• Bâtisseurs de l'ancien monde

    BAM, dit l'affiche des bâtisseurs de l'ancien monde. Oui car il va tomber, on va voir en quoi :

    Bâtisseurs de l'ancien monde 

    Batisseurs de l'ancien monde, vraiment ?

    D'une part, il faut bien comprendre le lien entre un réalisateur et son travail, le ciel le prouve ici :

    - Le documentaire est vénusien, comme Pouillard : l'attachement aux symboles, à tenter de comprendre et faire parler les pierres, les mesures, les dessins, etc. Cet aspect serait intéressant si le message mercurien, la connaissance transmise était juste : les calculs repris de LRDP sont répétés, et ils sont TOUJOURS AUSSI FAUX, exemple ceux de la chambre haute de Gizeh. On ne peut nier chez le réalisateur une volonté de compréhension du monde, mais quand on s'attaque à Vénus, il ne faut pas confondre et faire dire à cet astre n'importe quoi, ici à cause de l'effet de Mercure, astre du point de vue. Quel est le domaine de compétence d'un vénusien comme Pouillard ? L'étude des principes maçonniques et des monuments construits par des francs-maçons comme la Statue de la Liberté, la Tour Eiffel, ou des monuments à vocation vénusienne religieuse, comme le Vatican, la Kaaba. Les bâtisseurs du "monde actuel", en somme, pas ceux de l'ancien.

    - Il a Saturne+Mars, comme le docu, soit "le travail caché, le travail disparu", il était ainsi naturel de s'intéresser à des pseudos techniques disparues de construction, comme le transport des Moais, le transport des pierres de Gizeh, etc. Sauf qu'à aucun moment il n'évoque les réponses de la science à des questions qu'il pose dans le film, pas plus qu'il n'évoque les théories de la science, car elle n'a pas réponse à tout. Il se contente d'un "l'Homme moderne ne sait pas faire cela". Et ces assertions sont balancées tellement souvent dans le film qu'il était naturel que cela soit moqué de ceux qu'il appelle les trolls, alors qu'ils ont juste vérifié les calculs bidons, ils ont lu les théories scientifiques et les faits scientifiques qui répondent aux points énoncés. Croyez vous qu'il aurait tant de critiques s'il admettait ses erreurs (que ce soit les calculs, les problèmes résolus par des articles scientifiques qu'il n'a pas lu) et les avait gommé de BAM, qui reprend pour 1/3 quasi mot pour mot LRDP ? Ce n'est pas un drame de ne pas avoir lu tel ou tel article scientifique, telle ou telle théorie, mais cela devient n'importe quoi quand face aux faits, aux éléments apportés, vérifiables et factuels, il s'entête dans son erreur.

    D'autre part, le lien avec Grimault n'est pas coupé :

    Batisseurs de l'ancien monde, vraiment ?

    A qui doit il 1/3 de BAM, reprise de LRDP ? Qui lui a filé les calculs de la chambre haute ? Le ciel confirme le lien martial entre le docu et Grimault : c'est son travail, cela sort de sa tete, mais comme Mars est aussi l'astre du conflit, le thème dit "je suis plus fort que toi, je reprends ta théorie mais je la dépasse". Sauf qu'il faut être objectif, le travail de Grimault sans Grimault, c'est comme un flan sans sucre. Par ex, dans la "science des anciens", dvd vendu par "la nouvelle Atlantide" de Grimault et dernier de leur travail en commun, il parle ET, il évoque des théories (lui qui jure ne jamais parler de cela, la vidéo n'est que constituée d'hypothèses, sans faits). Grimault annonce ni plus ni moins qu'une race de bâtisseurs, après avoir construit les pyramides, s'est barrée dans l'espace et reviendra nous sauver. Théorie qu'avait déjà spoilé Pouillard dans ce fil facebook. Les choses sont claires, lisez le pour rire, et tentez de trouver "science des anciens", dont on peut voir un extrait clé ici

                                 

    "Des émissaires célestes en descendent et s'établissent à divers endroits du globe : ils apportent, grâce à leur “science divine” et leur “magie”, le nécessaire vital : céréales, animaux domestiques, techniques… Ils répandent la “bonne parole”, enseignent des préceptes philosophiques et moraux, les arts, l'écriture, les sciences… Ils accélèrent le processus d'évolution : en réalité, ces Humains de “l'ancienne Humanité” mettent en place la deuxième phase de leur plan de sauvetage.

    À des individus triés sur le volet et choisis en fonction de leur sagesse, leurs aptitudes intellectuelles ou leur sensibilité, ils enseignent une partie de leur science. Ils communiquent leur plan à travers des récits, créent de nouveaux mythes, accompagnent le mouvement, puis repartent… en promettant de revenir un jour.

