• Dieu, Pluton

    On a déjà souvent abordé le sujet de "Dieu", qui est quasi sans fin. Repartons d'abord de la base, qu'on va étendre :

    Dieu, Pluton

    Dieu, Pluton

    Le concept de "Dieu" est plutonien : une croyance, une création de notre cerveau, un idéal, un rêve, une énergie vampirique qui telle une créature, fait que son créateur la nourrisse (dans la mythologie grecque et romaine, les dieux sont immortels tant que les humains leurs font des sacrifices d'animaux et des prières, sans quoi ils disparaîtraient).

    Dieu, Pluton

    Dieu, Pluton

    Avec le film de 2017, on a toujours cette marque plutonienne.

    Dieu, Pluton

    Le verbe "être" est ici plutonien, la croyance en un "être" amène implicitement le concept de "Dieu". Dieu est il dans l’être ?

    Dieu, Pluton

    "Je suis Dieu", plutonien micro, nous amène à une autre oeuvre nommée "Dieu", cette fois un livre, également plutonien micro. On note le Lune/Lune dans ce secteur solaire, celui du tribunal divin des dieux, et on a des thèmes joviens direct et opposé (la vie, la mort, l'amour, la haine, le mariage, le divorce, bref les concepts quantiques).

    Dieu, Pluton

    Ici, plutoniens direct et micro, en gémeaux, le ciel nous dit que "je suis Dieu" est une forme de "seconde nature" créée par nous et liée à son créateur, elle est le reflet de ce qu'il pense être l’âme, la vie, la mort, bref des concepts joviens, avec Jupiter+Vénus.

    Dieu, Pluton

    La bouse intergalactique "qu'est ce qu'on a fait au bon Dieu ?", et sa suite, on a ce secteur de "Dieu" en balance, on a un thème plutonien, mais plus encore 2 thèmes saturniens, le thème insiste sur la chute, sur le renversement dans la vie du héros.

    Dieu, Pluton

    Ce thème "saturnien" est à rapprocher du "monde sans Dieu", qui arrive avec l'apocalypse : celui ou l'humanité est enfin assez mature pour ne plus avoir cette pensée.

    Dieu, Pluton

    Godless, "sans Dieu", on a 2 thèmes qui confirment la règle de "Dieu", mais confirme que par Saturne, on peut s'en défaire, de ce Dracula/vampire.

    Dieu, Pluton

    Une des complexités quantiques de la chose, est d'abord de comprendre que "Dieu" est mort : on a bien l'aspect jovien pour "Dieu est mort", et ce secteur solaire est celui du gai savoir de Nietzsche, livre connu pour avoir affirmé...que Dieu est mort.

    Dieu, Pluton

    Sauf que "Dieu n'est pas mort", ici le 2, est de ce même secteur poissons. Dieu est mort = Dieu n'est pas mort. Et de plus ce "Dieu n'est pas mort" est plutonien, il est donc dans votre cerveau, votre croyance, vous le faites vivre en nourrissant cette idée. 

    Dieu, Pluton

    Là, il n'est pas mort, et pourtant le "mort est mort" est aussi plutonien. Le concept de "mort" et de "vie" n'est là aussi qu'une croyance de votre cerveau, un vaste sujet ce signe mortel balance.

    Dieu, Pluton

    Par ex, c'est en balance qu'on avait la bataille entre 2 "dieux", d'abord Sangoku et Cooler, notre héros devient le messie super sayen pour le vaincre, et ensuite dans "Battle of Gods", même en devenant un guerrier "divin", il échoue mais le dieu de la destruction est attendri par la nourriture terrienne et ne nous détruit pas, car...

    Dieu, Pluton

    C'est un guerrier ultime, il déconne pas, plutonisé en vierge tel "Dieu".

    Dieu, Pluton

    Ce thème de la "bataille des dieux", saturnien et martial, n'est pas sans rappeler l'apocalypse saturnien et martial. La bataille aura lieu ?

    Dieu, Pluton

    En attendant, nous avons crée, par notre imagination plutonienne, des "dieux", tels Krishna de ce secteur divin cancer...

