• Encore un autre monument astrologique et astronomique, avec Astana :

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Je n'ai pas choisi la cérémonie officielle du 22 mars, mais l'équinoxe du printemps, deux jours plus tôt, car il est inconcevable que ces personnes n'aient pas organisé une cérémonie privée à l'heure de l'équinoxe, tant les propriétés de ce lieu sont précises.

    On retrouve Mars/Nœud nord (une conjonction avec un nœud lunaire, comme pour la sainte-chapelle de Paris), mais avec Jupiter, et dans le signe royal lion. Cette élite gagnante, régnante, a signé ce lieu par une conjonction micro zodiaque Lune-Vénus (les astres des initiés) et Pluton-Uranus-Neptune (les astres les plus négatifs, psychologiques, destructeurs), c'est de l'art de gens sidéralistes, astronomes, un monument lié à l'apocalypse, qui doit accoucher de l'age de raison :

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Une idée donnée par Thomas Paine, dans son livre

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Évidement, c'était un Rose-Croix, enfin il faut dire "RC", et les auteurs des pierres se revendiquent de ces idées

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Je reviendrai sur cet ordre dans un article dédié, mais vous vous doutez, si vous me lisez, que c'est un mythe et que l'histoire de Christian Rosenkreuz est astrologique.

    Venons en aux propriétés astronomiques du lieu :

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    On voit un trou à travers lequel l’étoile polaire est visible en permanence (3), et une fente (2) devant s’aligner sur la position du soleil levant les jours de solstice et d’équinoxe. De l'autre coté, une ouverture de 2 centimètres par lequel un rayon de soleil doit passer chaque jour à midi et tomber sur la date du jour indiquée sur la pierre centrale.

    Mais c'est bien sur les pierres qui font couler le plus d'encre (1), en 10 langues sont écrits les 10 commandements du NOM, et si vous avez remarqué, pas de français (langue condamnée, donc), voici la traduction la plus juste de la pierre anglaise :

    1. Maintenez l'humanité en dessous de 500 000 000 d'individus en perpétuel équilibre avec la nature
    2. Guidez la reproduction sagement en améliorant l'aptitude et la diversité
    3. Unifiez l'humanité avec une nouvelle langue vivante
    4. Dirigez la passion, la foi, la tradition et toute chose par l'usage de la raison et de la modération
    5. Protégez les peuples et les nations par des lois équitables et des tribunaux justes
    6. Laissez toutes les nations se gouverner librement, et réglez les conflits internationaux devant un tribunal mondial
    7. Évitez les lois tatillonnes et les officiels inutiles
    8. Équilibrez droits individuels et devoirs sociaux
    9. Privilégiez vérité - beauté - amour - recherche de l'harmonie avec l'infini
    10. Ne soyez pas un cancer à la surface de la Terre. Laissez de l'espace à la nature. Laissez de l'espace à la nature

    Du 2 au 10, bon allez, à la rigueur, c'est pas idiot. C'est bien sur le 1er commandement qui annonce la couleur. C'est une référence plus rigoureuse au chiffre donné par HG Welles, qui dans son livre "New World Order" pose les bases du nouvel ordre mondial, et établit le nombre de gens contrôlables par ce système et il tombe sur sur 1 milliard. La suite de ce livre horrible hélas jamais traduit en français, détaille les méthodes pour arriver au milliard. Lui aussi, comme les RC mérite un article dédié, ce bel enfoiré. On est passé à 500 millions, deux fois moins.

    Un autre détail est présent sur les pierres :

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Sous les mentions astronomiques et sur les auteurs, on trouve cette mention d'une capsule temporelle enfouie, mais contrairement à celle de l'aéroport de Denver, non loin, la date d'ouverture est cachée.

    La capsule temporelle étant généralement d'une durée de 100 ans (le cas de celle de Denver), j'ai regardé pour les pierres, et là, on tombe sur des positions astrales claires :

    Georgia guidestones, les 10 commandements du NOM

    Lune/Nœud nord/Pluton en poissons, Jupiter/Saturne en capricorne, et des conjonctions micro zodiaques du tonnerre...c'est ça l'age de raison ?


