• La mythologie nordique

    La mythologie la plus récente est aussi la plus riche, tentons de résumer les nombreuses histoires présentes dans les Eddas :

    La mythologie nordique

    Il était une fois l'univers, formé de 2 territoires, au nord le Muspell, terre de feu et de lumière, au sud le Niflheim, terre de glace et de noirceur. Dans le feu nait un géant, Surt, qui attend son heure, celle du Ragnarok, il apparaitra et détruira les mondes de son épée de feu. La fin est ainsi inscrite dès de départ, par cet être qui dépasse tout, mais attend patiemment.

    Dans l'espace séparant les 2 territoires, la glace fond et 2 vaches sortent de la glache, une ayant des pis, Audhumla, et l'autre buvant le lait, Ymir. Un jour, du lait sort un géant, Buri, c'est l'ancêtre des dieux, de genre masculin, et Ymir enfante des géants féminins. Evidement, Buri les prit pour femme, et eut de nombreux enfants, les races peuplant les 9 mondes descendent d'eux. C'est de son fils Bor que naissent Odin, Vili et Vé, les 3 premiers dieux. 

    En ce temps là, il n'existe rien, hors ce gouffre entre les 2 territoires, aussi les 3 frères se décident de tuer leur mamie Ymir pour créer, mais cela dépasse leurs prévisions, ainsi le sang coule tellement de son corps que cela formera les mers et engloutira tous les géants, à part Bergelmir et son épouse, qui se hissèrent sur un coffre de bois (me demandez pas comment un coffre de bois peut exister alors qu'il n'y avait qu'un gouffre), ils survivent au déluge et les géants descendent d'eux. Odin, Vili et Vé survivent en se posant sur le crane d'Ymir, à partir duquel ils vont créer l'univers, qui se trouve intégralement dans le crane d'Ymir, et vont faire avec sa chair les planètes, avec ses os les montagnes, là aussi ne de demandez pas comment tous les os et la chair d'une vache peut tenir dans son crane, car il a la taille de l'univers, non mais dites donc.

    Ayant peur que les autres races descendant d'Ymir ne détruisent leur monde conçu dans le crane, ils utilisent les cils de la vache comme mur vis à vis des autres mondes. Au sein de ce monde enclos, ils créent le 1er homme, conçu à partir du bois de frêne, nommé Ask, et la 1ère femme, nommée Embla, car formée à partir de bois d'orme. C'est Vé qui a sculpté les troncs, Vili qui leur a donné volonté et intelligence, et enfin Odin qui leur a donné la vie, ce pourquoi on le dit "père de tout", le père de l'humanité. Ce territoire, ils l'appelèrent Midgard, la fameuse terre du milieu, entre Niflheim et Muspell et les mondes conçus par les autres races, c'est ce qu'on appelle l'univers, présent dans un crane de vache et protégé par des cils.

    De haut en bas, ainsi sont les 9 mondes :

    Tout en haut le Muspell, la lumière dans laquelle attend Surt.

    Asgard, demeure des Ases, dont Odin fait partie. Hé oui, car les descendants d'Odin, Vili et Vé ont fini par se séparer, les uns vivants dans cette terre de lumière.

    L'Alfheim, ou vivent les elfes de lumière.

    Le Nidavellir, le monde des nains.

    Midgard, le monde des humains, au milieu.

    Le monde des géants de givre Jotunheim, en entrée des terres glacées.

    Le Vanaheim, ou vivent les Vanes, dieux s'étant séparés de leurs frères Ases pour préférer vivre dans les profondeurs, dont Frey et Freya, dieu et déesse de l'amour, font partie.

    Le Niflheim, monde de brume et de glace, tout en bas.

    Et il en manque un...mais à ce stade de l'histoire, il n'est pas encore crée.

    L'humain fait de frêne, cela a puissant sens symbolique, car un de ces arbres a étendu ses racines si loin qu'il est connecté aux 9 mondes, c'est le fameux arbre Yggdrasil, ce qui signifie que nous sommes, selon cette mythologie, une part de cet arbre. Odin est le premier à comprendre qu'en se connectant à cet arbre, il peut lire toutes ses connaissances et faire acquérir aux dieux une supériorité sur les autres races des mondes. Odin parvient d'abord à utiliser les arc en ciels pour passer d'une branche à l'autre, et arrive au sommet, et se produit le fameux sacrifice, il se transperce à une pointe de l'arbre et git inconscient pendant 9 jours. C'est alors qu'au bout d'une douleur infinie, il voit le langage runique, les lettres faites du frene de l'Yggdrasil, et c'est ainsi qu'il découvre les clés de la magie.

    Mais la magie n'est pas suffisante. Il lui faut connaitre le futur, aussi va t il risquer sa vie, déguisé en géant pour s'infiltrer dans leur monde, et trouver le puits de Mimir, permettant de voir à travers le temps. Sauf que pour activer le pouvoir de l'eau, il doit sacrifier une partie de son corps, et c'est un œil qu'il retire et jette dans le puits, et depuis il a le surnom de blindr (d'ou le mot anglais blind, aveugle/borgne), il prend sa corne nommée gjallerhorn pour boire l'eau magique, et il voit dans l'avenir le gardien de la terre des dieux, Heimdall, souffler dans cette corne pour appeler les dieux à une guerre totale entre races, et il se voit mourir sous les coups d'un loup noir plus grand que tous les soleils.

