• Du capricorne au verseau

    Le capricorne est le signe de la chute, celle d'une humanité antérieure. Rappel des mythes : Les dieux sont de gros branleurs, incapables de faire quoi que ce soit de leurs 10 doigts. Aussi avaient ils crée des serviteurs, mais ces derniers se sont rebellés, appel à la grève, et nos dieux le cul avachi ne veulent pas se lever, aussi décident ils de créer l'humanité, pour pallier aux serviteurs en grève. Création foirée, Enki notre créateur était ivre quand il nous crée, et il est incapable de réparer sa bourde, de rendre cette humanité (nous) intelligente et sensée.

    Au départ, tout va bien, mais l'humanité fait un tas d'enfants, et elle fait beaucoup de fêtes, que ce soit le jour et la nuit. A tel point que les dieux dans le ciel n'arrivent plus à dormir, tapage nocturne et personne pour agir. Excédés par le boucan, ils décident en conseil divin de la mise à mort de cette humanité ratée. Enki appréciait néanmoins sa création, il décide alors de prévenir le dernier humain ayant un début d'intelligence de créer une boite géante et s'y enfermer avec sa femme pendant 7 jours. Le déluge a lieu, Ziusudra et sa femme survivent, s'étant conformés aux avertissements d'Enki. Mais ce qui devait arriver arrive, et Enlil découvre le couple échoué sur une ile jaillie des flots. Reconnaissant leur sagesse, il décide de leur donner l'immortalité, leurs enfants mortels pourront repeupler la Terre, mais les parents devront rester sur une terre loin des humains. Le prix de l'immortalité, en quelque sorte. Le cout symbolique pour Enki se verra dans les mythes babyloniens, qui en font un 1er "Satan", déifiant Enlil et faisant vivre le pauvre Enki dans les profondeurs, l'assimilant au noir Saturne.

    Ce sacrifice et une victoire pour un des humains symbolise bien l'exaltation de Mars en fin capricorne, seul un couple (un, marque de Mars) survit après un sacrifice sanglant, et accède à l'immortalité neptunienne, le statut "divin", avec le passage en verseau et l'exaltation de Neptune. Il n'est pas étonnant que la majorité des saintes qui voyaient des apocalypses ont leur Soleil et/ou leur Lune sur ce secteur, celui des sages avertis, qui essaient de prévenir. De cet ordre capricorne divin nait un désordre humain réglé avec l'exaltation martiale, nait un nouvel ordre avec l'exaltation neptunienne. Le chaos mène à l'ordre, et l'ordre mène au chaos, les 2 signes sont ainsi inverses, capricorne ordre et verseau chaos, ainsi les enfants du couple immortel, séparés de leurs parents, finissent par oublier et retomber dans leurs travers, se rebellent à l'image des serviteurs divins.

    La rébellion des enfants est marquée à l'entrée verseau par la peur de la mort (les enfants n'étant pas immortels comme leurs parents), l'humanité désire dépasser d'abord cette mort biologique, puis la mort de l'univers, les 2 peurs communes à toutes les civilisations et cultures. Ce n'est pas un hasard si le robonaute envoyé dans l'ISS a une puissante conjonction martiale sur l'exaltation de l'astre royal. Ce secteur verseau, signe du ciel, de l'espace, contient la jarre de sperme divin d'immortalité amrita, il faut soit la voler, soit créer de l'amrita soi même, à la manière des dieux hindous, nés mortels du sperme primordial, flipper de mourir pousse les dieux et démons à s'allier pour concevoir artificiellement la boisson d'immortalité. Tout comme les élites, derrière les guerres de face, s'entendent pour bosser sur les robots, sur l'IA, sur l'ISS et les missions scientifiques réalisées au sein de la station. Nous sommes des dieux en devenir, cherchant à atteindre le ciel, et pour cela, ça passe par la technologie, le robot, les fusées, l'IA, pour que quelque chose échappe au châtiment programmé dans le ciel et les cycles. Grace aux conseils de l'immortel Utnapistim, Gilgamesh, qui avait peur de mourir comme son ami/frère Enkidu, pour avoir aidé à tuer le gardien de la foret des dieux et le taureau des dieux, peut trouver la plante d'immortalité. Pour la perdre ensuite, et devoir mourir en poissons, mais il reste vivant au travers d'une nouvelle génération, ses enfants.

    Du capricorne au verseau

    « Retours astraux, contrôlables ?Verseau (14 février - 15 mars) »

    Tags Tags : ,