  • Quel thème que celui de la Suisse :

    Suisse, trop vierge/verseau

    En verseau, signe de celui qui ne fait rien comme les autres, du neuf, d'une volonté révolutionnaire, d'une fausse idée de démocratie réelle (quand ça l'arrange). Neptune dans son signe d'exaltation, la Lune sur l'exaltation de Neptune, et Saturne/Nœud sud (marque de la création satanique d'une élite sidérale qui cherchait un domicile). Le tout en maison 3, de type gémeaux. La fausse "exception", la fausse neutralité, c'est un état mondialisé lié à tous les états clés. Neptune est actuellement sur le Neptune natal, Uranus sur le natal, et surtout le nœud sud se rapproche du natal, ce qui augure des années critiques pour ce pays (qui n'a pas fini de voir sa spécificité bancaire attaquée, des immigrés venir, etc).

    La "royauté" lion Soleil/Nord (qui a fait de cet état le "palais" de pas mal d'enculés de l'élite, nos rois du monde) est opposée aux aspects verseaux, et ne peut durer qu'un temps (début 2016, Sud/Sud natal). Les aspects en vierge sont là pour nous le rappeler, ce pays sert ses ennemis, Mars/Vénus/Mercure en ont fait un état "neutre" qui joue un rôle diplomatique de premier ordre, la nature mercurienne (commerce), martiale (guerres), et vénusienne (soins de maladies sexuellement transmissibles) dans le signe de la digestion du mal, la vierge, c'est ainsi que la plupart des grands organismes mondiaux de commerce, de santé, de recherche et diplomatiques sont à Genève (liste ici)

    Cet état mondial dortoir de l'élite, va hélas voir sa puissance s'effacer, au gré du nœud sud qui va ensuite aller sur la Lune natale et le Neptune natal, au profit de la montante Astana. Il ne reste plus que le puissant CERN pour assurer un avenir "précaire" à cet état, car c'est dans ce lieu que sera menée l'expérience qui mettra fin à l'humanité. La fin de la gloire du monde par une tentative du CERN...je reviendrai sur cet aspect dans un article dédié. Ici en image le Shiva de l'entrée, un symbole conforme au thème de ce lieu.

    Suisse, au service de l'ennemi


  •  Lire en complément mon article sur l'axe royal

    Axe majeur, résumé des éres astrologiques

     Comme pour l'axe royal, terminé par Mitterrand, il a fait construire un second axe sidéral, l'axe majeur de Cergy (qui a dit Y grec ?), qui est également un résumé de l'histoire du monde, en 12 ères/étapes :

    Tour Belvédère, le verseau :
    Elle mesure 36 mètres de haut et 3,60 mètres de large. Elle est légèrement inclinée de 3° en direction de l'Axe-Majeur dont elle est l'origine. À l'intérieur, un escalier en hélice effectue 12 rotations. Un percement sur chacun des paliers, presque invisible de l'extérieur, permet d'observer l'évolution du paysage au cours de la montée.
    De son sommet, qui offre une vue panoramique sur l'Ile-de-France, son rayon laser s'échappe vers le Carrefour de Ham, station terminale (12) de l'Axe-Majeur.

    Place Hubert Renaud, le capricorne :
    Sa forme circulaire symbolise le monde avec ses 360°. Nous sommes ici dans le prolongement de la tour de 36 mètres et 12 rotations, avec ici la création de l'univers.

    Le Verger/parc des Impressionnistes, le sagittaire :
    Signe du chasseur, nous sommes ici sur le terrain du "paradis", dans lequel l'Humain peut donner libre cours à ses envies, il est au milieu de la nature.

    Esplanade de Paris, le scorpion :
    Les pavés de la Cour Napoléon du Louvre y ont pris place, lien supplémentaire entre l'Axe-Majeur et l'axe historique de Paris. La fontaine de vapeur, offerte par les habitants de Cergy-Pontoise, est le symbole de la géothermie naturelle du site. Les 12 colonnes, de même taille que celles de l'Arc du Carrousel, marquent la limite entre le plateau et la vallée, et vous l'avez compris, entre l'age d'or et la mort de ce signe, car aprés l'esplanade, nous descendons, suite du processus d'involution.

    La terrasse, la balance :
    Nous sommes ici sur le lien entre le monde d'en haut, "divin"(la balance sud), et le monde d'en bas (la balance nord), vers lequel nous descendons.

    Jardins des Droits de l'Homme Pierre Mendès-France, le lieu vierge :
    Le second signe de la nature, des animaux, est logiquement représenté par un jardin, Éden non plus céleste comme le sagittaire, mais terrestre, ce n'est plus un paradis mais un lieu de luttes pour sa survie.

