• Le couple, bases

    Résumons ici les caractéristiques astrales d'un couple :

    Le couple, rapport astral

    Cas numéro 1, l'homme est martial, la femme vénusienne :

    Qui dit Mars dit compétition, dit je, dit la guerre, le soldat, celui qui réfléchit (astre du cerveau), il cherche une solution à un (astre de l'unique) problème et un seul, l'un après l'autre. Mars agit, est l'actif, sexuellement parlant celui qui "pénètre".

    Qui dit Vénus dit reflet, dit le fait de se projeter, ce qui est en soi est extériorisé et on veut entendre ce que l'autre a en lui, elle cherche à partager tous les problèmes, toutes les pensées et les sentiments présents dans son miroir intérieur, elle ne cache pas, elle pense en parlant (contrairement à un martial, qui pense avant de parler). Vénus est le réceptif, il est universel et celui qui est pénétré.

    Dans ce type de relation classique, l'homme a besoin de se sentir vainqueur, d'être motivé, que la femme lui montre comme il est beau comme il est fort, qu'elle se sent en sécurité. La femme a elle besoin d'etre écoutée, entendue et comprise dans les émotions qu'elle vit, elle n'a pas besoin de solution, juste d'empathie, de ce besoin de partage.

    Pourquoi ça ne marche pas toujours ? Car une femme connaissant un retour astral qui lui donne envie de parler du sentiment présent, son homme sera lui avec un retour astral l'empêchant de l'écouter, trop pris par sa guerre du moment. Ou l'homme, après une "défaite" (un collègue lui a pris un poste promis, a eu une prime à sa place, a fait plus de chiffre d'affaire, a une plus belle maison ou voiture), est dans le besoin d'etre remotivé comme un footballeur par son coach, mais la femme sera trop occupée par le repas à faire, les enfants à aller coucher, le ménage, pour avoir le temps.

    Cas numéro 2, la femme est martiale, l'homme vénusien :

    Cette relation est absolument normale, surtout dans notre société actuelle, si tant est que l'homme accepte d'être le "soumis", d'être celui qui ressent des émotions, et que sa femme le dominera, fera pleins de choses à coté de lui, n'aura que peu de sentiments comparée à une femme "classique". Beaucoup de femmes au métier martial, comme des boxeuses, des femmes artistes, qui sont dans des métiers techniques, ont ainsi des maris qui s'occupent des enfants, pères au foyer, qui les motive le soir quand elles rentrent à la maison, et tout se passe bien. Il serait hâtif de croire que Vénus est négatif et Mars positif, Mars n'est que l'action et Vénus l'émission-réception.

    Cas numéro 3, les 2 sont martiaux :

    Dans 100% des cas étudiés, face à un couple de martiaux, l'un des 2 est vénusien en plus. Ainsi, il y a 2 actifs qui se font "concurrence", mais le ou la vénusien(ne) sera frustré par son coté sensible, il déclarera la défaite plus vite, mais acceptera moins sa nature réceptive et dominée que le pur vénusien. Astre du travail, ce ne sera hélas pas égal, il y a aura le patron et son assistante, le "leader" et sa suiveuse, la star et sa groupie. Et évidement le "moins martial", le vénusien sera le soumis. De plus la Lune activera alternativement le coté dur, chiant, égoïste de chacun du couple. C'est alors la nature vénusienne du conjoint qui sera centrale pour freiner la dureté de ces retours et faire que ce n'est pas un combat de boxe ni un duel d'art martial. Hélas trop d'homme martiaux sont violents, violeurs, de par un retour astral qui freinera la Vénus natale, donc la capacité de ne pas taper comme un idiot de soldat martial.

    Mention spéciale aux martiaux en même signe, chaque mois ils vivent une phase de crise. Qui dépend heureusement de la maison natale, des conjonctions du thèmes, ainsi un martial maison 12 sera le faible, quand une martiale maison 1 sera dure, dominante.

    Cas numéro 4, les 2 sont vénusiens :

    Là encore, dans 100% des cas, quand un couple est vénusien, l'un des 2 est également martial. Nous avons dans ces cas là de puissants artistes, qui très souvent font un travail en commun : couple de chanteurs, couple de patinage artistique, couple d'acteurs. Comme il n'y a pas d'aspect majoritairement martial, et donc pas de compétition, c'est là que l'on voit le plus d'actions communes, le travail peut se mêler avec l'amour. Mais à partir d'un moment, qui dépend souvent d'un retour sur Mars natal, la capacité martiale de l'un sera inexistante, et du coup les 2 ne vont plus que se partager des ressentis, des émotions, donc des problèmes, des emmerdes, sans aucune capacité d'action, et ce mal par les mots, par l'incapacité de l'autre de pouvoir répondre au désespoir vénusien, c'est un mal psychologique tout aussi dur que la souffrance physique, martiale.

    Cas numéro 5, les homosexuels et bi :

    Qu'on soit clairs, et vous pouvez vérifier, dans tout couple homosexuel, un homme prend le rôle martial, et le conjoint le vénusien. Celui qui prend provisoirement le rôle martial devient le pénétrant, quand celui qui prend le rôle vénusien est le pénétré. Il y a une nuance dans cette relation, c'est que très souvent Vénus va avec Mercure, le changement, la mutabilité, ainsi d'un jour ou semaine à l'autre, le pénétrant devient pénétré, le martial devient vénusien et inversement. Cet aspect vénusien touche tout autant les couples hétérosexuels, une femme faible peut soudain devenir forte et transformer son dictateur en mou.

    Cas numéro 6, les "non binaires" ?

    Une étude de cas, qui manque hélas de thèmes de gens de ce genre pour confirmer, m'indique que la nature des "je ne suis pas un homme, je ne suis pas une femme" sont Mars+Vénus, ils ne peuvent "faire un choix" car ils ont les 2 natures mélangées et en aspect qui leur empêche d'être "plutôt actif" ou "plutôt passif", c'est ainsi que nous avons souvent des gens asexués ou qui refusent toute relation sexuelle. Les choses vont évidement se compliquer avec la généralisation des greffes, des hommes vénusiens pourront se faire greffer un vagin et être bien mieux "pénétré", et des femmes martiales pourront avoir un phallus et pénétrer leur conjoint(e) sans gode ceinture.

    Cet éventail n'est bien sur que de 1er niveau, la base.

    « Sagittaire (16 décembre - 15 janvier)Uranus en bélier »

    Tags Tags : , , , ,