    Face à cette menace, Odin comprend que la guerre entre les Ases, dieux belliqueux et guerriers conquérants, et les Vanes, dieux doux et agriculteurs/cultivateurs, doit cesser, leurs forces sont égales et ils n'ont aucun plaisir à guerroyer, ils ont besoin les uns des autres face à cette menace, et après un traité de paix, certains Ases vont vivre chez les Vanes, et inversement. Dès lors, Odin n'est plus qu'un dieu préoccupé, pendant que Thor va chasser les trolls aux abords d'Asgard avec son marteau magique, qui ne rate jamais sa cible, tue à chaque coup et revient automatiquement dans sa main. Pendant un de ses voyages en chasse, les dieux se laissent piéger par un géant déguisé en maitre d'œuvre, qui leur propose de leur construire en un an un mur de glace infranchissable tout autour du pays. Mais en échange du Soleil et de la Lune. Pari tenu, sauf que grâce à un cheval magique et une méthode secrète, il parvient à mettre des millions de blocs, et la veille de la date anniversaire, il est sur le point de réussir son œuvre.

    Heureusement c'était sans compter sur Loki, dieu non pas du mal mais "malin", il passe son temps à créer des ruses, et pour l'empêcher de terminer, étant polymorphe, il se change en jument pour attirer le cheval et arreter les travaux. Thor revient de chasse à ce moment, reconnait le géant déguisé et le tue, mais il restait 3 blocs à poser. Les dieux les hissent tant bien que mal, résultat ils ont un mur infranchissable sauf que si les trolls comprennent que ces 3 blocs sont plus fragiles, tout le mur tombera. Contrairement à ce que disent les films, Loki n'a aucun lien de parenté avec Odin et Thor, c'est le fils d'un géant, et aucun dieu ne sait comment il est arrivé en Asgard, surement grâce à des chaussures lui permettant de voler, que seul lui possède, n'ayant pas besoin d'utiliser d'arc en ciels.

    Les soucis viennent non pas de Loki mais de ses frasques, en effet il va souvent séduire de belles géantes de givre, et Odin voit en rêve qu'il a eu 3 enfants avec l'une d'elles : le 1er est un enfant serpent, Jormungand, qui terrifie tant le père des dieux qu'il le jette dans le lac entourant le mur de glace autour de l'Asgard, avec un terrible pressentiment, celui que le serpent grandisse et ne détruise le mur. Le second est une fille, Hel, dont toute la partie gauche du corps est morte, flétrie. Elle a le pouvoir de semer la faim, la famine, la maladie, aussi Odin crée un monde, le fameux Hel, devenu en anglais hell, l'enfer, pour l'y enfermer, sauf que du coup, tous les soldats humains morts de faim ou de maladie, et donc pas de manière glorieuse comme les guerriers méritant d'aller en Asgard, ils vont grossir les rangs de ce 9ème monde, là encore le danger se crée.

    Le 3ème enfant, un enfant-loup, Fenrir, Odin le reconnait, c'est celui qui dans ses rêves le tue, le fameux loup noir plus grand que tous les soleils. Il essaie alors de changer son destin, en invitant le loup en Asgard pour tenter de l'apprivoiser, de maitriser sa rage. Mais chaque jour, il est de plus en plus incontrôlable, et surtout de plus en plus grand. Les dieux conçoivent des menottes magiques, défiant le loup de les casser, celles ci permettant de stopper sa croissance. Le loup les brise, évidement. Mais ne se méfie pas d'un ruban de soie, Gleipnir, conçu par des nains terrifiés eux aussi par le loup. La formule magique permettant de stopper la croissance du loup, gravée dans le ruban est "le bruit de pas d'un chat, la barbe d'une femme, les racines d'une montagne, les nerfs d'un ours, l'haleine d'un poisson, la bave d'un oiseau". Cela n'existe pas ? Normal, les nains ont enfermé ces possibilités dedans.

    A l'avenir démarrera un hiver ne se terminant plus, décrit ainsi par les nordiques : les conditions climatiques amènent une guerre dans Midgard, le monde des hommes, c'est alors que l'un des éléments du charme du ruban se brise (qui a dit les femmes a barbe ?), Fenrir se libère et dévore le Soleil et la Lune, et quand à son frère le serpent, il casse le mur protecteur. Heimdall, gardien d'Asgard pendant que les dieux dormaient, souffle dans la corne, pour annoncer le Ragnarok, mais trop tard, Surt, celui qui existait avant tout le reste est là avec son épée et commence son travail destructeur. Thor parvient à tuer le serpent, mais meurt empoisonné, quand à Odin, il est tué par le loup, conformément à son rêve, et sera vengé par un de ses fils, Vidar. Loki lui s'unit à sa fille Hel pour prendre le commandement des armées des soldats morts de faim et de maladie, et attaque Asgard. Il meurt dans la bataille contre Heimdall, en même temps que le gardien.

    Dans cette guerre, tous les Ases et Vanes s'entretuent, sauf 2 fils d'Odin et 2 filles de Thor, toutes les autres races sont tuées. Surt détruit les mondes et tous les humains sauf un couple, l'homme nommé "Désir de vie" et la femme "Vie" qui ont réussi à trouver Yggdrasil et se protéger derrière son frêne, indestructible de Surt. Fin ? Les 4 dieux survivants découvrent dans le sol des pièces d'un jeu, qui ont, o hasard, le nom et le visage des dieux et êtres vivants dans les mondes, ils comprennent alors que tout n'était qu'une gigantesque sorte de jeu d'échec, et recommencent la partie de zéro... et elle se reproduit de la même manière. C'est l'éternel retour. Encore et encore.

    « Jupiter, Vie et Mort partie 2Ego, ce grand jeu »

    Tags Tags : ,