    L’amphithéâtre, le lion :
    Signe des estrades, des représentations, de ceux qui s'affichent devant le public pour les illuminer, quoi de mieux qu'un théâtre pour symboliser le lion ?

    Scène et bassins, le cancer :
    Signe d'eau, nous trouvons logiquement des bassins, et une scène, car de nombreux acteurs et humoristes font partie de ce signe.

    La passerelle, les gémeaux :
    C'est logiquement un pont, symbole du double, qui nous emmène d'un monde à l'autre, de l'age d'airain à celui de fer, comme ce signe est celui qui communique.

    Ile Astronomique, le taureau :
    Vestige d'une ancienne sablière, l'Ile Astronomique n'est pas terminée. Le projet y prévoit l'installation de sculptures d'initiation à l'astronomie, à l'image des jardins d'Égypte, d'Inde ou du Mexique. Ces sculptures permettront au promeneur de mesurer le temps et d'observer les astres. Pour notre élite qui vénère Lucifer (Vénus du matin), rien de moins logique que de vous parler d'astronomie sur ce lieu.

    Pyramide, le bélier :
    Monument sur l'eau, elle est le lieu qui se veut l'exaltation du Soleil, car elle est de par sa définition la maison du Soleil et de la Lune (per-ra-més).

    Carrefour de Ham, les poissons :
    Après un lac, le laser, qui part de la tour, frappe une borne non encore terminée, qui symbolise la croisée des chemins. Le carrefour de Ham et l'ile astronomique seront comme par un heureux hasard terminés pour l'entrée de Saturne en sagittaire, en février 2017. Que nous réserve l'élite ? Je l'évoquerai dans les futurs articles concernant ces sidéralistes qui nous gouvernent.


  • Lire en complément mon article sur l'axe-majeur

    L'axe royal, une petite histoire du monde

    Les hindous avaient établi 4 ages généraux :

    Age d'or : 1 728 000 ans
    Age d'argent : 1 296 000 ans
    Age d'airain : 864 000 ans
    Age de fer : 432 000 ans
    C'est le principe 4, puis 3, puis 2, puis 1, tout se reserre.
    Cela vous donne une idée de la place toute relative des humanités qui se sont succédées sur Terre (j'expliquerai tout ca, lisez Hésiode pour avoir une idée).

    Ils avaient aussi établi au sein des ages la "grande année", fonctionnant de façon miroir, elle aussi composée de 4 ages, relatifs à sa durée, 12 ères de 2148 ans (30x71,6) = 25 776 ans.

    L'ordre des ères du grand cycle général et de chaque grande année est celui ci :

    Age d'or :

    - Ère du verseau

    - Ère du capricorne

    - Ère du sagittaire

    Age d'argent :

    - Ère du scorpion

    - Ère de la balance

    - Ère de la vierge

    Age d'airain :

    - Ère du lion

    - Ère du cancer

    - Ère des gémeaux

    Age de fer :

    - Ère du taureau

    - Ère du bélier

    - Ère des poissons

    A Paris, l'axe royal, allant de la cour carrée du Louvre à l'arche de la Défense résume l'histoire de l'univers tout autant que celui de la grande année dans laquelle nous vivons, en 12 étapes :

    Tout commence avec la cour carrée, le verseau : il n'y a rien, c'est le vide...nous sommes dans l'eau primordiale. Tout est un, indifférencié, c'est l'univers post big bang.

    Puis dans l'eau naissent des poissons, Tiamat et Apsu (Mère et Père du monde). Ce sont les deux pyramides du Louvre, Tiamat féminine (Lune) et Apsu masculin (Soleil), qui s'unissent pour créer de multiples enfants, dont Kingu, le préféré, et Marduk, le rebelle.

    Tiamat est tuée, et démembrée par Marduk, pour faire le cosmos. C'était l'espace fermé autour de la pyramide du Louvre par le palais des tuileries, le carré du capricorne (10 = ordre divin). De même que ce cosmos sont créées les planètes, devenues les "dieux".

    Alors Kingu est tué lui aussi par Marduk pour faire de son sang l'humanité. Nous sommes donc à la victoire du soit disant "bien" : l'arc de triomphe du carrousel, qui donne sur le jardin des tuileries, symbole du paradis sagittaire : tout va bien, nous sommes encore dans l'age d'or, que ce jardin raconte (à visiter !)