    Dieu, Pluton

    Thor, vous dites ? Secteur vierge cette fois, et saturnien. opposé Jupiter+Mars, un aspect qu'on a chez "Dieu" le père exalté jovien...

    Dieu, Pluton

     

    Dieu, Pluton

    Qu'on a chez papa Odin, cancer et Jupiter opposé Mars.

    Dieu, Pluton

    Ou bien encore chez le bien nommé Zeus, cancer "Dieu" et Jupiter micro Mars.

    Ce sujet des archétypes nordiques est vaste, par ex Jupiter+Mars ou encore les aspects saturniens, qui nous amènent à toute la mythologie grecque, romaine, méritant chacune leur article dédié, la mytho (mane ?) nordique étant sur cette page.

    Dieu, Pluton

    Il ne peut en rester qu'un, qui sera le "champion" plutonien ? Le ciel répond déjà, c'est "nous".

    Dieu, Pluton

    C'est...une personne ? Bah oui, si ce n'est que nous. Toujours l'astre du cerveau, qui se croit intelligent (mais est con), ou se dénigre (mais est intelligent).

    Dieu, Pluton

    C'est un homme...

    Dieu, Pluton

    Tout autant que "la seule femme du monde". On a toujours la règle à la con, directe ou micro.

    Dieu, Pluton

    Nous jouons à Dieu via ce secteur cancer, l'exaltation de Jupiter, jouer à aimer, haïr, faire la guerre, fonder une famille, perpétuer la vie et mourir.

    Dieu, Pluton

    Populous est aussi un simulateur de "Dieu" en cancer ce secteur.

    Dieu, Pluton

    Au nom de Dieu ? Lune opposée Pluton+Nord, cela confirme.

    Dieu, Pluton

    Au nom de Dieu, bis ? Le thème met en lumière l'exaltation jovienne cancer.

    Dieu, Pluton

    Et dire que je suis en train de taper sur mon PC avec "Dieu" Windows 10, cet outil à la con, mais qui est reflet de mon cerveau.

    Dieu, Pluton

    Ce "Dieu" Pluton a un fils, qui s'appelle Vénus ? Le symbole a beaucoup de rapport, à tel point que le ciel nous dit que l'antéchrist est...fils de Dieu.

    Dieu, Pluton

    Ce cher Satan, fils de Dieu...ah c'est sur, pas très beau, je vous l'accorde.

    Dieu, Pluton

    Pas de hasard, ce "Dieu" Pluton peut sauver la reine. Hymne anglais écrit en hommage, à l'origine, à l'opération de Louis 14 de la fistule.

    Dieu, Pluton

    Une "grande opération" plutonienne et jovienne, tiens donc, en secteur du trou de balle, tu m'étonnes cher logiciel. Dieu sauva la reine est d'ailleurs saturnien, cela se passera à l'apocalypse ?

    Dieu, Pluton

    En attendant, cet apocalypse saturnien et martial, ce sera un "monde sans Dieu" car nous aurons crée notre propre Dieu : l'humain, libéré de cette connerie.

    Dieu, Pluton

    Le transhumanisme sera évidement une des étapes on a la Mars, la Vénus (celle de plus de l'apocalypse) et la Lune+Saturne tout pile.

    Dieu, Pluton

    Dieu a crée le "monde", ce reflet, ce fils nommé "Satan", il est logique que l'humain martial, sang de ce monde, fasse ce qu'il est destiné à faire...

    Dieu, Pluton

    "Dieu a crée l'Homme", on a ce secteur sagittaire, celui de l'éjaculation, avec un aspect jovien d'amour, d'amrita, le sperme divin donc, c'est un acte d'amour qui amène son contraire, la haine. Rien n'existe sans son contraire, et nous sommes le résultat de cela.

    Dieu, Pluton

    Les origines de "Dieu" étant la même que celles de Satan, vénusienne, par ex...

    Dieu, Pluton

    Qui est le premier, la créature ou le créateur ? Le ciel dit bien les 2 à la fois, qui dit Vénus dit que le reflet n'existe pas sans ce qui est reflété, chacun reflète l'autre sans premier ou dernier.

