• Du scorpion au sagittaire

    Attention, sujet interdit aux moins de 18 ans. En effet, le scorpion est le signe du phallus et du vagin, celui de Shiva (originel, phallus posé sur un vagin), symbole de Saturne, et le sagittaire est le signe du sperme et de l'orgasme féminin. Comment Shiva devient Saturne ? Le scorpion est le signe de Mars et de Vénus, dans ce signe de crime, de mort, les dieux et démons s'unissent (union des contraires, du dieu/ange martial et démon/diable vénusien) pour refaire artificiellement du sperme divin Amrita, qui permet de devenir immortel. La fin du scorpion, signe alchimique, fait que ceux ci barattent du lait de vache dans une montagne géante, oui mais voilà, une fumée noire surgit du liquide, ce qui les empêche de continuer. C'est alors que Shiva décide d'inspirer toute la fumée, la gardant dans son cou pour ne pas mourir (d’où la couleur bleue de son cou), sacrifice volontaire pour la cause, il se condamne ainsi à devenir le "mal", Saturne, le porteur éternel dans sa gorge de la fumée noire.

    Grace à lui, ses collègues terminent le sperme divin amrita, nous entrons en sagittaire, qui inclut les étoiles de la queue du scorpion et donc son poison. Par ce choix de découpage des grecs, ils indiquent que ce poison de la queue du scorpion (à quoi pensiez vous quand vous avez lu queue, obsédés !) est mauvais, et pourtant, que sont nos vaccins et nos remèdes, sinon les maladies modifiées alchimiquement, vaincre le mal par un mal modifié ? De plus, donner la queue du scorpion au signe sagittaire est hérité de Pabilsag, le sagittaire sumérien, qui a la queue du scorpion, cela lui donne son caractère de guerrier martial. Avoir ce sperme divin est la source de désaccord entre Mars et Vénus, entre les dieux et démons, c'est le renversement saturnien, la désunion des frères temporaires, pour la lutte entre eux pour la possession de la jarre, dans une course poursuite folle durant 12 années divines, au terme de laquelle, à l'entrée capricorne, ce sera la création du nœud sud et nœud nord, par le fait que le démon Kethu se fait couper la tête en buvant la jarre, les dieux deviennent immortels en vivant dans sa tête, les démons en vivant dans le reste du corps. Me demandez pas comment on vit dans une tête, j'ai pas essayé, et heureusement comme tous les mythes, c'est un symbole, tête = Mars.

    La Baghavad-Gita décrit le sagittaire guerrier Arjuna, qui se fait refiler la flèche de Shiva scorpion (la flèche du sagittaire est évidement un sexe, Saturne astre du sexe et de la rupture), et il refuse de tirer sur les armées pour éviter une guerre (des membres de sa famille sont dans une des 2), il faut l'astuce polymorphique du dieu pour lui faire peur et con-vaincre, il tire et tue les guerriers dans une forme d'explosion nucléaire qui est aussi telle un nouvel ensemencement de la Terre. Sperme et phallus sont indissociables, d’où le fait que le guerrier porte son sexe comme arme. Le centre galactique se situant entre la constellation scorpion et sagittaire, et correspondant au point céleste de sortie du sperme divin, cela vous indique d’où nous venons, d'ailleurs le ciel a bien fait les choses, c est à partir de cette zone que vous avez la fameuse voie lactée. Lait, l'amrita divin, vous avez compris, bande de "pères verts".

    Les dieux hindous, après avoir bu le sperme divin, ont pitié des cons d'humains en bas, comme Vishnu, qui jouit l'amrita dans le Gange, quiconque trouve et boit le sperme divin sera immortel. Vous y penserez en voyant les moutons se baigner dans ce fleuve ultra pollué, ils cherchent du sperme. Les dieux égyptiens ne sont pas mieux, vous avez Osiris, marié à Isis, et Seth, marié à Nepthys, les 2 sont pas foutus de mettre leur femme enceinte. Nephtys convoite le sperme d'Osiris, pour concevoir un dieu "interdit", aussi arrive t elle à le séduire, pour lui faire une fellation, avaler le sperme et tomber enceinte puis accoucher d'Anubis, seul enfant naturel d'Osiris. Me demandez pas comment on tombe enceinte en avalant du sperme, là aussi c'est un symbole. Anubis, dieu des morts, est celui qui embaume, momifie le corps des morts et garde leur corps. Seth, énervé d'avoir été cocufié, conçoit le piège de la boite cadeau pour enfermer Osiris (celui qui rentre dans la boite la gagne, évidement elle avait été taillé à la mesure du dieu), le couper en 14 morceaux.

    Nephtys et Isis retrouvent 13 morceaux, tous sauf le sexe, c'est le symbole du sagittaire, ce n'est plus le phallus, mais le sperme, c'est le fruit de la "pipe interdite", Anubis, qui paradoxalement permet à "Dieu son père" d’être immortel, il garde le corps en le momifiant, jusqu'à la 1ère résurrection, Osiris est ramené à la vie avec un pénis artificiel conçu par Thot, mais il n'arrive pas à bander (Saturne en sagittaire est la marque traditionnelle de l'impuissance, étonnant non ?), aussi reste t il en sommeil, le temps que le poisson ayant mangé le saint sexe soit retrouvé (à la recherche du sexe perdu, ce n'est pas un film X, mais le mythe parmi les plus communs). On dit souvent Horus le jeune comme le fils d'Osiris, mais non, Isis tombe enceinte en rêvant d’être enceinte, 1er cas de conception "sans père", qu'auront plagié les catholiques pour Marie vierge et pure, qui a tout d'Osiris tenant Horus. Qui dit rêve dit Uranus, c'est encore un message astral (qui a dit machine ?).

    En image le roi scorpion, mi homme mi scorpion (à l'image de Pabilsag, plagié par Hercule/Héraklès, mi homme mi dieu), qui comme un signe, tire une flèche, tiens donc, très sagittaire ce scorpion.

    Du scorpion au sagittaire

    « Mercure, traductionsSatanerie rime t elle avec aneries ? »

    Tags Tags : ,