    Puis nous sortons du jardin, et nous tombons sur le scorpion, symbole de la mort : le sexe mort d’Osiris trône ici vigoureux, alors que justement, c'est dans cette ère qu'est apparue la mort, en même temps que Vénus. J'évoque l'obélisque sur cette page

    Mais heureusement, les anciens ont conçu avec cet ennemi un nouvel ordre : la balance est symbolisée par l'assemblée nationale, les ambassades prestigieuses (américaine en 1er), le ministère des affaires étrangères et toutes les ambassades les plus importantes ainsi que les ministères.

    Nous arrivons sur la vierge : symbole du faux pouvoir, celui d'un homme qui se prétend roi donc le fils Kingu. Mais l'humain ne sera jamais au niveau du démon sacrifié. Comme symbole de cette fausseté, vous avez l’Élysée et les deux palais (grands et petits) censés représenter le pouvoir et sa représentation. Quoi de surprenant que ce signe du service ait sur les Champs-Élysées une myriade de magasins de service, typiquement mercuriels ? (le maitre de la vierge)

    Les Champs-Élysées donnent sur l'Arc de triomphe : nous sommes ici dans le lion, l’ère des batailles, des soldats, donc pas étonnant que ce soit le lieu des défilés. Mais l'arc de triomphe est dédiée aux soldats morts, d’où le fait que la tombe du soldat inconnu est orientée vers la constellation du scorpion (mort).

    Après cette grande bataille qui conduit à la mort des armées, c'est un nouvel Éden, mais simple 'copie" du 1er : le bois de Boulogne, qui est le cancer...comment vivre dans le paradis avec la mort ? C'est la naissance des civilisations "modernes", qui après l’ère du lion sont reparties de zéro.

    Puis les civilisations veulent retrouver le savoir perdu : elles communiquent avec des entités pas très recommandables, sataniques : nous entrons dans l'ère des gémeaux, celui du messager. L'hermétisme, le faux savoir est donné par Mercure aux humains qui le confondent avec le savoir solaire. Hermès peut bien avoir le caducée, il n'a pas la lyre d'apollon/soleil, et déjà qu'il sache se servir du caducée du serpentaire/opiuchus, constellation qui dépend de celle du scorpion, impossible car Hermès n'est pas Asclépios.
    Quoi de plus logique que le gémeaux soient les deux palais des congrès, lieu du transmission de fausses vérités via des conférences ?

    En taureau, nous avons ici une arche, une ile de verdure, pour résister à un déluge (la seine). Le savoir est de nouveau quasiment perdu, et le taureau devient alors le grand Dieu de nos plus anciennes religions connues. Le fait que cette ile ait la forme de la corne du taureau, ce n'est bien sur pas une coïncidence.

    En bélier, nous entrons dans le quartier de la défense. Signe des numéro 1, il est donc normal que les plus grandes entreprises du CAC40 y aient leur siège. C'est la Défense, mais défense contre quoi ? Contre le retour du chaos, hé oui Tiamat et Kingu vont bientôt renaitre. Le taureau est remplacé par le bélier dans la religion tronquée égyptienne (Amon-Ra a une tête de bélier, qui cache, sens du mot Amon, son vrai visage), et le veau d'or est cassé par le Moise "mythologique, mais résumé de cette ère, pour imposer le dieu qui se veut seul et unique, ce cher YHVH, parfait exemple du signe du bélier, masculin et qui ne veut que l'on n'adore que lui.

    Ensuite nous tombons sur le poissons : la vérité exotérique, à la surface, est fausse, la vérité ésotérique, en sous sol, est cachée...il y a ainsi sur l'esplanade de la Défense deux villes : en surface, les lieux codés astrologiquement, et en profondeur, de véritables cathédrales gardant le mal qui doit renaitre (un dragon géant et d'autres joyeusetés cachées de notre vue).

    L'arche de la Défense symbolise la fin des temps : nouveau déluge, il faut donc construire une boite pour sauver ce qui peut l’être. Quoi de plus signifiant qu'à son toit nous ayons un zodiaque sidéral, bientôt un jardin (le jardin d’Éden de la prochaine humanité en symbolique), et le ministère de l'écologie et du développement durable y a ses bureaux, entre autres (on va au moins sauver quelque chose ?). Lire l'article sur l'arche de la Défense





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique