oublier pour les autres (12).

    On peut donc brosser les axes suivants, d'opposés :

    Bélier-Balance, 1-7

    Taureau-Scorpion, 2-8

    Gémeaux-Sagittaire, 3-9

    Cancer-Capricorne, 4-10

    Lion-Verseau, 5-11

    Vierge-Poissons, 6-12

    Ces axes sont essentiels à retenir pour comprendre la symbolique des signes, que j'aborde dans la section signes, étoiles.