    Science fiction que tout ceci, penserez-vous, et vous aurez raison, car il ne s'agit que d'une spéculation de ma part, narrant un hypothétique futur. Hypothétique, certes, mais cela le rend-il pour autant, d'un point de vue strictement scientifique, si improbable que cela ?

    Revenons maintenant dans le présent, et osons faire face à ce mystère, qui plane sur notre passé lointain et sur l'origine de notre civilisation, car de nombreux faits ne cadrent pas. C'est ce que nous allons continuer à vous montrer. [...] On rapporte des observations multiples d'objets volants, d'atterrissages… des articles de journaux montrent des photos, des témoins racontent, mais les gouvernements, trop occupés à guerroyer entre eux, étouffent l'affaire et maintiennent le secret absolu, par peur d'avouer leur infériorité technologique, et l'impossibilité de contrôler ces objets volants qui survolent même les bases militaires secrètes. Notre monde étant hiérarchisé par la force, le plus puissant technologiquement le contrôle. Nous ne sommes pas de taille. Alors le phénomène est nié, tourné en ridicule. On parle de petits hommes verts, de Martiens, de Vénusiens et de toutes sortes de créatures gélatineuses, à bord d'assiettes volantes, et dont le seul souhait est notre extermination. Mais en réalité, là-haut, dans ces assiettes volantes, se trouvent des ingénieurs, des scientifiques et des chercheurs. Pas des petits hommes verts, ni encore moins des petits gris…

    Non, il s'agit seulement de nos descendants, qui reviennent, comme nous l'avions planifié des millénaires plus tôt, pour enclencher la troisième phase du plan."

    Je vous laisse juge...

    Alors maintenant, sans Grimault, on se demande bien comment Pouillard va pouvoir prouver que les bâtisseurs de l'ancien monde se sont cassés dans l'espace avant un cataclysme, et vont revenir. Déjà qu'avec Grimault, on voyait mal quelles preuves allaient démontrer cela. Logiquement, BAM 1er volume devrait au moins introduire les éléments qui l'ont amené, avec Grimault, à concevoir une telle hypothèse il y a 6 ans. Or, qu'a t on comme invité ? Graham Hancock, qui dans ses livres explique que les atlantes ont fui leur continent et ont donné leur savoir aux 4 coins du globe, ce qui expliquerait pourquoi on retrouve une écriture et une architecture à peu près similaire.

    Batisseurs de l'ancien monde, vraiment ?

    Plutonien et vénusien comme Pei, concepteur de la pyramide du Louvre, Hancock ne pouvait comme Pouillard que se passionner pour le domaine symbolique. Pei dans LRDP avoue la présence de Pi et du nombre d'or dans son travail, mais cela ne respecte que les principes architecturaux de Vitruve, qui ont été réinterprétés par De Vinci et surtout Pacioli. Là ou le nombre d'or et Pi n'étaient qu'une stricte reproduction des mesures dans la Nature, sans aucun message, Pacioli dans sa "divine proportion" invente une mystique derrière ces nombres, mystique qui sera reprise par tous les francs-maçons spéculatifs, que ce soit dans leurs monuments, leurs œuvres. C'est ainsi à la Renaissance que nait une égyptomanie vénusienne, reprise moderne des monuments et mythes : Mozart et sa flute enchantée, le Sethos de Jean Terrasson seront le terreau de toute cette symbolique nouvelle, croyant se baser sur Vénus mais ne faisant que refléter les nouvelles croyances et les nouvelles interprétations du passé. Dont BAM n'est que l'énième transformation.

    Bien sur, la partie concernant le tétramorphe, les 4 étoiles formant un axe dans le ciel, a du vous titiller, et pourtant : seules Antarès et Aldébaran sont opposées, ce pourquoi ces 2 étoiles ont été utilisées par Fagan et Bradley pour calculer la précession des équinoxes. Fomalhaut et Régulus ne sont pas opposées, les écarts angulaires sont énormes. Cette mystique eschatologique autour de ces 4 étoiles n'est PAS factuelle, mais elle guide depuis des siècles des écrivains, politiques, sculpteurs, architectes, dessinateurs. Peu de gens ont "débunké" ces délires, pas même "les illuminati", livre collectif par Beduneau, Fontaine et Nolane, excellent sauf pour nous expliquer en quoi ce que pensent ces gens, ces loges, est faux. L'important pour moi n'est pas de démystifier des loges, des personnes, mais leur MESSAGE. Pourquoi aucun auteur ne démolit le délire des 33 grades maçonniques ?

    Et dire que Grimault prépare son LRDP 2...

    « Sangoku, messie astral ?C'est écrit ? »

    Tags Tags : , , ,