    Dieu, Pluton

    La créature, cf ces jeux vidéos, est bien vénusienne, c'est un reflet de son créateur, l'autre partie du reflet, les 2 sont interconnectés.

    Dieu, Pluton

    Autre jeu, vénusien micro.

    Dieu, Pluton

    La "créature", ici, suit la loi de Vénus, toujours ce reflet renvoyant le créateur, qui est présent dans sa création, dans sa créature, qui ne fait que renvoyer ce qu'il est.  

    Dieu, Pluton

    On a cette fois un cas très intéressant : Dieu est il un mathématicien ? Le ciel confirme l'aspect "Dieu" Pluton, et le métier martial est bien celui de mathématicien.

    Dieu, Pluton

    Si c'était une "personne", ce qui s'en approcherait le plus ne serait pas un pretre, pas un guerrier, mais bien, par la Lune/Lune et le Mars/Mars, un mathématicien.

    Dieu est un mathématicien, mais n'est il pas plutot dans les maths manipulées par le spécialiste ?

    Dieu, Pluton

    Par ce thème, "Dieu joue t il aux dés ?", on a l'aspect plutonien "Dieu", cela confirme la question, sauf que le ciel nous apporte une réponse éclairante, avec la "suite" du livre du physicien, qui arrive en ce mois de septembre : par Lune/Lune, ne sont ce pas plutôt les dés qui jouent à Dieu ? Dés, nous, qui croyons aller au hasard, mais un hasard dépendant de Mars, Mercure et Vénus, magnifique conjonction avec Soleil.

    Dieu, Pluton

    Dieu ne joue pas aux dés est tout aussi exact que de dire que les dés jouent à Dieu, on a le Soleil ce secteur lion et on retrouve la conjonction vénusienne+martiale+mercurienne (quel pourcentage de chance ? Sacré hasard n'est ce pas ?).

    Dieu, Pluton

    Il ne joue pas aux dés, et pourtant les concordances sont là, saturniens, plutonien direct et micro. Les mathématiques permettent de comprendre ce "hasard", qui en fait n'en est pas.

    Dieu, Pluton

    Les dés jouent à Dieu ou Dieu joue aux dés ? Le ciel nous répond par ce secteur balance, que le "hasard n'existe pas", et que comprendre cette nature plutonienne+vénusienne, tout autant que Saturne avec Mercure, conjonction apocalyptique, constitue une grande part du voile qui fait que nous ne comprenons pas que tout arrive pour une raison. Si vous suivez le blog, vous vous rappelez que les thèmes de "cerveau" sont plutoniens, et une récente étude a démontré que le libre arbitre n'existait pas, car le cerveau prenait la décision 11 secondes avant qu'on la prenne. Comptez 11 secondes, c'est long. Reste à comprendre pourquoi ce cerveau qui se croit intelligent mais est con fait ce qu'il fait, décide du reflet qu'il a décidé, et alors ces titres seront effectifs.

    La fin du hasard, comprendre que le hasard n'existe pas, ce n'est finalement qu'inverser la question, pas se demander ce qu'est ce "Dieu" qui jouerait aux dés, puisque c'est vous, votre cerveau, mais plutôt se demander ce que sont ces dés astraux :

    Dieu, Pluton

    Les "dés" sont en ce secteur balance. Ai je besoin de faire les superpositions avec ce qu'on a vu auparavant ? Plutonien micro, avez vous compris ? Dieu ne joue pas aux dés, il est les dés, les dés sont "Dieu". Un paradoxe qu'on reverra dans la physique quantique...d'ailleurs le dé est jovien, une conjonction qu'on a vu dans 2 gros articles "Jupiter, vie et mort", est il mort ? oui. Vivant ? oui. Immortel ? oui. Néant ? oui. Tout ? oui. Etc etc. Le dé est la loi de l'univers, je vous spoile comme un porc (grouik) un sujet qu'on reverra bientôt sur le blog. Oh le teasing, fouettez moi.

    « Horoscopes, analyseVierge (17 septembre - 18 octobre) »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , ,